Mon Dieu, je ne vous connais pas.

Je sais simplement que vous (…),

non seulement vous me connaissez,

mais vous êtes plus moi-même que moi-même.

Aucune de mes pensées ne vous échappe.

Tout ce qui m’est obscur vous est lumineux.

Tout ce qui m’est voilé vous est dévoilé.

Aussi, mon Dieu, faites-moi la grâce

d’habiter plus encore ce qu’il y a de moi en moi

afin que par vous, je puisse me retrouver

en vous trouvant, vous retrouver en me trouvant.

88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post
  • 15 May 2021 par › Planète Québec

    Ciboulot

    Cerveau. ” Le grand Marcel, il avait vraiment le ciboulot fêlé, avec toute la bagosse(alcool...Readmore
  • 15 May 2021 par › Planète Québec

    En vacances

    Une femme part en vacances aux Caraïbes, sans son mari. À peine arrivée, elle fait la connaissanc...Readmore
  • 14 May 2021 par › Planète Québec

    Le travail :

    – Travailler dur n’a jamais tué personne, mais pourquoi prendre le risque? (Edgar Berge...Readmore