Un cœur à la fois

Le manuel qui vous aidera à changer le monde

(Treizième partie)

Les récompenses

Le témoignage est une expérience extrêmement gratifiante ! C’est passionnant, n’est-ce pas, de voir l’amour du Seigneur transformer les esprits et les vies ? C’est formidable de savoir qu’un proche, un ami, ou quelqu’un que vous venez de rencontrer, ira au Ciel grâce à votre témoignage !

Il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui change radicalement, (Luc 15:10) et vous, qui êtes l’instrument de Dieu sur Terre, prenez part à cette joie.

Cela devrait suffire en soi, mais il y a bien plus ! Jésus promet d’abondantes récompenses au Ciel, et un grand honneur à ceux qui Le suivent et qui Lui plaisent.

Or, la meilleure façon de Lui plaire, c’est de Lui amener des âmes. Il sera fier de vous :

Je vous l’assure, tous ceux qui se déclareront pour Moi devant les hommes, le Fils de l’homme aussi se déclarera pour eux devant les anges de Dieu. (Luc 12:18)

Une fois que vous êtes sauvé, vous appartenez au Seigneur pour toujours. Vous n’avez pas à vous inquiéter : Il ne vous retirera jamais Son amour, et vous avez la vie éternelle, quelles que soient vos fautes et vos insuffisances. C’est un acquis, ça ne peut pas changer.

En revanche, ce qui peut changer, ce sont les compliments du Seigneur et l’importance de Ses récompenses célestes, qui dépendent de la façon dont vous laissez le Seigneur vous utiliser. Vos bonnes actions ne vous obtiennent pas le salut, mais c’est grâce à elles que vous entrerez au Ciel avec les honneurs.

La Bible dit que Les hommes qui auront eu de la sagesse resplendiront alors comme le firmament, ceux qui auront amené un grand nombre à être justes brilleront comme les étoiles, à toujours et à jamais. (Daniel 12:3)

Le salut, en tant que tel, ne vous garantit pas qu’au Ciel vous brillerez de cet éclat spécial : mais vous brillerez de mille feux si vous faites de votre mieux pour remplir la Grande Commission.

Telle est votre tâche ici-bas, puisque vous êtes né de nouveau, une tâche qui dépasse le sens du devoir. C’est une vocation dont vous pouvez être fier.

Ce ne sera pas toujours facile, et il y aura sans doute des moments de découragement et de frustration, où vous aurez l’impression de ne pas porter de fruit. C’est dans ces moments-là qu’il faudra vous rappeler les grandes choses qui vous attendent. La satisfaction de savoir que le Seigneur est content de vous ainsi que les récompenses qui vous attendent font que l’effort en vaut la peine !

***

Jésus vous dira-t-Il : C’est bien, bon et fidèle serviteur !

Nous ne pouvons mériter le salut, c’est un cadeau de Dieu (Romains 6:23 ; Éphésiens 2:8-9 ; Tite 3:5)

Mais nous pouvons mériter les éloges et les récompenses du Seigneur.

La couronne céleste dont Il parle en Apocalypse 2:10 n’est pas notre salut. Nous possédons déjà la vie éternelle par Son Fils (Jean 3:36)

Cette couronne est notre récompense, réservée aux vainqueurs, à ceux qui participent à la course et qui la remportent (1 Corinthiens 9:25-27)

Il rendra à chacun selon sa manière d’agir (Matthieu 16:27)

Les plus grandes récompenses, les plus grandes bénédictions, iront à ceux qui L’aiment le plus, à ceux qui se donnent entièrement à Son service.

Jésus raconte l’histoire des talents d’or où le premier serviteur reçoit un talent (une ancienne mesure de poids), le deuxième en reçoit deux, et le troisième cinq. L’important dans cette histoire n’est pas le nombre de talents que chacun reçoit au départ, mais comment il les fait fructifier (Matthieu 25:14-30)

Ce que vous faites de vos talents ne dépend que de vous. Ce qui compte au final, ce n’est pas ce que vous avez reçu, mais ce que vous en faites !

Lorsqu’au Ciel, vous obtiendrez votre récompense, Jésus vous dira-t-Il :

C’est bien, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle en peu de chose, Je te confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître (Matthieu 25:21)

N’est-ce pas là le compliment que nous aimerions tous recevoir un jour ? Et nous le recevrons si nous sommes fidèles et faisons de notre mieux pour Le servir ici-bas.

