La mairie de Panama City Beach, au nord ouest de la Floride, n’entend pas à rire. Ceux et celles qui filmeront les jeunes filles qui s’affichent les seins nus dans le cadre des fêtes du congé scolaire (spring break), risquent la prison et l’amende. Et même chose pour les filles.

Chaque année, lors du spring break qui s’étire pendant tout le mois de mars, (chaque collège et université a des dates différentes), plusieurs centaines de milliers de jeunes, 500 000 dit-on, convergent vers les plages de Panama City pour s’éclater pendant quelques jours.

On choisit Panama City à cause de ses plages qui s’étendent sur 45 km de long et d’un parc de 18 000 chambres d’hôtels à des prix modiques et moyens.

Souvent, les filles, imbibées d’alcool, ou par simple goût de provocation propre aux jeunes, soulèvent leurs chandails et affichent leurs seins.

Les clubs, les bars, les lobby d’hôtels sont partout déchaînés. Et voilà qu’un compagnie a tourné un vidéo Girls Gone Wild qu’elle propose sur la télévision à péage.

Trop c’est trop dit la ville qui a augenté considérablement le nombre de patrouilles policières.

Les producteurs parlent de tourner quand même le vidéo et promettent une partie de cache-cache avec la police.

Plusieurs villes du sud de la Floride ont fermé leurs portes aux partys du spring break car, après le passage des jeunes, elles sont dévastées.


88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post
  • 17 April 2021 par › Planète Québec

    Trois blondes

    Trois blondes cherchent un arbre de Noël dans la forêt. Après plusieurs heures, elles n’ont...Readmore
  • 17 April 2021 par › Planète Québec

    Ciboulot

    Cerveau. ” Le grand Marcel, il avait vraiment le ciboulot fêlé, avec toute la bagosse(alcool...Readmore
  • 16 April 2021 par › Planète Québec

    Encore…

    Comble pour un imprimeur? Avoir mauvais caractère. Comble de la bizarrerie? Mettre des lunettes pou...Readmore