Bon matin chères lectrices et chers lecteurs,

C’est vrai que l’amour nous donne un regard neuf sur le quotidien. Dans le poème suivant, ce “il” indéterminé, c’est quelqu’un qui est aimé. Voyez comment l’amour transfigure les plus humbles tâches et donne des ailes à qui les accomplit…
…………………………………………………..
Mon coeur, qu’est-ce que tu faisais?

Quand il est entré dans mon logis clos,
J’ourlais un drap lourd près de la fenêtre,
L’hiver dans les doigts, l’ombre sur le dos…
Sais-je depuis quand j’étais là sans être ?

Et je cousais, je cousais, je cousais…
-Mon cœur, qu’est-ce que tu faisais ?

Il m’a demandé des outils à nous.
Mes pieds ont couru, si vifs, dans la salle,
Qu’ils semblaient, -si gais, si légers, si doux,-
Deux petits oiseaux caressant la dalle

De-ci, de-là, j’allais, j’allais, j’allais…
-Mon cœur, qu’est-ce que tu voulais ?

Il m’a demandé du beurre, du pain,
-Ma main en l’ouvrant caressait la huche-
Du cidre nouveau, j’allais et ma main
Caressait les bols, la table, la cruche.

Deux fois, dix fois, vingt fois je les touchais…
-Mon cœur, qu’est-ce que tu cherchais ?

Il m’a fait sur tout trente-six pourquoi.
J’ai parlé de tout, des poules, des chèvres,
Du froid, du chaud, des gens, et ma voix
En sortant de moi caressait mes lèvres…

Et je causais, je causais, je causais…
-Mon cœur, qu’est-ce que tu disais ?

Quand il est parti, pour finir l’ourlet
Que j’avais laissé, je me suis assise…
L’aiguille chantait, l’aiguille volait,
Mes doigts caressaient notre toile bise…

Et je cousais, je cousais, je cousais…
-Mon cœur, qu’est-ce que tu faisais ?

Marie Noël, Les chansons et les heures, Librairie Stock, Paris, p. 53
…………………………………………………..
De son vrai nom Marie Rouget, la poétesse Marie Noël est née et est décédée à Auxerre (1883-1967). Son oeuvre poétique, admirée par Valery, Montherland (“la plus grande révélatrice poétique pour moi, de l’après guerre”) ou Aragon, ne fut qu’un long combat du doute et de la foi. Marie Noël, à la fois tremblante et révoltée, demeure l’un des plus
authentiques poètes du XXème siècle.
……………………………………………………

J’aimerais tant que chaque personne sur la terre soit amoureux ou amoureuse de la vie…
Lysette

88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post
  • 5 March 2021 par › Planète Québec

    Sur le balcon

    C’est samedi après-midi et les parents ont une sacrée envie de “jambes-en-l’air&...Readmore
  • 5 March 2021 par › Planète Québec

    Jouasse

    Farceur- Boute-en-train- Personne qui aime à s’amuser et à jouer des tours. ” Mon gran...Readmore
  • 4 March 2021 par › Planète Québec

    Confusion

    La pratique, c’est quand ça marche, mais que l’on ne comprend pas. La théorie, c’...Readmore