Une vie bien vécue

Si vous vous êtes tellement focalisé sur la destination à atteindre, vous risquez fort de ne pas profiter du voyage.

En ce moment, vous êtes concentré sur plusieurs destinations : des tâches à terminer, des affaires à traiter en priorité, etc…. Mais pendant que vous vaquez à vos occupations, n’oubliez pas de savourer chaque étape de la route.

Arrêtez-vous un instant et pensez à ce qui vous fait aimer particulièrement ce moment présent.

Est-ce le calme de la journée ? Ou peut-être le fait de pouvoir vous isoler et lire ces paroles tranquillement. Est-ce la sensation d’être en forme et en bonne santé ? Ou bien cette magnifique plante que vous venez tout juste d’admirer ?

Pensez aux petits plaisirs de l’instant présent. – Ces joies et ces plaisirs auxquels vous ne feriez pas attention en temps normal ou que vous ne considéreriez pas des plaisirs.

Choisissez des plaisirs abstraits, ceux qui nécessitent de la réflexion et de la concentration.

Ensuite pensez à votre travail et au déroulement d’une journée ordinaire. Pensez à tout ce que vous faites au cours de la journée, et à tout ce que vous cherchez à accomplir.

Maintenant, prenez un peu de recul, et orientez vos pensées vers toutes les petites joies que vous éprouvez au cours d’une journée ordinaire, mais auxquelles vous ne faites pas attention.

Pensez aux réflexions amusantes que vous avez le privilège d’entendre dans la bouche de vos enfants. Ou au bon jus de fruit bien frais que vous dégustez en faisant la cuisine.

Pensez à la chance que vous avez de voir tous ces visages différents et d’avoir un aperçu d’une grande diversité de modes de vie à la faveur de votre témoignage ou de vos relations avec les autres.

Pensez à ces plaisirs et soyez résolu à en découvrir davantage. Demandez-Moi de vous aider à découvrir la joie qui se cache derrière chaque moment de chaque journée.

Jésus [1]

***

Relevez le menton, gardez la tête bien droite, et inspirez à fond ; imprégnez-vous de soleil, accueillez vos amis par un grand sourire et mettez de la chaleur humaine dans vos poignées de main.

N’ayez pas peur d’être mal compris, et ne perdez pas une minute de votre temps à penser à vos ennemis. Essayez de vous concentrer sur ce que vous aimeriez faire, gardez le cap, et  … allez directement au but.

Gardez à l’esprit toutes les choses formidables que vous aimeriez accomplir, et vous verrez qu’au fil des jours, vous saisirez inconsciemment les occasions qui se présenteront et qui sont indispensables à la concrétisation de votre rêve.

Représentez-vous dans votre imagination la personne compétente, utile et sincère que vous souhaitez être ; en vous concentrant sur cette pensée, vous serez transformé d’heure en heure, et vous deviendrez cette personne-là.

Gardez une bonne attitude mentale—une attitude de courage et de franchise, dans la bonne humeur. Penser avec justesse nous permet de créer. … Chaque prière sincère est exaucée. Nous devenons ce sur quoi nos pensées sont fixées.

Ne vous considérez jamais comme une personne âgée, fatiguée,  malade ou découragée.

Ne vous considérez jamais comme un vaincu ou une victime. Remplissez-vous l’esprit d’espoir et transformez toutes les pensées négatives en pensées positives.

Rappelez-vous que vous avez tendance à devenir ce que vous imaginez ou que ce que vous visualisez.

Ressaisissez-vous physiquement, mentalement et spirituellement, en remplissant votre cœur d’espoir.

Mets ton espoir en Dieu ! Je Le louerai encore, mon Sauveur et mon Dieu. [2]

Si vous mettez votre espoir en Dieu, votre visage rayonnera de santé, parce que vous serez en bonne santé physique, mentale et spirituelle.

Herbert Hubbard

***

Il y a une seule invitation que je ne voudrais refuser pour rien au monde, et pourtant je suis sans arrêt tenté de la décliner.

Chaque matin au réveil, je suis invité à vivre dans un engagement de chaque instant, une vie magique, une vie où l’amour est actif.

L’invitation n’arrive pas dans une enveloppe. Elle entre avec le lever du soleil, le chant d’un oiseau, l’odeur du café en provenance de la cuisine. C’est une invitation à la vie, à participer pleinement à cette incroyable vie, un jour de plus ….

Accepter l’invitation et répondre présent ! à la vie, c’est en quelque sorte quitter les gradins pour descendre dans l’arène.

C’est passer du stade de l’intention et des possibilités au stade de l’action et de la mise en œuvre de ces options.

C’est quand certaines choses sont suffisamment importantes pour nous que nous cessons de simplement y penser, pour réagir et passer à l’action.

