Un jour dans une ville de l’Ouest américain au temps des cowboys et des indiens, un barman avait mis un panneau à l’entrée de la ville :
“OFFRE UN REPAS À CELUI QUI FERA RIRE MON CHEVAL”

Un étranger arrive et parle au creux de l’oreille du cheval et celui-ci se met à rire s’en pouvoir s’arrêter.

Le lendemain le barman change le panneau :
“OFFRE UN REPAS À CELUI QUI FERA PLEURER MON CHEVAL”

L’étranger approche à nouveau du cheval et celui-ci se met à pleurer 30 secondes plus tard. Décontenancé, le barman demande son truc à l’étranger.
-“Simple, hier je lui ai dit que j’en avais une plus longue que lui et il a éclaté de rire. Et aujourd’hui je lui ai montré.”

88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post
  • 3 March 2021 par › Planète Québec

    Prouesses

    Un Italien, un Français et un Québecois racontent leurs prouesses amoureuses. – Moi, dit dit...Readmore
  • 3 March 2021 par › Planète Québec

    Beaucoup de vent

    Hydro-Québec procédait hier à l’ouverture des soumissions éoliennes à la suite de son app...Readmore
  • 3 March 2021 par › Planète Québec

    Jouasse

    Farceur- Boute-en-train- Personne qui aime à s’amuser et à jouer des tours. ” Mon gran...Readmore