Le premier ministre Stephen Harper a prononcé mercredi à Bonn le premier de deux discours visant à faire la promotion auprès de l’Union européenne des efforts du Canada pour protéger son environnement.

Dans le cadre de la Conférence de l’ONU sur la biodiversité, le chef du gouvernement a rappelé que le Canada avait été le premier pays industrialisé à ratifier la Convention sur la Biodiversité en 1992 et qu’il abritait toujours le secrétariat responsable de sa mise en application.

“Le Canada travaille fort pour bâtir et agrandir son réseau de zones protégées. Jusqu’à présent, 10 pour cent de la masse terrestre du Canada – une zone plus grande que la France et l’Allemagne combinées – et 3 millions d’hectares d’eaux océaniques sont protégés par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux”.

Le premier ministre a par ailleurs souligné qu’il avait fait de l’Arctique l’une des priorités de son premier mandat.

A Bonn, des groupes écologistes dont Greenpeace sont allés plus loin et ont placé le Canada parmi les empêcheurs de tourner en rond non seulement en ce qui concerne les GES mais aussi pour les biocarburants, la biodiversité agricole et forestière, le partage des revenus des ressources naturelles et les droits des peuples autochtones.

88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post
  • 16 April 2021 par › Planète Québec

    Encore…

    Comble pour un imprimeur? Avoir mauvais caractère. Comble de la bizarrerie? Mettre des lunettes pou...Readmore
  • 16 April 2021 par › Planète Québec

    Jouasse

    Farceur- Boute-en-train- Personne qui aime à s’amuser et à jouer des tours. ” Mon gran...Readmore
  • 15 April 2021 par › Planète Québec

    Les trois enveloppes

    Albert, sur son lit de mort, se confie à sa femme. – Marguerite, tu trouveras dans le premier...Readmore