Mis en place par Hydro-Québec au printemps 2008, dans le cadre de son Plan global en efficacité énergétique, le programme Recyc-Frigo Environnement connaît un succès au-delà des espérances alors qu’on a retiré plus de 100 000 frigos.

Le programme qui est en avance sur son objectif vise le retrait de plus de 230 000 électroménagers gourmands en électricité. À terme, cela permettra de générer des économies d’énergie d’environ 180 millions de kWh, soit l’équivalent de la consommation annuelle résidentielle d’une ville comme Sept-Îles.

Chaque appareil récupéré est démantelé et recyclé à 95 %. Les matières dangereuses pour l’environnement en sont extraites et éliminées en toute sécurité.

Ainsi, au-delà des objectifs d’efficacité énergétique, plus de 30 tonnes de chlorofluorocarbures (CFC) nuisibles à la couche d’ozone et de puissants gaz à effet de serre (GES) ont été récupérées.

Cette opération réalisée grâce une technologie allemande unique au monde (SEG2) acquise par Hydro-Québec permet de nettoyer la mousse isolante. Les contaminants en sont retirés avec une efficacité telle qu’elle peut être réutilisée sans danger.

Recyc-Frigo offre un service gratuit de collecte à domicile des réfrigérateurs et congélateurs, à la condition qu’ils aient plus de 10 ans et qu’ils soient en état de marche. De plus, pour chaque appareil récupéré (limite de deux par foyer), un chèque de 60 $ sera envoyé par la poste à son propriétaire. Il est même possible d’obtenir une seconde remise postale de 50 $, pour l’achat d’un électroménager homologué Energy Star.

88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post
  • 15 May 2021 par › Planète Québec

    Ciboulot

    Cerveau. ” Le grand Marcel, il avait vraiment le ciboulot fêlé, avec toute la bagosse(alcool...Readmore
  • 15 May 2021 par › Planète Québec

    En vacances

    Une femme part en vacances aux Caraïbes, sans son mari. À peine arrivée, elle fait la connaissanc...Readmore
  • 14 May 2021 par › Planète Québec

    Le travail :

    – Travailler dur n’a jamais tué personne, mais pourquoi prendre le risque? (Edgar Berge...Readmore