(Québec) Le gouvernement Charest veut adopter bientôt une cible «ambitieuse» de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2020 : entre 10% et 20% par rapport au niveau de 1990. Pour l’atteindre, il entend notamment hausser la taxe verte sur l’essence et les autres hydrocarbures.

Cette hausse et le coût des futurs droits d’émission de GES des entreprises feraient grimper le prix de l’essence de 3,7 cents, voire de 12,7 cents le litre selon la cible choisie, indique le document de consultation rendu public hier par la ministre de l’Environnement, Line Beauchamp.

«Le document est très clair. Nous indiquons quels sont les prélèvements monétaires que nous voulons faire pour changer les comportements», a-t-elle affirmé en conférence de presse. «Plusieurs économistes, de façon indéniable, vont vous dire que plus quelque chose coûte cher, plus on fait attention à son utilisation.»

Line Beauchamp a annoncé la tenue d’une consultation publique afin de fixer la prochaine cible de réduction de GES pour la période 2012-2020.

88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post
  • 2 March 2021 par › Planète Québec

    Environnement : Greenpeace blâme Nintendo

    Technologie – Greenpeace publie la sixième édition de son palmarès des fabricants les plus ...Readmore
  • 2 March 2021 par › Planète Québec

    Ciboulot

    Cerveau. ” Le grand Marcel, il avait vraiment le ciboulot fêlé, avec toute la bagosse(alcool...Readmore
  • 2 March 2021 par › Planète Québec

    Le Pape et le président

    Le Président Clinton et le Pape meurent le même jour. Le Pape se retrouve en Enfer alors que le pr...Readmore