L’association écologiste WWF pointe du doigt dix grands groupes de luxes, qui ne feraient pas assez d’efforts pour lutter contre le réchauffement climatique.

L’organisation appelle les célébrités à ne prêter leur image qu’à des marques s’étant engagée à mener des politiques écologiquement responsable.

Le sac Vuitton, le shampoing l’Oréal ou le collier de bijou Bulgari, mauvais pour l’environnement? Selon un rapport de l’association écologiste World Wild Fund, l’industrie du luxe n’assumerait pas sa part de responsabilité dans le sauvetage de la planète.

Dans cette étude achevée fin novembre, WWF reproche à dix grandes marques de luxe d’être lentes à reconnaître leurs responsabilités et leurs possibilités d’action en matière de réchauffement climatique et de commerce éthique.

L’association appelle les célébrités qui prêtent leur nom à des campagnes de publicité à faire plus attention aux politiques environnementales des griffes qu’elles représentent et à ne prêter leur image qu’à des marques s’étant engagée à mener des politiques socialement et écologiquement responsable.

88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post
  • 12 May 2021 par › Planète Québec

    Et ça continue

    Comble pour un coq? Avoir la chair de poule! Comble pour un journaliste ? Être à l’article d...Readmore
  • 12 May 2021 par › Planète Québec

    Jouasse

    Farceur- Boute-en-train- Personne qui aime à s’amuser et à jouer des tours. ” Mon gran...Readmore
  • 11 May 2021 par › Planète Québec

    Perles scolaires…

    RÉPONSES D’ÉLÈVES DU PRIMAIRE À CERTAINES QUESTIONS D’EXAMEN EN JUIN DERNIER… ...Readmore