Accueil Sois un ami Voir le bon côté des choses – Trouver et définir la beauté

Voir le bon côté des choses – Trouver et définir la beauté

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

              Voir le bon côté des choses

Si nous sommes trop attachés aux choses ou aux commodités de la vie, et si quelque chose devient plus important pour nous que le Seigneur, alors nous risquons de dépendre davantage de ces choses que de Lui. Lui donner la première place c’est en partie reconnaître que les choses agréables et les défis qui surviennent dans la vie sont des expériences que le Seigneur a permises et qui contribueront à notre bien.
Même si une expérience agréable ne dure qu’un moment, nous pouvons remercier le Seigneur pour cela, parce que le Seigneur a ses raisons. Nous pouvons quand même l’apprécier pleinement, même si cela ne dure pas très longtemps.
Et quand c’est fini, nous pouvons faire attention à ne pas nier que c’était bien sous prétexte que ça c’est terminé. Nous pouvons, au contraire, y penser de manière positive : J’ai vécu une expérience magnifique qui m’a appris et apporté beaucoup de choses ! Il vaut mieux tirer de ces expériences des choses positives plutôt que de les gâcher en mettant l’accent sur le côté négatif.
Le meilleur moyen de tirer pleinement parti de la vie est de regarder les belles choses qui vous sont arrivées au lieu de vous attarder sur ce qui vous manque ou sur tout ce que vous n’avez pas eu.
toutes les choses qui sont vraies, toutes les choses qui sont vénérables, toutes les choses qui sont justes, toutes les choses qui sont pures, toutes les choses qui sont aimables, toutes les choses qui sont de bonne renommée, -s’il y a quelque vertu et quelque louange, -que ces choses occupent vos pensées (Philippiens 4:8)

