A l’heure du développement durable, il fallait y penser ! Andrew Charalambous, un avocat londonien vient d’ouvrir la première boite de nuit écologique du monde.

Celle-ci va générer son électricité grâce à l’énergie des danseurs, à l’énergie éolienne et à l’énergie solaire. La piste de danse utilise le concept de la piézoélectricité, dans lequel des cristaux et de la céramique créent une charge pour générer de l’électricité.

La capitale de la Grande-Bretagne a inauguré le 10 juillet la première boîte de nuit écologique au monde, où les cyclistes et les piétons peuvent entrer gratuitement dans une boîte équipée d’une piste de danse tellement high-tech qu’elle génère sa propre électricité quand les gens y dansent.

Cette boîte de nuit écologique, fruit du travail du développeur de 35 ans Andrew Charalambous, surnommé Dr. Terre, a été baptisée Surya et est équipée de sa propre turbine éolienne et de son propre système d’énergie solaire. Le surplus d’électricité sera donné aux habitants locaux.

Quand les clubbers ont besoin de se reposer ils peuvent se soulager dans des urinoirs dernier cri qui n’utilisent pas de l’eau mais de l’air, ou peuvent se rafraîchir avec les robinets automatiques de la boîte de nuit.

« A moins que nous n’arrêtions d’utiliser une philosophie inclusive, nous ne créerons jamais la révolution nécessaire pour lutter contre le changement climatique » a déclaré Andrew Charalambous, en expliquant pourquoi il avait investi un million de pounds pour créer cette boîte de nuit.

« Il s’agit également de susciter une réflexion sur le sujet. Imaginez ce que vous pouvez réaliser si de grandes corporations adoptent ce genre d’initiative ».

Andrew Charalambous, avocat talentueux, possède plus de 100 millions de pounds, et sa dernière entreprise recyclera le verre, le métal et les produits papiers utilisés dans son bar. Andrew Charalambous a promis de donner une partie des profits de la boîte de nuit à des œuvres caritatives.

La piste de danse utilise le concept de la piézoélectricité, dans lequel des cristaux et de la céramique créent une charge pour générer de l’électricité.

« Nous estimons que si nous avons des foules de clubbers qui dansent vigoureusement cela fournira 60% des besoins énergétiques du club » a indiqué Andrew Charalambous.

« Avec les turbines éoliennes et l’énergie éolienne nous visons à fournir les besoins électriques de 14 à 20% des habitants locaux. Nous sommes la première compagnie à fournir gratuitement de l’énergie dans le monde ».

88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post
  • 11 April 2021 par › Planète Québec

    Et la gagnante est…

    Toutes nos félicitation à Jackie Gauthier qui pourra déguster la colossale bouteille de la Fin du...Readmore
  • 11 April 2021 par › Planète Québec

    Ciboulot

    Cerveau. ” Le grand Marcel, il avait vraiment le ciboulot fêlé, avec toute la bagosse(alcool...Readmore
  • 9 April 2021 par › Planète Québec

    Petite courte

    Gagnez une méga bouteille de bière La Fin du Monde, 3 litres ! Pour participer, il suffit de nous ...Readmore