Malgré le contexte économique maussade, 57 % des Canadiens sont disposés à débourser entre 5 et 10 % de plus pour faire l’achat d’une maison « dotée d’aménagements écologiques », selon un sondage de la Banque TD.

Leur principale motivation est de réaliser des économies futures (40 % des répondants), et d’augmenter la valeur de revente de leur maison (32 %). Le facteur environnemental n’a pas été chiffré par le sondage de la TD.

La primauté de l’économie d’énergie, et d’argent, ressort toutefois mieux lorsque le sondage aborde les actions concrètes posées par les répondants afin de « rendre leur maison plus écologique ».

Installer des ampoules fluocompactes est l’action la plus répandue (70 %), la deuxième étant le calfeutrage et la pose de coupe-froid (52 %) et le remplacement ou l’amélioration des fenêtres (51 %). Ces trois gestes sont davantage associés à l’économie d’énergie qu’à la protection de l’environnement.

Ce nouveau sondage de la Banque TD à propos de l’attitude des Canadiens par rapport à l’environnement souligne encore une fois le décalage existant entre les intentions des gens et leurs actions concrètes.

Les électeurs sont nombreux à affirmer que l’environnement est une priorité pour eux, mais il est difficile de déceler cette valeur dans les résultats électoraux. Idem pour ce qui touche les préoccupations environnementales lors de l’achat d’une voiture ou la planification des vacances estivales…

88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post
  • 15 May 2021 par › Planète Québec

    Ciboulot

    Cerveau. ” Le grand Marcel, il avait vraiment le ciboulot fêlé, avec toute la bagosse(alcool...Readmore
  • 15 May 2021 par › Planète Québec

    En vacances

    Une femme part en vacances aux Caraïbes, sans son mari. À peine arrivée, elle fait la connaissanc...Readmore
  • 14 May 2021 par › Planète Québec

    Le travail :

    – Travailler dur n’a jamais tué personne, mais pourquoi prendre le risque? (Edgar Berge...Readmore