Accueil Vivre tout simplement - Par Martin Gagnon Vivre tout simplement

Vivre tout simplement

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

─ « Il n’y a qu’une seule façon d’atteindre le bonheur, proclamait-il. Il faut cesser de se tourmenter au sujet des choses sur lesquelles notre volonté n’a aucune influence. » Principe d’Épictète*

(Épictète, philosophe du 1er s. qui a parler et écrit pour réduire le stoïcisme* à une morale entre ce qui dépend de l’individu et ce qui n’en dépend pas.

* Stoïcisme : est une éthique qui s’appuie sur une conception du monde (physique) et une théorie logique de la connaissance. Pour les stoïciens, le souverain bien de l’homme consiste à vivre en harmonie avec lui-même, ses semblables et la nature, c’est –à-dire à rechercher l’absence de troubles. Stoïque : se dit de qqn qui supporte la douleur, le malheur avec courage. )

─ « En cessant de nous battre contre l’inévitable, nous libérons en nous des énergies qui nous permettrons de nous créer une existence plus heureuse. »

Aucun être humain ne possède assez de vigueur, ni assez d’énergie pour pouvoir, en même temps, lutter contre l’inévitable, et se créer une existence plus riche. Il faut choisir entre l’un ou l’autre.

Vous pouvez ou bien vous incliner devant les orages inéluctables de la vie ─ ou bien résister jusqu’à ce qu’ils vous aient brisé.

Durant les tempêtes de verglas, remarquez la sagesse des arbres de nos grandes forêts du nord. Ces arbres-là savent plier leurs branches ou, si vous préférez accepter l’inévitable ─ ils savent même collaborer avec l’inévitable.

En jiu-jitsu, les maîtres enseignent à leurs élèves : « Pliez comme le roseau ; ne résistez pas comme le chêne. »

Les pneus sont capables d’amortir, d’absorber les chocs.

Nous aussi, nous durerons davantage. Notre voyage à travers l’existence se passera infiniment mieux si nous apprenons à amortir les chocs et les heurts dont notre route est parsemée.   Que nous arrivera-t-il, si nous résistons aux cahots de la vie, au lieu de les amortir? Si nous refusons de « plier comme le roseau », et nous nous entêtons à « résister comme le chêne » !

La réponse est évidente. Nous provoquerons une multitude de conflits intérieurs, nous serons éternellement inquiets, tourmentés, et finalement… malheureux !

Si nous avions à manger un crapaud chaque jour, à quel moment le ferions-nous ?

Le plus tard possible dans la journée, en y pensant à chaque minute, tourmenté, écœuré juste à y penser. Ou le matin, en se levant, dégoûté, oui, mais en ayant l’esprit libre pour le reste de la journée! Pensons-y !

Acceptons l’inévitable.

« C’est ainsi, et cela ne peut être autrement. »

On est tous gagnants lorsqu’on parvient à accepter les choses.

En fin de compte : ACCEPTONS L’INÉVITABLE !

Cliquez ici pour voir les publications passées du recueil.

Suite du recueil «Vivre tout simplement» à venir dans trois jours…

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Martin Gagnon
Originaire de Lac-Humqui au Québec, il y a quelques années, j’ai rédigé un recueil pour mes garçons. Au travers de cette publication, j’ai voulu présenter à mes fils ma façon de voir la vie et ma compréhension de certains textes tirés ici et là au cours de mes lectures. Je vous présente ce recueil en petites portions aux trois jours, bonne lecture!
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message