Accueil Sois un ami Révélations sur Pâques ! (réviser)

Révélations sur Pâques ! (réviser)

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Révélations sur Pâques ! (réviser)            (1ère partie) 

Note de Patrick : J’ai révisé les anciennes versions que j’avais postées pour les condenser dans cet unique blog. Il est beaucoup plus clair et simple à lire ! 
************
La célébration de Pâques, la mort et la résurrection de Jésus-Christ, se trouve dans la Bible, dans le livre de Matthieu, chapitre 27. Voici une brève récapitulation des événements qui se sont déroulés juste avant :
« Et il arriva, lorsque Jésus eut achevé tous ces discours, qu’il dit à ses disciples : Vous savez que la Pâque est dans deux jours, et le fils de l’homme est livré pour être crucifié (Mat 26 : versets 1, 2)
« Et, le premier jour des pains sans levain, les disciples vinrent à Jésus, disant : Où  veux-tu que nous te préparions [ce qu’il faut] pour manger la pâque ? Et il dit : Allez à la ville auprès d’un tel, et dites-lui : Le maître dit : Mon temps est proche ; je ferai la pâque chez toi avec mes disciples. Et les disciples firent comme Jésus leur avait ordonné, et ils apprêtèrent la pâque » (Mat 26, versets 17 à 19)
« Or, quand le matin fut venu, tous les principaux sacrificateurs et les anciens du peuple tinrent conseil contre Jésus pour le faire mourir. Et l’ayant lié, ils l’emmenèrent et le livrèrent à Ponce Pilate, le gouverneur (Mat 27, versets 1, 2)
« Et le gouverneur dit : Mais quel mal a-t-il fait ? Et ils s’écriaient encore plus fort, disant : Qu’il soit crucifié ! Et Pilate se lava les mains devant la foule, disant : Je suis innocent du sang de ce juste ; et ayant fait fouetter Jésus, il le livra pour être crucifié » (Mat 27, versets 23 à 26)
« Depuis la sixième heure, il y eut des ténèbres sur tout le pays, jusqu’à la neuvième heure. Et vers la neuvième heure, Jésus rendit l’esprit » (Mat 27, versets 45 à 50)
************
Donc ici, nous avons la première partie de la Pâques. Et devinez ce que les Juifs célébraient ce même jour à travers tout Israël, la Pâque juive, l’une des fêtes les plus importantes dans la religion juive. Elle commémore la sortie d’Égypte, la naissance d’Israël en tant que peuple et nation.
(Note : La fête de Pessa’h, la Pâque juive, est célébrée au début du printemps, elle commémore la fin de l’esclavage du peuple d’Israël en Égypte, 1.500 ans avant la naissance de Jésus-Christ. Elle est l’une des trois fêtes du pèlerinage du calendrier juif et débute le 14e jour du mois de Nissan. Sa date peut varier en fonction des années, mais elle se déroule toujours au mois de mars ou d’avril)
Avril était le premier mois de l’année pour les Juifs et il l’est toujours dans les signes du zodiaque. Il est représenté par un bélier. Le signe du Bélier. Mais ce n’est pas son nom d’origine (Ce n’est que récemment, qu’ils ont changé ce nom par « Bélier » Mais si vous consultez les vieux zodiaques et les anciennes images, ce n’est pas un bélier, mais un agneau qui était représenté, et sans cornes)
Et devinez qui est représenté par un agneau ? Jésus-Christ. Et cette année-là, la Pâques juive tombait exactement le même jour de la crucifixion et de la mise à mort de Jésus-Christ ! L’agneau pascal était tué dans tout Israël, au même moment qu’on crucifié Jésus sur la croix—l’agneau de Dieu !
En accord avec la Bible, nous savons que Jésus a ressuscité d’entre les morts le premier jour de la semaine. Et en accord aussi avec le calendrier de la semaine juive, nous savons que le samedi est le dernier jour de leur semaine (le 7ème jour de la semaine), le jour du Sabbat (repos). Il commence à la tombée de la nuit du vendredi soir.
