Qu’est-ce que cela signifie d’être humain ?

Et Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, à notre ressemblance… Et Dieu créa l’homme à son image; Il le créa à l’image de Dieu.Genèse 1:26-27

Oui, il est clair que vous êtes une lettre écrite par le Christ et transmise par nous. Elle est écrite non pas avec de l’encre, mais avec l’Esprit du Dieu vivant ; elle est gravée non pas sur des tablettes de pierre, mais dans des cœurs humains. 2 Corinthiens 3:3

***

Le récit chrétien présente le Christ comme le véritable Fils de Dieu fait homme, en qui et par qui tout a été créé. En entrant dans la création, le Christ est venu restaurer l’image d’une vraie humanité, essuyer les larmes d’un monde abîmé, raviver l’image de Dieu en nous, et vaincre nos ennemis que sont le péché et la mort.

Avec [les philosophes] Pascal et Soljenitsyne, je découvre que le Christ apporte la seule fondation qui offre une réponse aux contradictions qui existent en nous. Bien plus qu’un simple espoir pour le futur ou un moyen d’échapper à la réalité présente, le Christ efface la tension qui est en nous, et résout l’antagonisme entre mon identité d’enfant de Dieu et de fille de l’humanité.

Nous avons l’assurance que cette promesse est nôtre :

Et comme nous avons porté l’image de l’homme formé de poussière, nous porterons aussi l’image de l’homme qui appartient au ciel. [1]

Car le Christ n’est pas seulement à l’œuvre lorsqu’Il rachète une humanité déchue, lorsqu’Il ressuscite notre nature avec la sienne, et se tient en médiateur qui nous élève vers Dieu ; le Christ est venu unir l’humanité à Dieu afin que nous puissions être réellement humains comme Lui est humain.

Jill Carattini.

***

Valeur humaine

Certes Dieu nous a créés avec tout le reste de sa création, mais Il nous a faits différent du reste de la création du fait qu’Il nous a façonnés à Son image. Il nous a créés comme des êtres uniques et a insufflé intimement la vie en nous.

Il a fait de nous des êtres personnels, capables d’établir une relation avec Lui et d’autres humains. Il a fait de nous une combinaison d’être physique et d’être spirituel en nous donnant un corps et un esprit.

Et même si tous les humains ont péché contre Lui, Il nous aime tellement qu’Il a fait en sorte que l’humanité puisse se réconcilier avec Lui à travers la vie, la mort, et la résurrection de Son Fils Jésus.

Dieu aime Ses créations qui sont le reflet de Son image, et Il tient à nous.

Parce que Dieu accorde beaucoup de valeur aux êtres humains, chacun de nous a une valeur inhérente et essentielle. Cela devrait nous porter à respecter chaque être humain.

Tous les êtres humains, sans distinction de sexe, de race, de couleur de peau, ou de croyance, ont été créés égaux.

Chacun porte en lui l’image de Dieu et devrait être respecté et traité en tant que tel. Ni le statut social ni la valeur accordée à une personne par la société ne diminuent en quoi que ce soit la valeur intrinsèque de cette personne.

Les nouveau-nés, les enfants, les personnes âgées, les infirmes, les handicapés, les fœtus, les indigents, les veuves, et les prisonniers, ceux avec qui vous n’êtes pas d’accord, même vos ennemis, en fait chaque être humain – quelle que soit sa condition ou les circonstances dans lesquelles il se trouve, ou encore sa croyance religieuse – est digne d’être à l’image de Dieu, et mérite que tous les autres êtres humains lui accordent un égal honneur et le même respect.

Le fait de voir dans les autres l’image de Dieu devrait nous préserver de tout préjugé, racial, religieux ou autre. Cela devrait nous inciter, en tant qu’individus, à considérer et à traiter les autres avec respect, quelles que soient nos différences.

Cela devrait aussi nous amener à nous considérer nous-mêmes avec respect et dignité.

Le fait de se rendre compte que Dieu nous aime et nous apprécie devrait nous aider à nous respecter mentalement, physiquement, et spirituellement.

Cela devrait nous encourager à nous regarder positivement, à prendre soin de nous physiquement, à nourrir notre esprit de choses qui plaisent à Dieu.

Cela devrait nous inciter à nous rappeler le caractère sacré de notre propre vie, ce qui nous éviterait de nous faire du mal de quelque façon que ce soit.

