Dans le cadre de l’Année de la planète terre, telle que proclamée par les Nations Unies, la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) vient de publier une lettre pastorale dans laquelle elle en appelle à la conscience collective face aux graves problèmes environnementaux qui frappent la planète.

Les évêques notent que la société canadienne n’est pas suffisamment consciente de l’héritage appauvrie qu’elle léguera aux générations à venir. Ils souhaitent donc que des ajustements soient apportés dès maintenant afin d’améliorer la situation actuelle, pour le mieux-être des prochaines générations et des populations de l’hémisphère sud.

En vue de rétablir les liens avec la nature, la lettre pastorale identifie un certain nombre d’actions qui pourraient être entreprises afin d’atténuer les effets de cette crise écologique, y compris :

* retrouver le sens de la limite et ajuster notre mode de vie aux ressources planétaires disponibles ;

* se libérer de l’obsession de posséder et de consommer et opter plutôt pour « une austérité joyeuse » ou une simplicité volontaire ; et

* consentir des efforts personnels en faveur de l’environnement.

Au dire des évêques, il incombe à chaque personne de rétablir les liens qui ont été détériorés avec la nature, de revoir sa conception de la possession et du confort personnels. C’est donc à une solidarité accrue et à de nouvelles formes de partage que sont invités tous les citoyens du Canada.

88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post
  • 7 May 2021 par › Planète Québec

    Déodorant

    Une blonde entre dans une parfumerie. Elle demande du déodorant pour son mari. – Il utilise l...Readmore
  • 7 May 2021 par › Planète Québec

    Ciboulot

    Cerveau. ” Le grand Marcel, il avait vraiment le ciboulot fêlé, avec toute la bagosse(alcool...Readmore
  • 6 May 2021 par › Planète Québec

    Changement de rôles ?

    Que serait-il arrivé si les rois mages avaient été des femmes? * Elles auraient demandé leur rou...Readmore