***

Nous bâtissons un monde d’amour qui durera pour l’éternité.

Au Ciel, quel bonheur ce sera de rencontrer tous ceux que nous avons gagnés au Seigneur ! Notre plus grande joie sera, bien sûr, de ressentir Son amour, mais aussi l’amour et la reconnaissance de ceux à qui nous avons montré le chemin du Ciel.

Si vous aimez les gens en toute sincérité, vous les aimerez jusqu’au bout : jusqu’au Ciel et pour l’éternité ! Vous leur parlerez de Jésus et vous leur montrerez comment Le recevoir. Alors, quoi qu’il arrive ici-bas, vous les retrouverez là-haut.

Parlez-leur de Jésus dès à présent, ainsi vous pourrez passer l’éternité en leur compagnie, dans les lieux célestes.

***

Celui qui éclaire le chemin d’un autre avec une torche éclaire aussi le sien.

Ne sous-estimez jamais l’effet du témoignage personnel, non seulement sur les gens que vous gagnez à Jésus, mais également sur vous-même. Le fait de témoigner vous inspire et vous encourage, et vous garde en vie spirituellement.

Celui qui répand la bénédiction est dans l’abondance ; celui qui abreuve est lui-même abreuvé (Proverbes 11:25)

Le témoignage est déjà en soi une forme de récompense. Nous sommes inspirés de voir le Seigneur agir. Certes, nos efforts seront récompensés lorsque nous verrons Jésus, mais, dès aujourd’hui, nous pouvons voir les fruits merveilleux, exaltants et gratifiants de nos labeurs de témoignage.

***

Un cœur à la fois

Le manuel qui vous aidera à changer le monde

(Quatorzième partie)

Dieu nous promet la puissance du Saint-Esprit

Le Livre des Actes nous donne plus de précisions sur les derniers moments de Jésus avec Ses disciples, juste avant Son Ascension.

Attendez la promesse du Père, dont Je vous ai parlé, leur dit-Il. Vous recevrez de la puissance quand l’Esprit Saint viendra sur vous, et vous serez Mes témoins … jusqu’aux extrémités de la terre. (Actes 1:8)

Les apôtres retournèrent donc à Jérusalem. C’est là qu’ils attendirent en prière avec plus de cent autres disciples, parmi ceux qui avaient été les plus proches de Jésus. Leurs prières furent exaucées sous la forme d’une manifestation miraculeuse de la puissance de Dieu :

Tout à coup, il vint du ciel un bruit comme celui d’un violent coup de vent, qui remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues leur apparurent, qui semblaient de feu et qui se séparaient les unes des autres ; il s’en posa sur chacun d’eux. Ils furent tous remplis d’Esprit Saint et se mirent à parler en d’autres langues, selon ce que l’Esprit leur donnait d’énoncer(Actes 2:2-4)

Voilà ce qu’ils avaient attendu : une force surnaturelle qui leur permettrait de poursuivre l’œuvre de Jésus, maintenant qu’Il les avait quittés !

D’un seul coup, la peur, l’anxiété, la lâcheté s’envolèrent. On allait assister à l’une des expériences d’évangélisation les plus spectaculaires de tous les temps !

La Fête des Récoltes, l’une des fêtes les plus importantes du calendrier juif, était célébrée dans les rues de Jérusalem et, pour l’occasion, de nombreux pèlerins juifs étaient venus de l’étranger.

Pierre et les autres disciples se mirent à leur annoncer la merveilleuse nouvelle de l’amour de Dieu et du salut en Jésus, mais, fait étrange, ils s’exprimaient sans difficulté dans des langues étrangères qu’ils n’avaient jamais apprises !

La nouvelle du miracle se répandit dans la ville et attira de nouvelles foules.

Pierre grimpa sur le parvis d’un édifice qui se trouvait à proximité. Levant les bras, il réclama le silence et s’adressa, de sa voix la plus forte, à la foule immense. Il parla avec une telle autorité et une telle conviction, que 3000 personnes reçurent Jésus comme Sauveur.

À peine deux mois plus tôt, après l’arrestation de Jésus, Pierre avait fait preuve d’une telle lâcheté qu’il L’avait renié trois fois.

