Bon matin chères lectrices et chers lecteurs,

C’est toujours comme ça : le bonheur du temps des fêtes met en relief la souffrance de plusieurs. J’ai une amie qui, à chaque année, pense à son fils qui a eu un accident de ski mortel un certain décembre, un autre se souvient de son pénible divorce, d’autres pleurent leur solitude, une autre a des problèmes financiers…
……………………………………………………

Un temps pour souffrir?

Depuis toujours
Il y a un temps pour la semence
Un temps pour la moisson
Un temps pour naître
rire et chanter…
Enfin, un temps
pour s’éteindre…pour mourir.

Ce temps, nul ne l’évite
Ni pilule magique
Ni folie d’évasion.
Rien ne peut empêcher
la nuit de surgir
la rivière de couler…
l’aube de poindre à l’horizon.

Je sais…
Car pendant des siècles
j’ai lutté…foncé
cherché le calme et l’oubli
en cadence
pour retrouver au fil des jours
la détresse et l’angoisse
au seuil de ma joie.

J’ai mal en mon âme
lorsque j’écoute
le cri des affamés
ou le tonnerre
qui gronde sauvagement.
Je me ronge les ongles
et je pleure… inconsolable
lorsque mon frère
marche la tête basse
ou mon ami coupe
des liens précieux d’amitié.

Je n’aime pas l’hiver
et pourtant
tout m’arrache à l’été…
Je n’aime pas la guerre
et pourtant
je sombre dans la peur… je me laisse aveugler.

Parfois je hurle mon désarroi
hoche la tête
et je répète sans cesse
POURQUOI? POURQUOI? POURQUOI?

Je raisonne, déraisonne
Le monde entier
me semble bouleversé.

Et puis… vient un temps
le temps de plonger
au creux de la vague
le temps de me reposer
au coeur même de ma douleur
de ma peine, de mon anxiété.
Le temps de me relever
et de tout recommencer.

Les roses me dit-on
ne se questionnent guère.
Elles parfument l’air
et puis meurent
sans mot dire
à leur fragile beauté.
Mais moi
ni parfum… ni rose…
il est dans ma nature
de penser, de tout analyser…

Je veux donc comprendre
l’ouragan
les tremblements de la terre
la sécheresse du Sahel
la maladie qui ronge ma mère
l’épidémie, le sida, le cancer
le jeune qui ne croit plus en la vie.

Un temps viendra…
je suppose
pour comprendre…
OUI!
Si un temps existe
pour questionner
Un envers du temps existe
pour les réponses…
Je le sens, je le crois, je le sais.

Lysette Brochu
……………………………………………………

Soyons solidaires! Rappelons-nous nos propres souffrances et tournons-nous vers ceux et celles qui ont présentement mal…

Belle journée sereine malgré tout!
Lysette

88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post
  • 2 March 2021 par › Planète Québec

    Ciboulot

    Cerveau. ” Le grand Marcel, il avait vraiment le ciboulot fêlé, avec toute la bagosse(alcool...Readmore
  • 2 March 2021 par › Planète Québec

    Le Pape et le président

    Le Président Clinton et le Pape meurent le même jour. Le Pape se retrouve en Enfer alors que le pr...Readmore
  • 2 March 2021 par › Planète Québec

    Environnement : Greenpeace blâme Nintendo

    Technologie – Greenpeace publie la sixième édition de son palmarès des fabricants les plus ...Readmore