La Bible ne dit pas quel jour de la semaine où Jésus est mort, mais elle parle d’heures dans la journée. « Mais depuis la sixième heure » « Jusqu’à la neuvième heure » Et nous savons exactement quelle heure Jésus est mort. C’était « la neuvième heure »
Les heures qui sont utilisées dans le Nouveau Testament viennent des heures du tour de garde des Romains. Ils commencent à 6 heures le matin, au lever du soleil, et finissent à 6 heures le soir, au coucher du soleil.
Alors, quand dans la Bible, dans le Nouveau Testament, on parle de la première heure de la journée, elle commence à 6 heures du matin. Donc, entre 6 et 7 heures, c’était la première heure de la journée.
La neuvième heure était entre 3 heures et 4 heures de l’après-midi. Voici un petit schéma simple pour l’expliquer.
Heures de garde :
1  6 :00 – 7 :00    (première heure)
2  7 :00 – 8 :00    (seconde heure)
3  8 :00 – 9 :00    (troisième heure)
4  9 :00 – 10 :00   (quatrième heure)
5  10 :00 – 11 :00  (cinquième heure)
6  11 :00 – 12 :00  (sixième heure)
7  12 :00 – 1 :00   (septième heure)
8  1 :00 – 2 :00    (huitième heure)
9  2 :00 – 3 :00    (neuvième heure)
La Bible dit : « Et vers la neuvième heure, Jésus rendit l’esprit », ce qui veut dire que Jésus est probablement mort entre 3 :00 et 4 :00 de l’après-midi.
*******
Maintenant, revenons à la célébration du dimanche de Pâques. Nous savons que Jésus a été ressuscité le dimanche, parce que pour les Juifs, Dimanche était le premier jour de la semaine en accord avec la Bible.
Mais cette année-là, le Sabbat était un Sabbat spécial qui tombait un vendredi.
C’était un double Sabbat (vendredi et samedi). Cela veut dire que la veille, tous les Juifs tuaient l’agneau pascal pour célébrer la fête de Pessa’h, la Pâque juive. Cela qui veut dire que Jésus a été crucifié ce même jeudi pendant qu’ils tuaient l’agneau pour commémorer ce Sabbat spécial.
Maintenant, Jésus dit lui-même qu’il a été dans la tombe trois jours : « Car, comme Jonas fut dans le ventre du cétacé trois jours et trois nuits, ainsi le fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre » (Matthieu 12 : 40)
 Et Pierre, l’apôtre de Jésus, dit que Jésus a prêché aux esprits [qui sont] en prison durant ce temps (1 Pierre 3 :19)
*******
Maintenant qu’est-ce que cela à avoir avec la célébration du Vendredi Saint ? l’Église explique que :
Le premier jour, le vendredi, il a été tué et enterré ;
Le second jour, le samedi, il était dans sa tombe ;
Et le troisième jour, dimanche, il est ressuscité.
Le seul problème avec cette théorie, c’est qu’il y a bien 3 jours, mais où sont passés les trois nuits ? Parce que Jésus et la Bible sont très spécifiques, cela dit :
3 jours et 3 nuits.
1er jour (vendredi) crucifixion de Jésus sur la croix. + une nuit
2ème jour (samedi) Jésus est dans sa tombe. + une nuit
3ème jour (dimanche) Sa résurrection  + ?  
Mais où est passée la troisième nuit ?
Nous savons pour sûr qu’il est ressuscité le dimanche (premier jour de la semaine pour les Juifs), et nous savons aussi maintenant quand il a été crucifié, c’est-à-dire le jeudi. Maintenant, voici la preuve de ce qui est vraiment arrivé :
1er jour (jeudi) Jésus est sacrifié et crucifié, en même temps que les Juifs tuent l’agneau pour la Pâque juive pour le souper du soir. + 1ère nuit
2ème jour (vendredi) La Pâque juive tombe un vendredi cette
année-là. + 2ème nuit
3ème jour (samedi) Jésus prêche aux esprits qui sont en prison dans le monde de l’esprit. + 3ème nuit
(dimanche) La résurrection. Marie vient au crépuscule pour visiter la tombe qui est vide. 