Le filtre de Romains 8.28

La Bible nous dit :
Les maux du juste sont en grand nombre; mais l’Éternel le délivre de tous (Psaumes 34:19)
Il est donc réconfortant de savoir :
Mais nous savons que toutes choses travaillent ensemble pour le bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son propos (Romains 8:28)
En fait, si nous voulons surmonter victorieusement nos nombreuses épreuves, difficultés, batailles et tentations, il est essentiel que nous fassions de cette promesse de Romains 8.28 un élément central de notre vie.
Nous devrions nous employer à ce que ce principe devienne si profondément enraciné en nous que nous ne l’oublierons ni ne le négligerons jamais. Romains 8:28 devrait être un principe tout aussi présent dans nos pensées conscientes—et même subconscientes—et dans notre façon de voir les choses que l’obligation de la Grande Commission :
Et il leur dit: Allez dans tout le monde, et prêchez l’évangile à toute la création (Marc 16:15) 
La nécessité de prier, l’importance de la Parole, le caractère inévitable des défis et des épreuves, et la certitude de l’amour de Dieu.
Si nous ne filtrons pas les événements de notre vie quotidienne à travers Romains 8.28, si nous rechignons à considérer nos déceptions, nos blessures, nos épreuves, nos maladies, nos revers, nos défis, etc. du point de vue de Romains 8.28, nous passerons malheureusement à côté de précieuses leçons que Dieu veut nous enseigner. Et nous risquons de nous priver de la paix qui découle de notre confiance dans cette précieuse promesse et ce magnifique principe.
Si nous acceptons cette simple équation selon laquelle même nos épreuves finiront par concourir à notre bien, notre vie sera plus riche, les leçons que nous en tirerons seront plus profondes et nous aurons l’esprit plus tranquille.
Nous reconnaîtrons plus facilement la main de Dieu dans les événements de notre vie. Cela fait une énorme différence de voir la vie comme une succession de problèmes, de défis et de difficultés, et de nous attendre au pire, ou, au contraire, de considérer les choses avec foi et une attitude positive qui résulte de s’attendre à découvrir toutes les bonnes choses que Dieu finira par faire ressortir de ce qui nous arrive.
Dans les moments d’épreuve, la Parole peut devenir vivante comme jamais auparavant et être une grande source de force et de réconfort. Cette plus grande proximité avec la Parole peut être la conséquence directe de notre intense désir de recevoir l’aide de Dieu par son intermédiaire.
Dieu se servira de toutes nos épreuves et difficultés, de nos joies et de nos peines, de nos échecs et nos succès et tout ce qui nous arrive pour nous donner de plus grandes victoires. Nous sommes à Lui, et Il se servira de tout cela—des bonnes choses comme de celles qui sont en apparence tragiques—pour nous aider à devenir ce qu’Il sait que nous pouvons être.
Quand nous apprenons à nous accrocher de toutes nos forces à Dieu dans les moments difficiles, nous découvrons que jamais Il ne nous délaissera ni ne nous abandonnera.
Car lui-même a dit : « Je ne te laisserai point et je ne t’abandonnerai point » (Hébreux 13:5)
Un autre Romains 8.28 qui découle souvent de ces mauvaises expériences est qu’elles contribuent à améliorer notre aptitude à réconforter ceux qui passent par toutes sortes de détresses, en leur apportant le réconfort que Dieu nous a apporté.
Qui nous console à l’égard de toute notre affliction, afin que nous soyons capables de consoler ceux qui sont dans quelque affliction que ce soit, par la consolation dont nous sommes nous-mêmes consolés de Dieu (2 Corinthiens 1:4)
Si nous n’avions jamais eu à affronter de telles difficultés, comment pourrions-nous comprendre la compassion et la miséricorde de Jésus et tout ce que son amour pour nous démontre ? Comment pourrions-nous devenir plus semblables à Lui ?
Voici quelques versets bibliques qui confirment que certaines des bénédictions proviennent des difficultés auxquelles nous sommes confrontés dans la vie :
Il m’était bon d’être affligé afin d’apprendre tes préceptes. — Psaume 119:71 BDS
Mes frères, quand vous passez par toutes sortes d’épreuves, considérez-vous comme heureux. Car vous le savez : la mise à l’épreuve de votre foi produit l’endurance. Mais il faut que votre endurance aille jusqu’au bout de ce qu’elle peut faire pour que vous parveniez à l’état d’adultes et soyez pleins de force, des hommes auxquels il ne manque rien.Jacques 1:2-4 BDS
Il sait néanmoins quelle voie j’ai suivie. Quand il m’aura mis à l’épreuve, je sortirai pur comme l’or.  — Job 23:10 S21
Mais il m’a répondu : —ma grâce te suffit, c’est dans la faiblesse que ma puissance se manifeste pleinement. C’est pourquoi je me vanterai plutôt de mes faiblesses, afin que la puissance du Christ repose sur moi. Je trouve ainsi ma joie dans la faiblesse, les insultes, la détresse, les persécutions et les angoisses que j’endure pour le Christ. Car c’est lorsque je suis faible que je suis réellement fort.2 Corinthiens 12:9-10 BDS
Bien qu’étant Fils de Dieu, il a appris l’obéissance par tout ce qu’il a souffert. Hébreux 5:8 BDS
Heureux ceux qui pleurent, car Dieu les consolera.                — Matthieu 5:4 BDS
Il nous réconforte dans toutes nos détresses, afin qu’à notre tour nous soyons capables de réconforter ceux qui passent par toutes sortes de détresses, en leur apportant le réconfort que Dieu nous a apporté. 2 Corinthiens 1:4 BDS
En effet, nos détresses présentes sont passagères et légères par rapport au poids insurpassable de gloire éternelle qu’elles nous préparent. — 2 Corinthiens 4:17 BDS
Mais quand vous aurez souffert un peu de temps, Dieu, l’auteur de toute grâce, qui vous a appelés à connaître sa gloire éternelle dans l’union à Jésus-Christ, vous rétablira lui-même ; il vous affermira, vous fortifiera et vous rendra inébranlables. — 1 Pierre 5:10 BDS
Patrick : Tous ces versets cités dans ce texte ont toujours été une grande source d’encouragement pour moi. Ils sont la source de ma foi et de mon amour pour Jésus. Ils ont forgés ma vie de Chrétien et ils m’ont aidé à traverser bien des épreuves et à en ressortir toujours victorieux !
J’ai utilisé ma Bible en français Darby, mais vous pouvez utiliser la vôtre aussi, il suffit juste de prendre les références biblique et de les lire avec votre Bible préférée.
_________________________________________________

