Le gouvernement du Québec n’est pas encore prêt à donner son aval à la réalisation du projet controversé de terminal méthanier Rabaska à Lévis, a indiqué mercredi le premier ministre Jean Charest.

Il s’agit d’un projet de 840 M$ proposé par le consortium formé de Gaz Métro, Enbridge et Gaz de France.

Mardi, la ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Line Beauchamp, avait indiqué que le gouvernement se prononcerait d’ici la fin du mois de septembre sur l’avenir du projet, qui comprend l’aménagement d’un terminal et la construction d’un gazoduc d’une quarantaine de kilomètres.

Mais son collègue des Ressources naturelles, Claude Béchard, s’est empressé mercredi de faire savoir qu’il était prématuré de fixer une date butoir dans ce dossier épineux.

Le gouvernement Charest marche sur des oeufs en ce qui concerne le projet Rabaska, même si le dossier a passé avec succès le test de l’examen par le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE).

De fait, les libéraux craignent de se retrouver avec un nouveau “mont Orford”, une crise politique nationale provoquée par un projet honni par les groupes environnementaux de tous horizons.

88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post
  • 18 May 2021 par › Planète Québec

    Le pape

    Le Pape meurt. Le vieux St-Pierre qui l’accueille lui demande qui il est. – Mais je suis...Readmore
  • 18 May 2021 par › Planète Québec

    Jouasse

    Farceur- Boute-en-train- Personne qui aime à s’amuser et à jouer des tours. ” Mon gran...Readmore
  • 17 May 2021 par › Planète Québec

    En parachute

    Un homme va faire du parachutisme pour la première fois. Après avoir écouté l’instructeur,...Readmore