Or voici qu’à présent, il se tenait devant des milliers de gens, proclamant avec hardiesse le message de Dieu, et ce, dans la ville même où Jésus avait été arrêté, jugé et exécuté ! Quelle preuve éclatante de la transformation de Pierre, en réponse à la prière de Jésus ! (Luc 22:32)

Mais d’où venait cette soudaine transformation ? De la puissance surnaturelle du Saint-Esprit, bien sûr !

Si vous vous sentez timide ou mal à l’aise au moment de partager votre foi, vous serez heureux d’apprendre que la même puissance vous est offerte. Le Saint-Esprit est capable de faire disparaître votre timidité et vos inhibitions, votre appréhension face à l’opinion d’autrui, ou toute autre tendance naturelle qui vous empêcherait de transmettre le message.

Vous ne gagnerez peut-être jamais des milliers de gens à la fois, comme l’a fait Pierre, mais, au bout du compte, vous en gagnerez peut-être autant, voire davantage, une personne à la fois.

Si vous n’avez pas encore été baptisé, rempli de l’Esprit Saint, vous pouvez l’être sans plus attendre, en récitant la prière suivante :

Jésus, remplis-moi de Ton Saint-Esprit afin que je puisse T’aimer davantage, Te suivre de plus près, et avoir plus de force et de puissance pour parler aux autres de Ton amour et du salut. Amen.

***

Les rivières d’eau vive

Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, debout, s’écria : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à Moi et qu’il boive ! Celui qui met sa foi en Moi, –– comme dit l’Écriture –– des fleuves d’eau vive couleront de son sein. (Il dit cela au sujet de l’Esprit qu’allaient recevoir ceux qui mettraient leur foi en Lui) (Jean 7:37-39)

Le baptême du Saint Esprit est un baptême d’amour. Dieu est l’Esprit d’amour suprême, donc lorsqu’Il vous baptise de Son Saint-Esprit, Il déverse sur vous Son amour, et vous remplit de la tête aux pieds, pour ainsi dire, au point où vous ne pouvez plus le contenir.

C’est alors que votre cœur éclate et qu’il déborde sur les autres. Il ne vous reste plus qu’à partager cet amour avec eux pour qu’à leur tour, ils puissent connaître Dieu et faire l’expérience de Son amour.

— Raphaël Holding

***

Rien de tel que l’enthousiasme pour captiver l’attention du public ! Le terme vient de deux mots grecs : en, qui signifie au-dedans, et theos, qui signifie Dieu. Autrement dit : Dieu au-dedans de nous ! Par conséquent, le véritable enthousiaste est celui qui agit et qui parle comme s’il était possédé par Dieu.

***

Faut-il être inspiré pour témoigner ?

J’ai souvent constaté que, si les gens ne vont pas témoigner, c’est souvent parce qu’ils ne se sentent pas inspirés à le faire. Ils attendent que Dieu leur donne Sa puissance. Mais pourquoi Dieu leur donnerait-Il Sa puissance à l’avance ?

Nous devons d’abord obéir pour Lui donner l’occasion d’agir. Sortez donc de chez vous et regardez les multitudes, qui sont comme des moutons qui n’ont pas de berger (Matthieu 9:36) ; et cela fera naître en vous le désir de témoigner. Lorsque vous serez confronté au besoin, le Seigneur vous donnera l’inspiration et la compassion qu’il vous faut.

***

Certes, l’humilité est une qualité que nous désirons tous, mais oh ! Que nous répugnons à être humiliés ! Or, parler aux autres de Dieu et de la foi peut être profondément humiliant, surtout au début.

Il est bon, cependant, de nous rappeler qu’aux yeux de Dieu, l’humilité est une vertu cardinale. Elle va de pair avec l’amour désintéressé — une autre de Ses vertus préférées —, et elle est aussi un bon antidote à la timidité.

Le Saint-Esprit nous aide à triompher de nos tendances naturelles, telles que l’égoïsme qui nous fait d’abord penser à nous-mêmes, ou le souci de notre image et de ce que les autres pensent de nous.

Le Saint-Esprit nous donnera la force de dépasser notre embarras initial, pour nous concentrer sur les besoins des autres et sur la façon de les aider.

— Shannon Shayler

***

A suivre …

 

 

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post