Trouver et définir la beauté

La beauté est-elle dans l’œil de celui qui regarde ? La réponse est oui … et non. La beauté est un concept fondé sur des éléments subjectifs et objectifs, à la fois sur le goût et la vérité, c’est pourquoi il y a souvent une confusion à ce sujet. L’aptitude à percevoir la beauté suppose une sorte de goût qui peut être cultivé et formé, ou déformé et émoussé …
Dans notre monde déchu, nous pouvons perdre notre goût pour la beauté par inattention, en étant trop absorbé par soi-même ou à cause d’une souffrance. Nous pouvons même acquérir un goût pour ce qui est laid.
Dans l’absolu, la beauté a ses racines dans la nature de Dieu, la Personne suprêmement belle :
J‘ai demandé une chose à l’Éternel, je la rechercherai : c’est que j’habite dans la maison de l’Éternel tous les jours de ma vie, pour voir la beauté de l’Éternel (Psaume 27:4)
… et dans sa création qui reflète ses belles intentions et sa virtuosité artistique. (Genèse 1; Psaume 50:2)
L’ordre créé est d’une beauté splendide et extrêmement variée, ce qui permet une grande diversité de préférences et de goûts pour les aspects très différents de sa beauté.
Il a fait toute chose belle en son temps (Ecclésiaste 3:11)
Il existe des liens étroits entre la bonté, la vérité et la beauté (par exemple, la bonté est une forme de beauté morale) :
Toutes les choses qui sont vénérables, toutes les choses qui sont justes, toutes les choses qui sont pures, toutes les choses qui sont aimables, toutes les choses qui sont de bonne renommée, -s’il y a quelque vertu et quelque louange, -que ces choses occupent vos pensées (Philippiens 4:8) 
La pleine signification du mot hébreu shalom transmet la riche image biblique : bien plus que la simple paix, shalom est l’union et l’épanouissement de la vérité, de la bonté et de la beauté dans une vie riche et florissante.
Cependant, la rupture de shalom à la suite de la chute dans le péché a introduit la laideur dans le monde. Le mal n’est pas seulement faux et mauvais, il est laid (par exemple, la pornographie est une déformation hideuse du magnifique contexte de la sexualité créé par Dieu). Ainsi, notre expérience de la beauté est souvent déformée, et même dangereuse, lorsque nous la vénérons au lieu d’adorer Dieu. (Genèse 3:6; Romains 1:21-25)
Nous avons tous besoin de beauté dans notre vie, nos relations, notre travail et notre adoration de Dieu. Nous sommes faits pour cela, et nous la désirons ardemment. Notre soif de beauté est une expression de notre profond désir de shalom, et pour tout dire, de shalom avec Dieu :
Ayant donc été justifiés sur le principe de la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ (Romains 5:1) 
La beauté du monde révèle la nature de l’Artiste Divin dont c’est l’œuvre. Et le désir humain fondamental de beauté, de shalom, est une soif qui ne peut être étanchée dans ce monde déchu. C’est un indice que nous sommes faits pour autre chose que cette vie :
Il a fait toute chose belle en son temps ; et il a mis le monde dans leur cœur, de sorte que l’homme ne peut comprendre, depuis le commencement jusqu’à la fin, l’œuvre que Dieu a faite. (Ecclésiaste 3:11)
David A. Horner
***

La beauté d’un point de vie chrétien

Tous les cieux proclament combien Dieu est glorieux, l’étendue céleste publie l’œuvre de ses mains.
Un jour en proclame la parole à l’autre jour, et une nuit la fait connaître à l’autre nuit. (Psaume 19:2)
La création nous révèle un Dieu qui aime la beauté dans les couleurs, dans le fonctionnement et dans l’ordre.
D’abord, nous voyons la beauté dans les couleurs de la création. Un coucher de soleil rose orangé, la floraison des fleurs sauvages et le plumage d’oiseaux tropicaux révèlent tous l’amour de Dieu pour la couleur. Dieu aurait pu créer un monde en noir et blanc, ou nous donner des yeux incapables de distinguer les couleurs. C’est une grâce divine que d’avoir répandu de magnifiques couleurs dans le monde.
Deuxièmement, nous trouvons aussi la beauté dans le fonctionnement de la création. Observez le vol majestueux d’un aigle qui s’élève dans les airs. Soyez émerveillés par le sprint gracieux d’un cerf, par la splendeur d’une chute d’eau ou la délicieuse odeur d’une douce pluie printanière. Dieu a créé la beauté dans le fonctionnement même de la nature.
Troisièmement, nous découvrons l’amour de Dieu pour la beauté dans l’agencement et l’ordre de sa création. Pensez à la beauté qui se trouve dans la symétrie et la solidité d’une toile d’araignée. Louez l’intelligence qui a créé un brin d’ADN à hélice double …. L’ordre est une des facettes de la beauté.
En fin de compte, la beauté ne peut être évaluée qu’à l’aune de Dieu Lui-même. Le théologien Wayne Grudem dit : La beauté de Dieu est l’attribut de Dieu /en vertu duquel Il est la somme de toutes les qualités désirables. 
Le psalmiste déclarait :
J’ai demandé une chose à l’Éternel, je la rechercherai : c’est que j’habite dans la maison de l’Éternel tous les jours de ma vie, pour voir la beauté de l’Éternel et pour m’enquérir diligemment de lui dans son temple. (Psaume 27:4)
Et : La majesté et la magnificence sont devant lui, la force et la beauté sont dans son sanctuaire. (Psaume 96:6)
Mais comment comparer l’infinie beauté de Dieu à la beauté présente dans un monde déchu ? Comment juger si une œuvre d’art s’approche de la notion divine de la beauté ? La réponse se trouve dans le lien entre la vérité, la beauté, et la bonté.
On ne trouve la vraie beauté que là où la vérité est aimée. La vraie beauté ne se trouve que là où la bonté est appréciée à sa juste valeur. Aux yeux de Dieu, la beauté esthétique ne peut pas apparaître sur une toile en même temps que l’imposture ou le mal. Un tableau peut dépeindre le mal, mais il ne doit pas exprimer que le mal est une bonne chose…
En conclusion, dans ce bas monde, nous n’aurons pas toujours une notion correcte de ce qu’est la beauté, et nous ne produirons pas toujours de la beauté dans notre vie et notre travail. Toutefois, nous devons rechercher résolument le renouvellement chrétien de notre esprit et refuser les accommodements avec le monde. Nous devons aspirer à l’esthétique du ciel, car De Sion, parfaite en beauté, Dieu resplendit.  Pour la gloire de Dieu, puisse la beauté de Dieu en Christ sanctifier notre vision, nos affections et nos vies
Scott Lamb