Cela prouve bien que Jésus a passé 3 jours et 3 nuits dans le cœur de la Terre pour prêcher aux esprits qui sont en prison.
En résumé :
 1) Le Sabbat de cette année-là était un double Sabbat (vous pouvez vérifier sur l’internet) qui commençait le vendredi. (Donc, vendredi et samedi était consacré au Sabbat cette semaine-là et cette année-là)
2) Les Juifs ont tué l’agneau Pascal la veille (c’est-à-dire le jeudi), à peu près la même heure que Jésus est mort sur la croix.
3) Jeudi, vendredi et samedi, plus 3 nuits, Jésus prêche pour ceux qui sont dans les prisons dans le cœur de la Terre, du monde de l’esprit.
_________________________________________________

Révélations sur Pâques ! (réviser)           (2ème partie)

Pâque juive et Pâques chrétienne ?
Il ne faut pas confondre « la Pâque juive » « Pessah » — Passover en anglais — qui est l’exode et la sortie d’Egypte que l’on trouve dans la Bible hébraïque et « la Pâques chrétienne » que l’on trouve dans les Evangiles, qui décrivent la mort et la résurrection de Jésus-Christ. Les deux se fêtent approximativement dans la même période de l’année. (Le « s » dans le mot Pâque ou Pâques, différencie la Pâque juive, de la Pâques chrétienne)
La Pâque juive brièvement :
Pessah (Hébreu פֶּסַח, Pessah, latin : Pascha « Pâque ») est l’une des trois fêtes de pèlerinage du judaïsme prescrites par la Bible hébraïque, au cours de laquelle on célèbre l’Exode hors d’Égypte et le début de la saison de la moisson de l’orge qui inaugure le cycle agricole annuel.
Pessah dans les sources juives
L’étymologie habituellement donnée au nom de la fête est qu’il vient du verbe Pessah qui signifie sauter au-dessus ou passer au-dessus en Hébreu. Ceci rappelle que lors de la dixième plaie d’Égypte, la mort « saute » au-dessus des maisons des Hébreux, pour ne frapper que les premiers-nés Égyptiens
Elle commence le 14 Nissan à la tombée de la nuit (qui correspond, selon les années, entre mars et avril dans le calendrier grégorien) et dure huit jours (sept en terre d’Israël et dans le judaïsme réformé) dont seuls les premiers et les derniers sont totalement fériés.
La semaine Sainte (Pâques chrétienne)
Maintenant, voyons la Pâques religieuse chrétienne. Comme vous le savez, la tradition chrétienne — fêté par les Catholiques et les Protestants — se déroule ainsi pour la semaine Sainte :
Jeudi Saint……Jésus prend son dernier repas avec les apôtres.
Vendredi Saint…………..Jésus est crucifié au Mont Golgotha.
Samedi…………………….…Le repos
Dimanche de Pâques….Résurrection du Christ.
Lundi de Pâques…………Visite des deux Marie au tombeau, tôt le matin.
Oui, mais est-ce que ces événements de la semaine Sainte fêtés par l’Eglise s’accordent-ils avec les Écritures ? Non, pas vraiment ! Et je vais essayer de vous expliquer pourquoi.
