Quelques héroïnes de la Bible

Ronan Keane Récits personnels

Dans l’antiquité, en Israël, les rôles masculins et féminins étaient clairement définis.  Les femmes étaient traditionnellement dirigées vers la sphère du ménage et de tout ce que cela comportait, y compris le soin des enfants, la gestion du personnel et même la gestion des finances familiales.

Mais tout au long de la Bible, Dieu ne s’est pas limité au genre quand Il a choisi ceux et celles qu’Il voulait utiliser pour accomplir Sa volonté, annoncer Ses paroles, ou guider Son peuple.

Dans certains cas, les tâches que Dieu donna aux femmes auraient pu intimider même la plupart des hommes, mais cela n’a pas empêché ces femmes audacieuses et pleines de foi de répondre à Son appel.

Faites la connaissance de quelques-unes de ces femmes étonnantes du cercle de la renommée des héroïnes de la Bible :

Sarah, la femme d’Abraham, a l’honneur d’être la seule femme dans la Bible dont l’âge (127 ans) fut enregistré à son décès, ce qui montre quel grand respect lui était accordé en tant que mère du peuple hébreux. Quand Abraham et Sarah étaient âgés, Dieu leur promit un fils, et elle donna naissance à son premier et unique fils, Isaac, à l’âge de 90 ans. L’apôtre Pierre cite Sarah comme étant un exemple d’une femme sainte qui a mis sa confiance en Dieu, et qui possédait une grande beauté intérieure. 1

Pua et Shiphra, deux sages-femmes des Hébreux à l’époque où ils étaient esclaves en Egypte, désobéirent aux ordres, donnés par le Pharaon, de tuer tous les nouveau-nés mâles Israélites 2

Jochebed attendit que son bébé Moïse ait trois mois avant d’obéir aux ordres du Pharaon de le jeter dans le Nil ; quand elle le fit, elle le plaça dans un panier flottant. Grâce à sa foi et à son ingéniosité, Moïse fut découvert, puis adopté par la fille du Pharaon qui l’éleva et l’éduqua chez elle. Plus tard c’est lui qui libéra de l’esclavage son peuple originel et qui le conduisit vers la Terre Promise. 3

Deborah était prophétesse et juge en Israël. Elle rallia et organisa l’armée qui libéra le pays des forces d’occupation de Jabin, le roi de Canaan. 4

Jaël, une autre femme, mit fin à cette guerre en tuant Sisera, un général de Jabin.

Ruth quitta son pays de Moab. Elle choisit de suivre Dieu et de prendre soin de sa belle-mère qui était veuve. Dieu la bénit abondamment.  Elle s’installa à Bethléem et devint l’ancêtre à la fois du Roi David et de Jésus. 5

Anne était une femme sans enfant qui promit à Dieu que s’Il lui donnait un fils, elle le Lui consacrerait. Dieu répondit à ses prières et elle devint la mère du prophète Samuel. 6

Abigaïl sauva les vies de ses serviteurs, de leurs familles et la sienne, après que son mari revêche ait offensé celui qui allait devenir le Roi David. Abigaïl prit la route pour rencontrer David avec un message de Dieu, et le dissuada d’exercer sa vengeance. 7

La veuve de Sarepta crut et obéit au prophète Elie. Elle sauva ainsi trois vies : celle d’Elie, celle de son fils et la sienne. Pendant près de trois années, alors que ses réserves alimentaires étaient pratiquement terminées, son pot de farine et sa cruche d’huile ne désemplirent pas. 8

Hulda, une prophétesse contemporaine du prophète Jérémie, fut consultée par le Roi Josias au sujet de l’authenticité de parchemins trouvés dans le temple de l’Éternel. Grâce à son témoignage, le royaume de Juda retrouva la foi en Dieu. 9

Esther était une jeune fille Juive nommée Hadassa. Elle plut aux yeux du roi Perse Xerxès, connu aussi sous le nom de Assuérus. Après qu’elle fut devenue sa reine, une effrayante intrigue eut lieu au palais quand le ministre corrompu du roi, Haman, ordonna de faire tuer tous les Juifs du royaume. C’est alors qu’Esther risqua sa vie pour sauver son peuple. 10

Marie, la mère du Christ, était vierge quand elle conçut Jésus du Saint-Esprit, et elle risquait la lapidation. Mais un ange persuada son fiancé, Joseph, de l’épouser quand même. Pour son rôle de mère du Sauveur du monde, elle fut déclarée « bénie entre toutes les femmes. » 11

