Selon une nouvelle étude de l’Université de Calgary, l’Alberta aurait un potentiel géothermique important. Selon les recherches effectuées, dans le nord-ouest de l’Alberta, à 6 kilomètres sous terre, la température atteint au moins 200 degrés Celsius.

Selon Michael Moore, qui fait partie de l’équipe de recherche, cette énergie pourrait d’ici une douzaine d’années être utilisée pour l’exploitation des sables bitumineux, ce qui pourrait être particulièrement bénéfique pour l’environnement.

« Ces sables bitumineux, il faut les chauffer pour séparer le sable de l’huile. Alors pour chauffer, pour le moment, on brûle du charbon et ça produit du CO2 qui est nocif pour l’air », explique Claude Ribordy, géophysicien.

L’équipe de recherche de l’Université de Calgary est actuellement en quête de financement pour la poursuite de leur étude. Car pour exploiter cette source de chaleur, il faudra creuser à une profondeur exceptionnelle, ce qui signifie des coûts de plusieurs millions de dollars.

88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post