L’Alberta dispose maintenant d’un plan pour évaluer l’ensemble des impacts des activités industrielles.

D’ici 2009, la province va cesser d’analyser les projets industriels un à un et le gouvernement va analyser les effets cumulatifs des rejets polluants.

Le ministère de l’Environnement fixera une limite de pollution par région pour l’air et l’eau. Les grandes entreprises devront trouver ensemble des moyens de respecter ces limites.

Objectif: protéger l’environnement tout en tout en assurant le développement industriel.

L’analyste Jaisel Vadgama de l’Institut Pembina approuve cette politique. Il souligne toutefois l’absence de limites claires de pollution.

88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post
  • 15 May 2021 par › Planète Québec

    Ciboulot

    Cerveau. ” Le grand Marcel, il avait vraiment le ciboulot fêlé, avec toute la bagosse(alcool...Readmore
  • 15 May 2021 par › Planète Québec

    En vacances

    Une femme part en vacances aux Caraïbes, sans son mari. À peine arrivée, elle fait la connaissanc...Readmore
  • 14 May 2021 par › Planète Québec

    Le travail :

    – Travailler dur n’a jamais tué personne, mais pourquoi prendre le risque? (Edgar Berge...Readmore