Nous devrions prendre conscience du fait qu’en dépit de nos faiblesses personnelles ou de nos échecs, et indépendamment de la façon dont nous percevons notre propre valeur et dont nous jugeons notre apparence physique, notre éducation ou notre potentiel intellectuel, Dieu nous accorde une grande valeur, et par conséquent nous devons nous respecter nous-mêmes.

Le fait de se rendre compte que Dieu accorde de la valeur aux êtres humains, qu’Il nous aime et qu’Il s’intéresse beaucoup à nous, devrait nous inciter à avoir du respect pour l’humanité, à reconnaître la valeur de chaque personne, y compris nous-même, et à faire tout notre possible pour vivre en paix et en harmonie avec les autres.

***

Le caractère irréductible de la personne

Si l’on pouvait programmer un ordinateur en lui inculquant toutes les stratégies du jeu d’échec de sorte qu’il puisse battre le plus grand champion vivant, pourrait-on dire pour autant que cet ordinateur est plus humain que le meilleur joueur d’échec du monde ?

C’est tout à fait improbable, car cela reviendrait à réduire l’intelligence à une capacité de calcul et de mémoire, et à des composants matériels.

La personne, son identité, d’après la définition Chrétienne, ne peut être réduite à la forme ou à la fonction.

En fait, notre identité est par définition sacrée, car nous avons été créés par Dieu pour être à Son image. Nous avons été dotés d’une nature morale, de la capacité à donner de l’amour et à comprendre la bonté.

C’est ainsi que la valeur d’un enfant ne réside pas dans sa beauté physique ni dans ses capacités mentales, mais dans le fait qu’elle reflète la beauté de son créateur.

L’être humain possède une valeur transcendantale, qui a ses racines dans le concept même de Dieu.

Alors que nous essayons de nous y retrouver dans le dédale de la bioéthique, nous ne devons pas considérer le visage et le QI d’un être humain, mais plutôt le visage et l’esprit de Dieu.

Alors et alors seulement, pourrons-nous pleinement comprendre ce que cela signifie que d’être humain.

Ravi Zacharias

***

Dieu a envoyé Son Fils

Il y a eu de nombreux moments surprenants et d’une importance capitale dans l’histoire de l’humanité.

Parmi les exemples les plus récents, certains évènements se détachent comme la Réforme, la première greffe d’un cœur humain en 1967, ou les premiers pas de l’homme sur la lune en 1969.

Ce ne sont que trois évènements qui me sont venus à l’esprit parmi beaucoup d’autres que nous étudions en histoire.

Mais le plus important de tous et à partit duquel tous les autres sont datés, est décrit en Galates 4:4 :

Mais, lorsque le moment fixé par Dieu est arrivé, Il a envoyé son Fils.

La Bible nous apprend que le temps et l’éternité sont entrés en collision quand Dieu-fait-homme est venu parmi nous, en naissant d’une vierge.

Le créateur du temps et Seigneur de l’éternité est devenu un être humain.

L’humanité et le divin sont entrés en collision (ils ne sont pas devenus identiques), et à compter de ce jour, l’histoire ne devait plus jamais être la même!

Michael Suderman.

***

Une personne humaine dès la conception

C’est Toi qui as formé mes reins, qui m’as tenu caché dans le sein de ma mère. Je Te célèbre ; car je suis une créature merveilleuse. Tes œuvres sont des merveilles, et mon âme le reconnaît bien. Mon corps n’était pas caché devant Toi, lorsque j’ai été fait en secret, tissé dans les profondeurs de la terre. Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient ; et sur ton livre étaient tous inscrits les jours qui étaient fixés, avant qu’aucun d’eux existe.Psaume 139:13-16 

Créés pour le bien  

Le sentier des justes est comme la lumière de l’aurore dont l’éclat ne cesse de croître jusqu’en plein jour. Proverbes 4:18

Cette vie n’est donc pas la justice, mais la croissance dans la justice, pas la santé, mais la guérison, non pas l’être mais le devenir, pas le repos mais l’exercice. Nous ne sommes pas encore ce que nous serons, mais nous allons dans cette direction. Le processus n’est pas encore terminé, mais il continue. Ce n’est pas la fin, mais c’est le chemin. Tous ne brillent pas encore dans la gloire, mais tout est en cours de purification.

Martin Luther

***

[1] 1 Corinthiens 15:49 SEM.

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post