Les grands espaces vierges font rêver les citadins que nous sommes, la nature est ce lieu magique où l’on se ressource loin du monde des humains.

Toutes ces idées sont pourtant archi-fausses. « Une nature préservée des humains cela n’existe plus », affirme sans détour Peter Kareiva, le scientifique en chef de Nature Conservancy, une ONG américaine, dans un article publié par la revue Science la semaine dernière.

Peter Kareiva esquisse des pistes. « Au lieu d’une nature cantonnée uniquement dans des réserves, il faut amener la nature en ville.

Les villes sont aussi des écosystèmes, tout est une question de choix de développement, qu’est-ce qu’on favorise ou pas, dans quel monde naturel nous voulons vivre.

L’effort doit porter sur la construction d’un futur à notre convenance, sans avoir la nostalgie d’un passé où tout était merveilleux (alors qu’il ne l’était certainement pas). Bien sûr qu’il faut continuer à créer des zones protégées mais l’enjeu là aussi c’est le management de ces zones plus que leur superficie. » Tout reste en définitive une question de choix.

88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post
  • 24 May 2020 par › Planète Québec

    Jouasse

    Farceur- Boute-en-train- Personne qui aime à s’amuser et à jouer des tours. ” Mon gran...Readmore
  • 24 May 2020 par › Planète Québec

    La bonne – Le collier

    Ce jeune garçon vient trouver sa mère et lui dit : -Maman, je viens d’entendre ce que papa d...Readmore
  • 23 May 2020 par › Planète Québec

    Pinoune

    Pinoune – Médicament en capsule. “ Envoye, prend ta pinoune, avant de te coucher, son père....Readmore