Carlos Minc, le nouveau ministre brésilien de l’environnement, sNengage formellement, dans son plan national, à planter, à l’échéance de 2015, autant d’arbres qu’il en détruira…

C’est l’un de nos objectifs, car un plan sans objectifs ressemblerait à un sac vide. D’ici 2015, le Brésil doublera les surfaces allouées aux nouvelles plantations. La déforestation sera réduite de manière soutenue et quantifiée tous les quatre ans.

Le plan ne fixe aucune date pour l’éradication de la déforestation illégale… Je suis écologiste depuis toujours, je veux le “déboisement zéro”. Je pourrais lever le poing et proclamer une date. Ce serait de la démagogie verte. Car comment respecter ses engagements sans s’assurer d’un budget, sans établir des procédures concrètes, sans mettre en œuvre des négociations? Il faut défendre et promouvoir l’environnement tout en garantissant l’emploi et les moyens d’existence des 24 millions de Brésiliens qui vivent dans ces régions.

88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post
  • 25 November 2020 par › Planète Québec

    Jouasse

    Farceur- Boute-en-train- Personne qui aime à s’amuser et à jouer des tours. ” Mon gran...Readmore
  • 25 November 2020 par › Planète Québec

    Je suis enceinte?

    Une femme monte dans un autobus bondé. Elle s’approche d’un monsieur assis et lui dit :...Readmore
  • 24 November 2020 par › Planète Québec

    La poule et le canard

    Un jour où il fait un temps de chien, une poule dit au canard: – Il fait un froid de canard. ...Readmore