Carlos Minc, le nouveau ministre brésilien de l’environnement, sNengage formellement, dans son plan national, à planter, à l’échéance de 2015, autant d’arbres qu’il en détruira…

C’est l’un de nos objectifs, car un plan sans objectifs ressemblerait à un sac vide. D’ici 2015, le Brésil doublera les surfaces allouées aux nouvelles plantations. La déforestation sera réduite de manière soutenue et quantifiée tous les quatre ans.

Le plan ne fixe aucune date pour l’éradication de la déforestation illégale… Je suis écologiste depuis toujours, je veux le “déboisement zéro”. Je pourrais lever le poing et proclamer une date. Ce serait de la démagogie verte. Car comment respecter ses engagements sans s’assurer d’un budget, sans établir des procédures concrètes, sans mettre en œuvre des négociations? Il faut défendre et promouvoir l’environnement tout en garantissant l’emploi et les moyens d’existence des 24 millions de Brésiliens qui vivent dans ces régions.

88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post
  • 13 April 2021 par › Planète Québec

    Ciboulot

    Cerveau. ” Le grand Marcel, il avait vraiment le ciboulot fêlé, avec toute la bagosse(alcool...Readmore
  • 13 April 2021 par › Planète Québec

    Le comble

    * Comble du zèle pour un gendarme ? – Arrêter un oiseau parce qu’il vole. * Comble de ...Readmore
  • 12 April 2021 par › Planète Québec

    Les boissons

    Les boissons favorites de l’homme, en fonction de son âge. 17 ans bière 25 ans whisky 35 ans...Readmore