Le 747 est plein à capacité. Il ne manque que l’équipage. Les hôtesses donnent les dernières consignes lorsque le pilote entre dans l’avion en cherchant son chemin avec sa canne blanche suivi de son copilote avec un chien guide.

Les passagers ne sont pas trop rassurés, mais les hôtesses les calment en leur disant que jamais l’équipage n’avait eu d’accident.

L’avion s’élance. Il roule et roule et roule et roule. Inquiets, les passagers trouvent que l’avion ne quitte pas le sol assez rapidement et, tous ensemble, se mettent à hurler.
Le pilote dit à son copilote:
-Une bonne fois ils ne crieront pas et on se plantera au bout de la piste.

De Normand Labrie

88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post
  • 8 March 2021 par › Planète Québec

    Ciboulot

    Cerveau. ” Le grand Marcel, il avait vraiment le ciboulot fêlé, avec toute la bagosse(alcool...Readmore
  • 8 March 2021 par › Planète Québec

    A la pharmacie

    Le soir, quand les pharmacies sont fermées, les boîtes se parlent entre elles sur les tablettes. V...Readmore
  • 7 March 2021 par › Planète Québec

    Encore quelques pensées… (suite)

    L’homme a créé Dieu, le contraire reste à prouver (S.Gainsbourg) L’avenir n’est...Readmore