Tard en fin d’après-midi, un gynécologue attend une dernière patiente qui n’arrive pas.

Au bout de trois quarts d’heure, il conclut qu’elle ne viendra pas et se sert un gin tonic pour se détendre de sa journée avant de rentrer chez lui.

Il s’installe confortablement dans un fauteuil et commence à lire son journal lorsque la sonnette retentit.

Sa patiente arrive et se confond en excuses pour son retard.
– Ce n’est pas grave chère Madame, vous voyez, je vous attendais en dégustant un gin tonic.

– Désirez-vous en prendre un également avant que je vous examine?
– Volontiers.
Il lui sert un verre, s’assied en face d’elle et ils se mettent à discuter.
Soudain un bruit de clé se fait entendre à la porte d’entrée. Le médecin sursaute, se lève brusquement et dit.
– Ma femme! Vite, déshabillez-vous!!!

oooOooo
Un Irlandais appelé Murphy va voir le médecin après plusieurs jours de grande fatigue.
Le médecin, après un bon examen, regarde Murphy droit dans les yeux et lui dit :

– Vous avez un cancer et il ne peut être soigné, je vous donne de 2 semaines à 1 mois.

Murphy est anéanti par la nouvelle, mais il a une force de caractère qui l’aide à se relever.
Il sort du bureau du médecin pour retrouver son fils qui l’attend.
Murphy dit :

– Fils les Irlandais fêtent quand les choses vont bien et aussi quand elles vont mal.
Dans ce cas, ça ne va pas bien. J’ai un cancer et je n’ai qu’un court temps à vivre. Viens avec moi au pub boire quelques bières.

Après 3 ou 4 bières Murphy et sont fils sont un peu moins triste, ils commencent à rire et continuent de boire de la bière.
Quelques vieux amis s’approchent de Murphy en lui demandant ce qu’ils fêtent.
Murphy répond que les Irlandais fêtaient les bonnes choses et les mauvaises.
Il s’approche pour leur dire qu’il buvait à sa fin prochaine.

– J’ai seulement quelques semaines à vivre on m’a diagnostiqué le SIDA.

Ses amis offrent leurs sympathies et prennent quelques autres bières avec Murphy.

Lorsque les amis sont partis, le fils de Murphy est un peu confus et demande à son père:

– Papa tu m’as dit que tu allais mourir d’un cancer, mais tu viens de dire à tes amis que tu avais le SIDA

– Je vais mourir du cancer, fils, je veux seulement qu’aucun de ces bâtards couchent avec ta mère quand je ne serai plus là.

88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post
  • 23 April 2021 par › Planète Québec

    La pieuvre

    Le gars entre dans un bar avec une pieuvre à la main… – Je mets 100$ sur la table que m...Readmore
  • 23 April 2021 par › Planète Québec

    Ciboulot

    Cerveau. ” Le grand Marcel, il avait vraiment le ciboulot fêlé, avec toute la bagosse(alcool...Readmore
  • 22 April 2021 par › Planète Québec

    Dans le coma

    Après plusieurs semaines dans un coma profond, l’homme se réveille… À ses côtés, sa...Readmore