Le président égyptien Hosni Mubarak a approuvé la condamnation à une peine de trois ans de prison de l’éditeur d’un magazine qui a dénoncé un scandale religieux.

L’histoire se passe dans un monastère Copte orthodoxe dans le sud de l’Égypte. Un moine aurait eu des relations sexuelles avec des femmes et, en plus, il aurait utilisé le chantage pour en profiter plus longtemps.

Outrés, les fidèles coptes orthodoxes auraient protesté bruyamment contre le journal Al-Nabaa qui a publié l’histoire. Le président Mubarak a utilisé la Loi d’urgence pour approuver la condamnation car le journaliste est accusé d’avoir menacé la sécurité publique. Peu importe la véracité des faits.

Si une telle loi était en vigueur au Canada, tous les journalistes seraient en prison pour avoir dénoncé des dizaines de scandales sexuels qui ont ravagé l’Église catholique.

La chair est faible.

88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post
  • 1 March 2021 par › Planète Québec

    Accord entre les 2 Corées

    La Corée du Sud a annoncé mettre plus de 4 millions de dollars à disposition du premier projet po...Readmore
  • 1 March 2021 par › Planète Québec

    Jouasse

    Farceur- Boute-en-train- Personne qui aime à s’amuser et à jouer des tours. ” Mon gran...Readmore
  • 1 March 2021 par › Planète Québec

    Le souper

    Le jeune couple reçoit à souper le patron du mari. Avant de passer à table, le patron s’adr...Readmore