En deux mots, Jésus nous demande d’accepter Son invitation à participer.

C’est un peu comme si le président nous appelait au téléphone et que nous devions répondre. Nous ne pouvons pas refuser.

Et lorsque nous acceptons l’invitation de la vie, c’est contagieux !

D’autres personnes nous observeront et commenceront à voir la vie comme quelque chose de bien plus merveilleux et plus magique qu’elles ne le pensaient.

Lorsque vous entrez de plein pied dans la vie, les gens (ceux qui ne pensent pas avoir été invités) commencent à voir des invitations de toutes parts, comme s’il en tombait du ciel.

Ils ne pensent plus à leur peine ou à leurs faiblesses.

Au contraire, ils sont ébahis par la splendeur de cette vie et l’extraordinaire puissance de celui qui les a invités au banquet.

Jésus veut que nous venions.

Il envoie Ses serviteurs expliquer aux gens qui se tiennent de l’autre côté de la haie et dans les bibliothèques qu’ils sont invités à la fête.

À vous aussi, Il envoie une invitation, dans le lever du soleil, dans le chant de l’oiseau, ou dans la bonne odeur du café qui provient de la cuisine.

Celui qui vous a invité [au banquet] est bien plus grand et plus fort que tous les obstacles que nous croyons affronter, et Il nous adresse un message ; Il se penche sur chacun de nous et nous dit à voix basse :

Entre, il reste encore de la place.

Bob Goff [3]

***

Aimez la vie. Croquez dedans à pleines dents. Livrez-vous sans retenue. Aimez la vie passionnément car la vie vous rendra au centuple ce que vous lui avez donné.

Maya Angelou

***

Les meilleures choses de la vie sont à portée de la main : le souffle de votre respiration dans vos narines, la lumière  dans vos yeux, les fleurs à vos pieds, vos tâches quotidiennes, la voie du bien qui s’offre à vous. Alors n’essayez pas d’attraper les étoiles, mais exécutez vos tâches quotidiennes comme elles se présentent, avec la certitude que les devoirs quotidiens et le pain quotidien sont les plus belles choses de la vie.

Robert Louis Stevenson

***

Le sens profond de la vie n’est pas une chose sur laquelle on tombe par hasard, comme la réponse à une énigme ou le gros lot d’une chasse au trésor. C’est quelque chose que l’on intègre dans sa vie.

Vous le façonnez à partir de votre passé, de vos inclinations et de vos loyautés, à partir de votre expérience de l’humanité qui vous a été transmise, à partir de vos talents et de votre compréhension, à partir de vos convictions, des choses et des êtres qui vous sont chers, des valeurs pour lesquelles vous êtes prêt à consentir des sacrifices.

Les ingrédients sont là. Vous seul pouvez les assembler en ce schéma unique qui sera votre vie.

Puisse votre vie être pleine de dignité et de sens. Dans ce cas, le solde des succès et des échecs n’a pas grande importance.

John Gardner

***

Une vie n’a pas besoin d’être spectaculaire pour être belle.

Il y a autant de beauté dans une petite fleur que dans un arbre majestueux.

Autant dans une petite gemme que dans un splendide joyau.

Une vie est pleine de beauté quand elle remplit sa mission dans le monde.

C’est-à-dire celle que Dieu Lui a assignée, quand elle est ce que Dieu veut qu’elle soit, et qu’elle accomplit ce pour quoi Dieu l’a créée. [4]

[1] Première publication 2008

[2] Psaume 42:11 SEM.

[3] Love Does (Nashville: Thomas Nelson, 2012).

[4] Adapté de James R. Miller

___________________________________________________________________

Parlez-moi de bonheur, le monde est assez triste

Sans qu’on ait besoin d’entendre vos misères.

Recherchez les chemins que baigne la lumière,

Parlez de ces chemins aux âmes fatiguées

Qui n’entendent plus que l’incessante rengaine

De la morosité, des chagrins et des peines.

Oh parlez-moi de foi, le monde est assez vide

Sans qu’on ait besoin de vos doutes morbides.

Vous avez foi en Dieu, en l’homme ou en vous-même ?

Proclamez-le bien fort. Ou bien faites le choix

De vous taire maintenant jusqu’au jour où la foi

Vous illuminera ; ce n’est pas un problème.

Parlez-moi de santé. Les éternelles histoires

De maladies mortelles prêchent le désespoir.

N’espérez pas ainsi nous intéresser

Ni même sur votre sort nous apitoyer.

Dites-nous que pour vous, tout va pour le mieux,

Alors Dieu vous répondra du plus haut des Cieux.

Ella Wheeler Wilcox

(Traduit et adapté de l’anglais)

 

88888

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post