Crucifixion et mort de Jésus
Nous savons par le récit de la Bible que Jésus a été crucifié la neuvième heure : «  Et vers la neuvième heure, Jésus s’écria d’une forte voixEt Jésus, ayant encore crié d’une forte voix, rendit l’esprit » (Matthieu chapitre 27)
Dans le Nouveau Testament écrit en Grec, quand on parle de première heure, de deuxièmes heures, etc., on parle des heures de garde des soldats romains. Elle débutait à l’aube, 6 : 00 le matin et elle finissait au coucher du soleil, 6 : 00, le soir. Donc, on compte la première heure entre 6 : 00 et 7 : 00 du matin.  Donc, la neuvième heure entre 2 : 00 heures et 3 : 00 de l’après-midi. (voir le tableau dans la 1ère partie)
Jésus est-il bien mort le vendredi Saint ?
Lisons tout d’abord ces versets qui vont nous aider à mieux comprendre : dans l’évangile de Matthieu, chapitre 12, verset 40, cela dit :
« Car, comme Jonas fut dans le ventre du cétacé trois jours et trois nuits, ainsi le fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre » 
Dans la première épître de Pierre, chapitre 3, verset 19, on peut lire :
« Par lequel aussi étant allé, Il (Jésus) a prêché aux esprits qui sont en prison »  
Explication de ces deux versets :
Quand Jésus est mort sur la croix, son esprit n’est pas monté au Ciel tout de suite. Il avait une dernière mission à accomplir avant de retrouver sa place auprès de Dieu. La Bible dit clairement qu’Il a été prêché aux esprits qui sont emprisonnés dans le sein de la terre durant trois jours et trois nuits.
 — Ici, il est parlé d’une prison spirituelle qui se trouve dans les entrailles de la terre —
En premier, il faut savoir qu’une semaine Hébraïque finit le samedi avec le jour du Sabbat, donc le premier jour de la semaine pour les Juifs au temps de Jésus était le dimanche et il commençait la veille au soir du samedi.
Nous savons aussi, que les deux Marie sont venues au tombeau le premier jour de la semaine :
« Or, sur le tard, le jour du Sabbat, au crépuscule du premier jour de la semaine, Marie de Magdala et l’autre Marie vinrent voir le sépulcre » (Matthieu chapitre 28, verset 1)
Attention, ici, cela peut porter à confusion « jour du Sabbat » et « sur le tard et crépuscule »
Expliquons :
« Jour du sabbat » Ici, on parle du samedi, le deuxième jour de ce double Sabbat spécial.
« Sur le tard et crépuscule » Une chose importante à savoir : pour les Hébreux, c’est qu’une journée à cette époque commençait la veille au soir et finissait à la prochaine veille au soir.
Vous pouvez le lire à la fin de chaque jour de la création de Dieu : « Et il y eut soir, et il y eut matin : premier jour » (Genèse, chapitre 1, verset 5)
Donc, elles sont bien venues dans la soirée du samedi et non pas le lendemain matin de bonne heure.
Jours de la semaine aux temps de Jésus
La semaine se rapporte à la Création du monde. Dieu a créé le monde en 6 jours, et le septième Il s’est reposé de Son œuvre. Il a sanctifié ce jour du Sabbat (repos)
Le premier jour est le dimanche, le dernier est le Sabbat.
Le jour dans le calendrier juif débute la veille au soir, à la tombée de la nuit. Ainsi par exemple le Sabbat commence le vendredi soir.
Le temps rituel n’est pas rythmé par la montre, mais par le lever et le coucher du soleil.

C’est la tombée de la nuit qui constitue le changement de date.
L’horaire du commencement des jours n’est donc pas fixe, car la nuit ne tombe pas à la même heure au long de l’année et aux différents points du globe.
_________________________________________________

Révélations sur Pâques ! (réviser)              (3ème partie)

Alors, qu’est-ce qui est arrivé pendant et après la crucifixion de Jésus-Christ ? Cette crucifixion n’était comme aucune autre. Des événements extraordinaires sont arrivés et ont changé à tout jamais l’histoire de l’humanité.
Crucifixion romaine et de Jésus :
Ce sont les Romains qui ont inventé la crucifixion. Elle était la peine capitale, un supplice pour dissuader les criminels. Seuls, les citoyens romains avaient la tête tranchée, ils pouvaient avoir aussi recours au suicide.
