Veux-tu ?

Rencontré au cœur de la tourmente
Le désir s’est imposé dès le tout premier vers
Il est sans relâche, sans pitié pour le gouffre que j’étais
Une ombre derrière lui se profilait, épousant tes traits.

Me voilà abîmée d’amour, débordante de tendresse
Mon âme se tend vers ton souvenir, affamée de toi
Mon cœur se disloque face au dos qui me repousse
Est-ce là la seule réponse à mon désir ?

Ton regard sera de venin si l’indifférence s’y peint
Mais rassure-moi, me voilà qui trébuche et qui tremble
Laisse la caresse devenir invitante, à toi de trébucher et de trembler
Laisse l’amour en tes entrailles poser sa semence.

Mon désir est pis que la vie
Il naît, s’accroche, mais mourir il ne le peut
Soutiens-moi, je crève d’amour
Je n’en peux plus.

Cet aveu qui me brûle le cœur
Qu’il aille brûler ailleurs :
Je t’aime.
Voilà.

© Sarah

Une présentation de Ginette Villeneuve.

© Bulletin réservé pour cette liste d’envoi.


Tirage du logiciel Sublisoft le seizième jour du mois à la personne qui m’a fait parvenir le texte le plus intéressant avec les mots je t’aime. Si je reçois plusieurs textes intéressants je ferai un tirage. La gagnante du 16 dernier est RolandeB.

88888

Plus dans la section

Uncategorized

Related Post
  • 28 February 2021 par › Planète Québec

    Napoléon

    Napoléon, à son retour de Waterloo, entre dans une auberge et crie à l’aubergiste: Mon brav...Readmore
  • 28 February 2021 par › Planète Québec

    Ciboulot

    Cerveau. ” Le grand Marcel, il avait vraiment le ciboulot fêlé, avec toute la bagosse(alcool...Readmore
  • 27 February 2021 par › Planète Québec

    Quelques pensées… (suite)

    Il en est de l’amour comme de l’audition, avec l’âge la fréquence diminue…...Readmore