Marie et Marthe étaient des amies proches de Jésus. Elles Le recevaient souvent chez elles avec Ses disciples. Marie fut félicitée par Jésus pour avoir intensément prêté attention à Ses enseignements 12, et Marthe fut l’une des premières personnes à identifier Jésus comme le Messie et le Fils de Dieu. 13

La femme du puits était à la fois Samaritaine – un peuple méprisé par les Juifs – et semblait avoir mauvaise réputation même parmi les siens. Mais après que Jésus se fut révélé à elle, elle Le fit connaitre à de nombreuses personnes dans sa ville. 14

Marie Madeleine était une disciple proche de Jésus. Elle était à ses côtés lors de sa crucifixion et fut la première personne à qui Il apparut après sa résurrection. 15

Lydie, une marchande de tissus dans le port Grec de Philippes, fut la première personne mentionnée du continent Européen qui ait accepté le Christianisme. Elle accueillit également les disciples chez elle. 16

Loïs et Eunice étaient respectivement la grand-mère et la mère de Timothée, un des premiers leaders chrétiens, qu’elles ont éduqué très jeune dans la connaissance des Écritures. Elles étaient connues pour leur foi. 17

Ces femmes et bien d’autres après elles, répondirent à l’appel de Dieu, relevèrent les défis, et manifestèrent leur foi, leur courage et leur amour qui continuent de nous inspirer aujourd’hui.

  1. Genèse chapitres 11-23 ; Ésaïe 51:2 ; 1 Pierre 3:4-6

  2. Exode 1 :15-22

  3. Exode 1:22, 2:10

  4. Juges chapitre 4

  5. Livre de Ruth ; Matthew 1:5

  6. 1 Samuel 1

  7. 1 Samuel chapitre 25)

  8. 1 Rois 17:1-16

  9. 2 Roi 22 :13-20

  10. Livre d’Esther

  11. Luc 1:26-55 ; Matthieu 1:18-25

  12. Luc 10:38-42

  13. Jean 11:20-27

  14. Jean 4:3-30

  15. Marc chapitre 16 ; Jean chapitre 20

  16. Actes16:14-15

  17. 2Timothée 1:5

***

L’ultime service de sauvetage pour animaux

Nos animaux familiers se comportent en amis, en assistants, et en consolateurs durant nos moments difficiles. Lorsque l’un d’eux meurt, la sensation de perte que nous en éprouvons peut être très douloureuse.

Ceux qui en font l’expérience espèrent souvent des réponses à la question de savoir s’ils n’ont pas perdu à jamais ce compagnon qui était devenu si cher à leur cœur.

Notre compassion et notre compréhension peuvent les aider à se tourner vers Dieu pour recevoir du réconfort. Nos paroles peuvent les réconforter en leur donnant l’assurance qu’ils seront réunis avec leur animal bien-aimé au Paradis.

J’ai la conviction que le Paradis accueillera l’ultime service de sauvetage pour animaux, le jour où Dieu restaurera Sa Création à sa perfection originelle.

Même si la Bible ne nous précise pas si les animaux de compagnie vont au Ciel, nous savons que Jésus nous aime et qu’Il veut que nous soyons heureux quand nous serons dans notre demeure céleste éternelle.

Récemment, quelqu’un m’a expliqué combien cela avait été difficile pour lui quand il a dû mettre fin à la vie de son chien bien-aimé, à cause de son grand âge. Il avait été son compagnon affectueux pendant de nombreuses années ; il était resté continuellement à ses côtés, avait dormi au pied de son lit, et s’était montré un ami fidèle à qui parler en temps de solitude ou de découragement.

A l’origine, ce chien spécial était apparu presque de nulle part, sur le pas de sa porte. Cet homme était convaincu que c’était Dieu qui lui avait envoyé ce camarade tant aimé, à un moment où il avait vraiment besoin de compagnie et d’amour inconditionnel.

Le lien profond qui s’était forgé entre eux faisait de cet animal de compagnie sa fierté et sa joie, et l’une des choses les plus chères au monde à ses yeux.

J’ai compris que le décès de ce chien avait provoqué chez cette personne autant de chagrin que si ça avait été la perte d’un membre de sa famille. Ce décès avait laissé un vide douloureux dans son cœur, ainsi qu’un sentiment de deuil intense.