Ce que la Bible dit sur la beauté

Le fait que chacun ait une conception personnelle de la beauté est clairement compris par tous. Cela dit, beaucoup de gens ne savent pas que Dieu a, Lui aussi, sa conception de la beauté. Personne ne définit à la place de Dieu sa conception de la beauté. Si une personne est belle aux yeux de Dieu, elle correspond à la conception que Dieu se fait de la beauté.
Par exemple, Dieu ne se base jamais sur l’apparence physique d’une personne pour juger de sa beauté.
Lorsque le prophète Samuel examina les fils d’Isaï pour trouver le prochain roi d’Israël, il fut impressionné par l’apparence d’Éliab. Mais Dieu dit à Samuel :
Ne te laisse pas impressionner par son apparence physique et sa taille imposante, car ce n’est pas lui que j’ai choisi. Je ne juge pas de la même manière que les hommes. L’homme ne voit que ce qui frappe les yeux, mais l’Eternel regarde au cœur. (1 Samuel 16:7)
Dieu ne se laisse jamais impressionné par l’apparence extérieure d’une personne. Dieu considère la beauté intérieure, la beauté du cœur.
Dieu ne prend jamais les origines ou la culture d’une personne comme critère de beauté. Les gens d’une culture particulière voient rarement de la beauté chez les gens d’une autre culture. Seule une révélation divine a pu convaincre Pierre d’entrer dans la maison d’un païen et de lui annoncer l’évangile (voir Actes, chapitre 10)
Il a fallu l’intervention d’un ange pour réunir le juif Pierre et le païen Corneille. Seul un signe divin a convaincu les témoins juifs que les non-juifs avaient indéniablement le droit d’être des enfants de Dieu.
Quand Pierre a dit : Maintenant je me rends vraiment compte que Dieu ne fait pas de différence entre les hommes, il disait : Finalement ! J’ai compris ! Pierre a fini par comprendre que Dieu ne se souciait pas des origines ou de la culture d’une personne.
Dieu accepte avec joie ceux qui Le vénèrent et Lui obéissent. Sa conception de la beauté est différente de celle des hommes parce qu’Il ignore les préférences culturelles et les préjugés…
Qu’est-ce qui est beau aux yeux de Dieu ? … Les béatitudes nous révèlent certaines des critères de beauté de Dieu.
Avoir conscience de sa pauvreté spirituelle, déplorer la méchanceté, avoir faim et soif de justice, avoir de la miséricorde, avoir le cœur pur cœur et être un artisan de la paix sont autant de critères de beauté.
Les épîtres insistent sur les vertus qui ont de la valeur pour Dieu : le fait de garder une foi vivante dans les difficultés physiques, de contrôler ce qui sort de sa bouche, d’endurer des préjudices personnels pour protéger l’influence de l’Église, de consentir à faire des sacrifices pour le bien des autres, et de vivre conformément à ses convictions chrétiennes en dépit des railleries. Tout cela est beau aux yeux de Dieu.
Extrait de gotquestions.org
_________________________________________________
Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Sois un ami
Je suis ce qu’on peut appeler un « Don Quichotte » de la plume. Ce qui fait qu’un écrivain devient un artiste, c’est qu’il découvre sa vraie personnalité dans ses écrits. Il n’est pas assujetti aux « On dit », où, « Il ne faut pas que j’écrive cela ». Il est vrai avec l’inspiration qui lui est donnée, pure dans ses pensées. Le prix d’une telle liberté est : « Si tu peux être vrai avec toi-même, tu ne peux être faux avec personne » Patrick Etienne
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message