Dès l’âge de quatre ou cinq mois, il faut provoquer chez votre chiot un certain détachement. Cette action lui apprendra qu’il doit vivre certains moments seul et être bien avec lui-même. Si le détachement n’est pas accepté par le chien, celui-ci pourrait développer, lorsqu’il est seul, de l’anxiété, de la peur ou même de la panique. Cet état d’âme se traduit parfois par des dégâts aux meubles, des pipis sur le tapis et des hurlements. Le chien ne se « venge » pas; il est anxieux. Il lui faut apprendre à rester seul. Trente minutes avant votre départ, ignorez votre chien. Cessez de lui parler et ne lui donnez aucune caresse. Partez sans chanter une romance comme : « Maman s’en va et reviens le plus tôt possible ». Fermez la porte, tout simplement. À votre retour, il vous fera des joies, mais il vous faudra les ignorer. Attendez qu’il soit calme pour l’appeler et le caresser. Cela peut paraître difficile, mais dites-vous que c’est pour son bien et le vôtre. Lorsqu’il aura vieilli un peu et qu’il aura appris à rester seul, vous pourrez être vous-même enfin.

88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post
  • 26 February 2021 par › Planète Québec

    Ciboulot

    Cerveau. ” Le grand Marcel, il avait vraiment le ciboulot fêlé, avec toute la bagosse(alcool...Readmore
  • 26 February 2021 par › Planète Québec

    Quelques pensées…

    Les pas drôles s’envolent, les aigris restent. Il n’y a que 2 choses qu’un enfant...Readmore
  • 25 February 2021 par › Planète Québec

    Chez le médecin

    Le gars rencontre son médecin. – Hum. Hum. J’ai une très mauvaise nouvelle à vous app...Readmore