Je lui ai dit que je croyais que l’amour illimité que Dieu a pour nous fera de notre demeure éternelle un lieu de bonheur, où Il a promis de combler les vœux de notre cœur si nous mettons notre joie en Lui, ce qui peut même inclure d’être réunis avec les animaux de compagnie qui ont tant compté pour nous sur terre. 1

Soutenir ceux qui ont perdu un animal de compagnie cher à leur cœur nous donne une chance de créer un lien amical avec eux, à un moment où ils ont besoin d’aide et de l’amour de Dieu, ainsi que d’espoir quant à ce que peut accomplir cet amour.

Notre grand privilège, notre responsabilité, c’est d’être en contact avec ceux qui ont besoin de réconfort et de soutien dans leurs moments de souffrance, et de les leur offrir dans un contexte adapté à leur besoin.

Voici un récit qui dépeint comment ceci peut être d’un grand secours :

Il y a quelques semaines, des enfants de notre voisinage ont subi une tragédie : le décès soudain de leur chienne bien-aimée Kaluaa. On décida que Kaluua serait enterrée sous un arbre dans le jardin de sa demeure, à côté d’une belle statue d’ange, et que la cérémonie se déroulerait le samedi matin. J’ai offert de prononcer quelques mots à ces funérailles pour tenter de réconforter les enfants.

Nous nous sommes réunis sur la pelouse par un beau matin d’été. J’ai expliqué aux enfants que le Paradis est un endroit réel, tout comme notre monde actuel, mais beaucoup plus beau, et que c’est là-bas que nous allons quand nous quittons cette vie.

La Bible n’est pas vraiment claire sur certains détails, continuai-je, mais je crois, comme beaucoup d’autres personnes, que les membres de notre famille et nos amis proches partis au Ciel avant nous seront là pour nous accueillir quand nous arriverons là-bas. Je crois aussi qu’il y aura des animaux de compagnie au Paradis. 

Puis nous avons chanté un cantique, déposé des fleurs sur la tombe de Kaluua, et récité une prière. Tous les enfants lui ont dit au revoir et sont retournés à leur petit train de vie.

Mais les adultes qui avaient assisté à la cérémonie sont restés et m’ont remercié encore et encore.  C’était beau. C’était si encourageant ! C’était le meilleur service de funérailles auquel j’ai jamais assisté.

Je les ai remerciés, pensant d’abord que leurs remarques aimables étaient plus de la courtoisie qu’autre chose, mais en continuant de parler avec eux, j’ai réalisé qu’ils avaient été eux-mêmes réconfortés par ma description du Paradis.

Je me suis aperçu à ce moment-là combien les gens en savaient peu sur le Ciel. Beaucoup ne comprennent pas que s’ils acceptent le salut de Dieu en Jésus, la porte s’ouvrira en grand au moment où ils y arriveront.

En tant que croyants, chaque pensée du Paradis ou de l’Au-delà ne devrait nous apporter que de la joie et de la gratitude pour un don si précieux.

  1. Voir Psaume 37:4

***

Un tout nouveau monde

George Sosich

Environ 8 % des hommes et moins d’1 % des femmes souffrent de daltonisme à différents degrés. Le handicap va d’une légère incapacité à différencier certaines couleurs à l’achromatopsie ou au daltonisme total.

Cela signifie que certaines personnes ne peuvent pas profiter de toute la magnifique palette de couleurs que Dieu a utilisée pour embellir Sa création.

Mais récemment, parmi ces personnes, beaucoup ont pu distinguer les couleurs pour la toute première fois grâce à un nouveau type de lunettes produites par une société appelée EnChroma.

Ces lunettes filtrent sélectivement les longueurs d’ondes de lumière au point précis où se produit une confusion ou un chevauchement excessif de la sensibilité aux couleurs, permettant au porteur de voir les couleurs avec plus de précision, ou même de les voir pour la première fois.

Si pour certains utilisateurs, la différence n’est pas si frappante, beaucoup d’autres font état d’une amélioration bouleversante de leur vision des couleurs.

Je suis récemment tombé sur une série de vidéos où l’on présentait à des personnes daltoniennes une paire de ces lunettes incroyables, offertes dans la plupart des cas par des parents ou des amis.

Elles étaient avec leurs proches, entourées d’objets aux couleurs vives tels que des ballons ou des fleurs. Beaucoup d’entre elles, tellement émues, éclatèrent en sanglots à la vue de certaines couleurs pour la toute première fois.

