QUEL EST LE SENS DE LA VIE?

– Dr Papaderos,
Quel est le sens de la vie ?
demandai-je au vieux
professeur de culture et
d’histoire grecques..

Comme d’habitude, les
étudiants se mirent à rire,
et se levèrent pour partir…

Papaderos leva la main pour
demander le silence, puis
il m’examina pendant un long
moment, pour voir si j’étais
sérieux. Lisant la sincérité
dans mes yeux, il commença :

– Eh bien,
je vais vous répondre.

Il sortit un portefeuille de
la poche arrière de son
pantalon,et en retira un étui
de cuir qui contenait un tout
petit miroir de forme arrondie,
pas plus gros qu’une pièce d
e monnaie. Puis il expliqua :

– Lorsque j’étais enfant,
pendant la guerre, nous
étions très pauvres et
vivions dans un petit
village reculé. Un jour,
sur le chemin, j’ai trouvé
des morceaux de verre.
C’était des bouts de
rétroviseurs qui
provenaient d’une moto
allemande accidentée.

J’ai essayé d’en retrouver
tous les morceaux, pour
les recoller, mais c’était
impossible. Je n’ai donc
gardé que le plus gros,
que voici. Je l’ai poli
sur une pierre pour lui
donner cette forme.
En le manipulant, je fus
fasciné de découvrir que
je pouvais m’en servir
pour réfléchir la lumière
dans les endroits obscurs
que le soleil ne pouvait
atteindre, comme au fond
des trous ou des placards.
Je m’amusais ainsi à
illuminer les endroits
les plus inaccessibles
à la lumière.

J’ai gardé ce petit miroir
et, tout au long des années,
quand je n’avais rien
d’autre à faire, je le
sortais pour m’adonner à cet
amusant passe-temps.
 
Parvenu à l’âge adulte,
j’ai découvert que ce
n’était pas un jeu réservé
aux enfants, c’était un
symbole, qui illustrait
parfaitement ce que
j’allais faire de ma vie.

Je compris que je n’étais
pas la lumière, ni la
source lumineuse.
Cette lumière
(c’est-à-dire la vérité,
la compréhension,
la connaissance…)
nous entoure, mais elle
ne pourra briller dans
les lieux obscurs que
si je fais de mon
mieux pour la refléter.

Je ne suis qu’un fragment
de miroir dont je ne
connais pas bien la
forme ni la raison d’être.
Toutefois, j’ai les moyens
de refléter la lumière
dans les coins obscurs
de ce monde, dans les
recoins les plus sombres
des cœurs humains, et
d’apporter quelque chose
à certains. Et il se peut
même que d’autres me
voient faire et qu’ils
décident d’en faire autant.

Voilà mon secret.
Voilà le sens de ma vie !

Puis avec dextérité,
à l’aide de son petit miroir,
il capta les beaux rayons
de soleil qui passaient
par la fenêtre et les fit
briller sur mon visage
et sur mes mains.

La plupart des choses que
j’ai apprises cet été-là
sur l’histoire et la
culture grecques,
je les ai oubliées…
Mais dans le portefeuille
de ma mémoire, je garde
toujours un petit miroir.

Faites tout le bien possible,
Par tous les moyens possibles,
De toutes les façons possibles,
Partout où c’est possible,
Chaque fois que possible,
Aussi longtemps que possible !
John Wesley (1703-1791)

88888

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post