Mais souvent, les soldats Romains voulaient finir le travail rapidement. Pour cela, ils brisaient les jambes des condamnés pour accélérer leur mort 
Quand les soldats sont venus à Jésus, il était déjà mort. Et grâce à cela, Il a accompli ce que l’écriture a dit de lui : « Il garde tous ses os, pas un d’eux n’est cassé » (Psaumes 34 : 20)
Événements monumentaux à la mort de Jésus 
Si vous lisez dans l’évangile de Matthieu, au chapitre 27, il y a des choses extraordinaires qui sont survenues :
Verset 38 :
« Alors, sont crucifiés avec lui deux brigands, un à la droite, et un à la gauche » Nous savons ici que deux criminels sont crucifiés avec Jésus. 
Verset 45 :
« Mais, depuis la sixième heure, il y eut des ténèbres sur tout le pays, jusqu’à la neuvième heure » Ce qui veut dire que le ciel était obscurci entre 11 : 00 du matin et 3 : 00 ou 4 : 00 de l’après-midi (comme on peut le voir quand le ciel est vraiment couvert lors d’une tempête)
Verset 46 :
« Et vers la neuvième heure, Jésus s’écria d’une forte voix, disant: Éli, Éli, lama sabachthani ? C’est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné »
La neuvième heure se situe entre 2: 00 et 3: 00 de l’après-midi. Ici, c’est un verset que beaucoup de gens, spécialement des Chrétiens, ne comprennent pas bien. Pour l’expliquer le plus simplement possible, cela veut dire que Dieu, le Père de Jésus, a dû se détourner un court moment pour laisser Jésus mourir comme un pécheur, pour qu’il puisse ressentir la souffrance d’un pécheur avant sa mort, sans la présence de Dieu à ses côtés. Ce qui veut dire que Jésus a été testé en tout point comme nous.
Verset 50 :
« Et Jésus, ayant encore crié d’une forte voix, rendit l’esprit » Cette fois-ci, Jésus est mort, bien sûr comme nous nous entendons la mort physique du corps.
Verset 51 :
« Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas; et la terre trembla, et les rochers se fendirent » Alors là, il y a du sérieux qui arrive !
« Le voile du temple se déchira » Je dirais que le mot voile est bien léger, je l’appellerai plutôt un rideau épais de plus de 10 cm (4 inchs en anglais), 18 m de haut environ. Un merveilleux tissu tissé ensemble.
Note : Dans l’ancienne alliance, une seule personne avait l’autorisation de pénétrer dans le lieu de la présence de Dieu (le lieu saint, le Saint des Saints). Le souverain sacrificateur devait se purifier et se revêtir d’un vêtement spécial. Il devait passer le voile et entrer dans le “saint des saints” où était l’arche de l’alliance. Une aspersion de sang était faite pour le pardon des péchés de tout le peuple. Il l’accomplissait une fois par an. Le voile séparait la présence de Dieu des hommes.
« Se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas » Ce qui est étonnant ici, c’est qu’il s’est déchiré de haut en bas ; un rideau de plus de 10 cm d’épaisseur !
Maintenant, une chose capitale arrive sous les yeux de centaines de Juifs venus au temple. L’Arche de l’alliance représentait la présence de Dieu dans le temple, la présence de Dieu parmi les Juifs 
Au même moment que Jésus meurt sur la croix, le rideau qui séparait le Saint des Saints se déchire en deux, et l’Arche de l’alliance disparaît.
Croyez-moi, cela a dû être un sacré choc pour tous ces Juifs de voir un tel événement arriver ; cet immense rideau déchiré et l’Arche de l’alliance complètement évaporé, disparu !
Les chefs religieux ont dû faire un sacré effort par la suite pour cacher tout cela au peuple, pour dissimuler la vérité. Ils ont dû vite faire recoudre le rideau et payer tous ceux qui avaient assisté à ce miracle pour qu’ils ferment leurs bouches.