Certaines montraient du doigt avec une grande excitation divers objets, posant avec stupéfaction des questions telles que : Est-ce que c’est mauve ? Est-ce que c’est orange ?

D’autres étaient si bouleversées qu’elles étaient obligées de s’asseoir.

En observant ces réactions, je me suis souvenu du verset :

Aucun œil n’a vu, aucune oreille n’a entendu, et aucun esprit n’a imaginé ce que Dieu a préparé pour ceux qui l’aiment. 1

Nous vivons dans un monde incroyablement beau, et nos esprits habitent des corps tout aussi étonnants grâce auxquels nous pouvons vivre de nombreuses expériences merveilleuses.

Mais ces expériences ne sont pas totalement parfaites. Malheureusement, pour le moment, tout comme les daltoniens, nous sommes limités et ne pouvons pas profiter pleinement de la création de Dieu et de la beauté de la nature.

Si vous faites une promenade dans une belle forêt, vous aurez peut-être à faire face aux insectes ou au mauvais temps.

Vous aimez la neige ? Attention aux engelures.

Vous aimez la nourriture ? Ne mangez pas trop, ne mangez pas quelque chose qui ne vous convient pas et évitez l’intoxication alimentaire.

Notre corps n’est pas parfait non plus. Nous sommes fatigués, nous tombons malades et certains souffrent même de maladies chroniques débilitantes.

Il y a tant de belles et bonnes choses à apprécier dans cette vie, mais en même temps, il semble toujours y avoir un obstacle ou un autre à ces plaisirs.

Mais cela va changer le jour où nous entrerons au Paradis !

Les obstacles qui nous empêchent de profiter de la beauté et de la nature seront complètement éliminés 2

Ce jour-là, comme ceux qui portent les lunettes EnChroma, nous serons émerveillés par la beauté que nous contemplerons.

Ceux qui ont eu des expériences de mort imminente rapportent qu’ils ont visité un lieu d’une beauté indescriptible. Un pays qui ressemble beaucoup à notre monde tel qu’il est, mais tellement plus beau.

Ils disent que les fleurs et les arbres sont parés de couleurs beaucoup plus vives.

Certains assurent avoir vu des couleurs et entendu des sons encore inconnus.

D’autres ont décrit la musique et les sonorités comme étant tellement plus belles et harmonieuses que tout ce qu’ils avaient jamais entendu.

  1. S. Lewis, dans son célèbre livre Les fondements du Christianisme, a déclaré que les plaisirs dont nous jouissons sur cette terre ne sont que des copies, des échos ou des reflets de leur véritable réalité au Ciel :

Si je ressens en moi un désir qu’aucune expérience dans ce monde ne peut satisfaire, l’explication la plus probable est que j’ai été créé pour un autre monde. Si aucun de mes plaisirs terrestres ne me satisfait, cela ne prouve pas que l’univers soit une imposture. Il est probable que ces plaisirs-là n’ont jamais été destinés à me satisfaire, mais seulement à éveiller ce désir, à faire allusion à la réalité. Si tel est le cas, je dois veiller, d’une part, à ne jamais mépriser ces bienfaits terrestres ni à en devenir ingrat, et d’autre part, à ne jamais les confondre avec les réalités dont ils sont seulement une pâle copie, un écho ou un reflet. Je dois entretenir en moi la flamme du désir pour mon vrai pays, où je ne reviendrai qu’après ma mort ; je ne dois jamais laisser la neige le recouvrir ni l’oublier ; je dois faire de la poursuite de cet autre pays le principal objet de ma vie et aider les autres à faire de même. 3

Chaque croyant sera un jour propulsé hors de cette vie, où nous voyons les choses de façon imparfaite, comme des reflets déroutants dans un miroir 4, vers le royaume céleste, où nous verrons Dieu face à face et pourrons enfin admirer et goûter à Sa création dans toute sa gloire avec ses couleurs magnifiques.

Comme les personnes qui portent les lunettes EnChroma pour la première fois, je ne doute pas que nous serons envahis par l’euphorie du moment.

  1. 1 Corinthiens 2:9

  2. Voir Apocalypse 22:3.

  3. S. Lewis (1898–1963), Mere Christianity(New York : HarperCollins, 1980), 136–37

  4. 1 Corinthiens 13:12

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post