Les toilettes publiques ont toujours inspiré les poètes… Voici donc un petit recueil.

L’amour c’est comme les maths, t’additionnes les filles, tu soustrais ses vêtements, tu divises la chambre en deux et tu te multiplies.

L’amour c’est comme la cigarette, le gars l’allume
la fille la fume et bien souvent, les parents l’éteignent.

Napoléon était un grand guerrier, mais la seule chose qu’il n’a pu vaincre, c’est son envie de chier.

Quand j’aime une fleur
je lui coupe la queue
quand je te dis que je t’aime
as-tu peur un peu.

J’aimerais être une larme
pour naître dans tes yeux
vivre sur tes joues
et mourir sur tes lèvres.

L’amour c’est comme les oignons, c’est fort et ça fait pleurer.

Daniel Cadieux

88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post
  • 9 May 2021 par › Planète Québec

    Ciboulot

    Cerveau. ” Le grand Marcel, il avait vraiment le ciboulot fêlé, avec toute la bagosse(alcool...Readmore
  • 9 May 2021 par › Planète Québec

    Sur la route

    Une belle voiture file sur le pont de Québec. En arrivant sur l’autre rive, un motard de la S...Readmore
  • 8 May 2021 par › Planète Québec

    Bon voyage !

    Pendant qu’un touriste pratique la pêche sportive sur un lac, en Floride, son embarcation cha...Readmore