Travailler à distance serait source d’économies d’énergie significatives, selon la Consumer Electronic Association (CEA), qui regroupe les principales entreprises de l’électronique américaines.

Dans une étude qu’elle vient de publier, elle affirme que le travail à distance assisté par les nouvelles technologies permettrait d’économiser de 9 à 14 milliards de kilowatts-heure (kWh) d’électricité par an, soit l’équivalent de la consommation d’un million de foyers américains.

Autre point positif, selon la CEA, 3,9 millions de télétravailleurs américains – travaillant au moins un jour par semaine à leur domicile au lieu de se déplacer – économisent 3,2 milliards de litres d’essence par an.

Ce qui se traduit par de 14 millions de tonnes de CO² de moins dans l’atmosphère, un impact correspondant à celui de 2 millions de voitures sur les routes.

La CEA regroupe deux mille entreprises d’électronique grand public.

88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post
  • 13 May 2021 par › Planète Québec

    Sportif

    À Sydney pendant les olympiques on vendait des préservatifs olympiques, un jeu de trois. Le gars e...Readmore
  • 13 May 2021 par › Planète Québec

    Ciboulot

    Cerveau. ” Le grand Marcel, il avait vraiment le ciboulot fêlé, avec toute la bagosse(alcool...Readmore
  • 12 May 2021 par › Planète Québec

    Et ça continue

    Comble pour un coq? Avoir la chair de poule! Comble pour un journaliste ? Être à l’article d...Readmore