Note : Et savez-vous où on retrouve l’Arche de Dieu ? Tout simplement dans la cité céleste de Dieu. Elle n’est plus sur Terre !
« Et le temple de Dieu dans le ciel fut ouvert, et l’arche de son alliance apparut dans son temple » (Apocalypse 11:19)
« Et la terre trembla, et les rochers se fendirent » Parlez-moi d’événements cataclysmiques. Ici, on assiste littéralement un tremblement de terre d’environ de 5 à 6 sur l’échelle de Richter.
Verset 52 :
« Et les sépulcres s’ouvrirent; et beaucoup de corps des saints endormis ressuscitèrent » Non, ici, on ne parle pas « de morts-vivants », de quelques films hollywoodiens, mais de bel et bien de résurrections de Saints, de croyants de l’Ancien Testament.
Mais éclaircissons quelques points importants. Quand on lit la succession de ces événements, on a l’impression qu’ils arrivent tous en même temps, le même jour, au même moment, comme ils le montrent dans le film « Le Roi des rois »
Mais ce n’est pas le cas pour la résurrection des Saints, qui ne peut arriver qu’après la résurrection du Christ. (Voir I Corinthiens 15 : 20, 23)
« Beaucoup de corps des saints endormis ressuscitèrent » Ce passage a causé beaucoup de questions pour un bon nombre de personnes croyantes qui croient qu’il n’y a qu’une seule résurrection ; celle qui arrive avant la bataille d’Armageddon.
Ce n’est pas ce que dit la Bible, ni ce chapitre de Matthieu. Ici, on peut voir la première résurrection de tous les Saints (croyants) de l’Ancien Testament, après que Jésus a été ressuscité en premier.
Verset 53 :
« Etant sortis des sépulcres après sa résurrection, ils entrèrent dans la sainte ville, et apparurent à plusieurs » Ici, cela dit bien « après Sa résurrection » Le restant du verset ne veux pas dire qu’ils sont tous entrés dans la ville pour se montrer aux gens. Imaginez un peu, tous ces Saints débouler dans les rues pour un carnaval !
Verset 53 :
« Et le centurion et ceux qui avec lui veillaient sur Jésus, ayant vu le tremblement de terre et ce qui venait d’arriver, eurent une fort grande peur, disant: certainement celui-ci était Fils de Dieu » Croyez-moi, cette crucifixion n’est pas passée inaperçu et elle a fait du bruit. Les soldats Romains ne devaient pas en mener large. Ils étaient très superstitieux et avaient une peur bleue des esprits des morts. C’est pour cette raison qu’ils ne s’aventuraient que rarement dans les catacombes, en dessous de Rome.
«Ils eurent une fort grande peur, disant: certainement celui-ci était Fils de Dieu» Sa mort et ces événements furent un incroyable témoignage pour ces durs soldats Romains.
C’est la raison que Jésus a dit : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font » (Luc 23 : 34) Ici, Il parle de pardonner aux soldats Romains, pas aux Juifs haineux qui l’ont condamné si cruellement à une mort affreuse.
 Je termine ce long blog en priant que cela vous a aidé à mieux comprendre l’histoire de Pâques ! C’est une merveilleuse histoire vraie et un témoignage pour le monde entier !
 JOYEUSES PÂQUES à toute votre famille !
 Patrick Etienne
Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Sois un ami
Je suis ce qu’on peut appeler un « Don Quichotte » de la plume. Ce qui fait qu’un écrivain devient un artiste, c’est qu’il découvre sa vraie personnalité dans ses écrits. Il n’est pas assujetti aux « On dit », où, « Il ne faut pas que j’écrive cela ». Il est vrai avec l’inspiration qui lui est donnée, pure dans ses pensées. Le prix d’une telle liberté est : « Si tu peux être vrai avec toi-même, tu ne peux être faux avec personne » Patrick Etienne
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message