D’ici une vingtaine d’années, quatre millions de personnes de plus vivront dans le Centre-Sud de l’Ontario, appelé le Golden Horseshoe, et le commissaire à l’environnement de l’Ontario s’inquiète des conséquences de la croissance économique dans ce secteur.

Selon lui, le gouvernement et les municipalités n’ont pas assez évaluer les conséquences d’une telle croissance.

Le commissaire Miller se préoccupe notamment de la demande grandissante en eau potable qu’entraînera cette augmentation de la population.

Ainsi, note le commissaire, le plan provincial d’aménagement du territoire ne tient pas compte de la consommation en eau et du traitement des eaux usées.

M. Miller invite l’Ontario à protéger davantage la forêt boréale, qu’il décrit comme un joyau de la nature. Il indique que l’absence de plan d’aménagement pour le Nord de l’Ontario constitue un problème, puisqu’une partie de cette forêt demeure inexploitée.

Le caribou pourrait disparaître de la forêt boréale si l’exploitation de la forêt boréale n’est pas contrôlée.

88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post
  • 5 May 2021 par › Planète Québec

    Ciboulot

    Cerveau. ” Le grand Marcel, il avait vraiment le ciboulot fêlé, avec toute la bagosse(alcool...Readmore
  • 5 May 2021 par › Planète Québec

    Encore dans la neige

    Un homme parfait rencontre une femme parfaite. Après une cour parfaite, ils ont fait un mariage par...Readmore
  • 4 May 2021 par › Planète Québec

    Ben, c’est que…

    Louise, une jeune enseignante, veut partager avec ses élèves ce qu’elle a appris dans ses co...Readmore