Accueil Vivre tout simplement - Par Martin Gagnon Vivre tout simplement

Vivre tout simplement

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Ne nous laissons jamais impressionner par l’établissement d’objectifs, mais plutôt par la réalisation de ces objectifs!

La vérité, c’est que nous pouvons vivre notre vie comme nous l’entendons, mais nous ne pouvons la vivre qu’une seule fois

Petite remarque amusante…

Les animaux affrontent la nuit, l’orage, même la faim, avec un calme imperturbable ; c’est pour cette raison qu’ils ignorent la neurasthénie* et ne souffrent guère d’ulcères de l’estomac. Jamais on a vu une vache «piquer» une crise de nerfs parce que la sécheresse brûlait les pâturages, qu’il pleuvait ou gelait, ou encore parce que « son » taureau accordait ses faveurs à une autre. Penser aussi qu’il est très rare de voir un animal devenir fou.

* neurasthénie : État d’abattement et de tristesse.

C’est sûr qu’il faille accepter avec résignation tous les « coups durs » qui nous arrivent tout au long de notre vie. Ho! Que NON ! Tant qu’il nous reste une chance de redresser la situation, luttons ! Mais quand le simple bon sens nous montre que nous nous battons contre quelque chose qui « est ainsi et ne peut être autrement » ─ alors.

Ne serait-ce que par pitié pour notre système nerveux, cessons de nous cogner la tête contre le mur et de nous abandonner à la nostalgie de ce qui

« Aurait pu être ».

Un homme fondateur d’une énorme entreprise a déjà déclaré : « Même si je perdais demain tout mon argent, je ne me tourmenterais pas, pour la bonne raison que je ne vois pas à quoi cela me servirait. Je travaille de mon mieux ; quant aux résultats de mes efforts, je m’en remets au destin. »

Henry Ford (1863 à 1947) a dit à peu près la même phrase : « Lorsque je n’arrive pas à diriger les événements, je les laisse se diriger eux-mêmes.»

─ « Lorsque je dois affronter une situation grave, je cherche d’abord si je peux faire quelque chose pour améliorer cette situation et, dans l’affirmative, je le fais. Au contraire, si je me rends compte que tous mes efforts n’y changeront rien, je ne pense plus à cette affaire, je l’oublie tout simplement.

Jamais, je ne me tracasse pour l’avenir, car je sais qu’aucun homme ne peut prévoir exactement ce qui va se passer.

Cet avenir sera influencé par tant de facteurs. Facteurs que personne ne peut deviner si et comment ils se manifesteront ! Alors, pourquoi se tracasser d’avance à leurs sujets ? »

Cliquez ici pour voir les publications passées du recueil.

Suite du recueil «Vivre tout simplement» à venir dans trois jours…

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Martin Gagnon
Originaire de Lac-Humqui au Québec, il y a quelques années, j’ai rédigé un recueil pour mes garçons. Au travers de cette publication, j’ai voulu présenter à mes fils ma façon de voir la vie et ma compréhension de certains textes tirés ici et là au cours de mes lectures. Je vous présente ce recueil en petites portions aux trois jours, bonne lecture!
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message