Qu’est-ce que l’humilité ?

Par William B. McGrath

Comme la Bible ne cesse d’insister sur l’importance de se comporter humblement devant Dieu, j’ai cherché à mieux comprendre ce qu’était l’humilité.

L’Ancien et le Nouveau Testaments contiennent tous deux des conseils et des promesses concernant l’humilité.

Paul dénonçait la fausse humilité, l’humilité de surface, affichée par des professeurs de fausse doctrine, qui cherchaient à détourner d’autres chrétiens de la grâce pour les ramener à l’observance de rites. [1]

Je voulais évaluer mon niveau d’humilité personnel, sachant que cela pourrait être la clé qui m’aiderait à vivre plus près de Dieu. Car qu’est-ce qui est plus important que vivre près de Dieu ?

Je me suis vite rendu compte que j’avais pas mal de progrès à faire, surtout dans le domaine de mes pensées. Je me prenais à avoir des pensées orgueilleuses et pas très charitables.

Andrew Murray dit que l’humilité est mère de toutes les vertus

Dans son livre de dévotions, A Gentle Spirit [Un esprit bienveillant, ndt.], Lyn Klug s’interroge sur ce qu’est la véritable humilité, et sur cette phrase de Paul, en Romains 12.3 :

Je dis à chacun de vous de ne pas avoir une trop haute opinion de lui-même, mais de garder des sentiments modestes, chacun selon la mesure de foi que Dieu lui a donnée[2]

Elle écrit :

Les psychologues nous disent à quel point il est important que nous parvenions à un niveau élevé d’estime de soi. Traditionnellement, la foi chrétienne a mis l’accent sur l’humilité. Ya-t-il contradiction entre ces deux conceptions ? Paul nous dit de ne pas avoir une trop haute opinion de nous-mêmes, mais cela implique que nous ne devrions pas avoir non plus une piètre opinion de nous-mêmes.

La fausse humilité peut être une échappatoire. Si je me rabaisse, je ne risque pas d’échouer et je n’ai pas besoin de faire d’efforts. Je ne prends pas de risque : je ne suis pas très doué pour ça ! Quelqu’un d’autre fera sûrement l’affaire mieux que moi ! 

La véritable humilité consiste à reconnaître non seulement nos limites et nos faiblesses, mais également les points forts que Dieu nous a donnés… Avoir une bonne estime de soi, c’est savoir que nos dons uniques sont aussi nécessaires au corps du Christ que ceux d’une autre personne. [3]

La vraie humilité se manifeste lorsque nous nous soumettons à la volonté de Dieu et que nous changeons nos plans, si besoin est, lorsqu’Il nous présente les siens ; quand nous nous comportons conformément à sa Parole, quand nous Le suivons fidèlement et que nous espérons en Lui.

Cela veut dire aussi que nous prenons au sérieux le commandement du Christ de chercher premièrement le royaume et la justice de Dieu. [4]

Ce qu’Il aime c’est notre soumission et notre volonté de servir les autres. Lorsque nous avons conscience de l’énorme prix qu’Il a payé en souffrant pour nous, et que nous ne le méritons pas, nous ne pouvons qu’être remplis d’humilité, et par conséquent, nous avons la sagesse de nous soumettre au dessein qu’Il a pour nous.

Jésus faisait preuve d’une grande humilité, et cela ne L’empêchait pas d’être le plus brave de tous les hommes. Il ne se laissait pas intimider par les puissants de son temps. [5]

Cela nous confirme que la conception généralement admise de l’humilité (ce serait une faiblesse) est erronée. Nous vivons, certes, à l’âge de l’information, mais nous sommes aussi dans une époque de désinformation.

Et il y a, sur l’humilité, une bonne dose de désinformation dans le monde d’aujourd’hui, ce qui tend à nous priver de sa beauté.

Jésus avait des ennemis qui cherchaient à Le calomnier, en Le dénigrant et en niant son authenticité. [6]

Aujourd’hui encore, il existe dans certains milieux une bonne dose d’animosité envers le Christ et ses disciples. D’aucuns n’hésitent pas à accuser les chrétiens en faisant de l’amalgame et à les qualifier de carpettes qui n’ont aucune estime de soi, etc.

Jésus aimait tous ceux qui venaient à Lui; Il était là pour les faibles et les exclus. Il a lavé les pieds de ses disciples. [7]

S’il est vrai que Jésus nous a enseigné l’humilité par son propre exemple, Il connaissait sa propre valeur, et Il s’est courageusement plié à la volonté de son Père.

En tant qu’enfants adoptés, qui ont été achetés à grand prix, nous sommes appelés à imiter l’exemple qu’Il nous a laissé. [8]

La voie de l’humilité passe par notre soumission au plan que Dieu a pour nous, et c’est ce qui nous procure le vrai bonheur et l’épanouissement. [9]

L’humilité n’est pas l’apanage des petites gens modestes, c’est pour tout le monde.

Avoir de l’humilité, c’est être vrai, c’est être naturel, sans faire semblant d’être meilleur ou pire que ce que l’on est.

Imaginez à quel point le monde serait merveilleux si chacun de nous suivait l’exemple d’humilité de Jésus.

[1] Cf. Colossiens 2.18.

[2] SEG21.

[3] Lyn Klug in Ashleigh Bryce Clayton, A Gentle Spirit (May 19) [Un esprit bienveillant (mai19)].

[4] Matthieu 6.33 NEG1979.

[5] Cf. Luc 13.32.

[6] Cf. Jean 7.12.

[7] Cf. Matthieu 12.20, Luc 4.18, Esaïe 16.3.

[8] Cf. Ephésiens 5.1.

[9] Proverbes 22.4.

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post