QUAND LES MÉCHANTS PROSPÈRENT

Nous sommes tous aux prises avec cette difficile et éternelle question: « Pourquoi les méchants prospèrent-ils et pourquoi les justes souffrent-ils? »

Cette question tourmente tous les croyants qui essaient de vivre honnêtement et avec droiture ; ils trouvent que la vie est dure, tandis que les méchants et les impies semblent prospérer et avoir la belle vie, que ce soit à grande échelle, comme au niveau des guerres, des injustices et des atrocités dans le monde, ou qu’il s’agisse d’individus qui vous calomnient ou vous accablent de paroles blessantes.

Si ce sujet vous hante, sachez que vous n’êtes pas le seul. Au cours des siècles, beaucoup de grands hommes de Dieu se sont débattus avec les mêmes questions.

Job a demandé: « Pourquoi donc les méchants sont-ils encore en vie, pourquoi accroissent-ils leur pouvoir avec l’âge? Chez eux, tout va très bien, on ignore la peur, et le bâton de Dieu ne les frappe jamais » (Job 21: 7,9)

Le roi David disait : « Seigneur, combien de temps les méchants vont-ils encore triompher? Ils oppriment Ton peuple, Seigneur, et humilient ceux qui T’appartiennent» (Psaume 94: 3,5)

Jérémie demandait: « Pourquoi les méchants réussissent-ils ? Pourquoi les infidèles vivent-ils si tranquilles? » (Jér.12: 1)

C’est parfois très pénible d’avoir à endurer l’injustice, année après année, et de ne pas voir le jugement de Dieu, mais nous pouvons être assurés que Dieu voit tout.

C’est un Dieu de justice. Rien ne Lui échappe : chaque acte juste, et chaque acte injuste, est consigné dans les livres du Ciel. Nous n’avons donc pas besoin de craindre qu’une injustice passe inaperçue.

Que faire quand le mal prévaut? Quand Dieu semble retarder Ses châtiments, nous sommes parfois enclins à remettre en question Son sens de la justice, mais nous devons Lui faire confiance et garder une bonne attitude lorsque nous traversons des épreuves.

Lisez le Psaume 73 où l’auteur se débattait avec le même problème, jusqu’à ce qu’il entre dans le « sanctuaire de Dieu »

« …Pourtant, il s’en fallut de peu que mes pieds ne trébuchent, un rien de plus et je tombais. J’étais jaloux des arrogants en voyant la prospérité des gens méchants… Car ils sont exempts de souffrance ; jusqu’à leur mort, ils ont santé et embonpoint… Ils passent à côté des peines qui sont le lot commun des hommes…

Les mauvais désirs de leur cœur débordent sans mesure. Voilà comment sont les méchants : toujours tranquilles, ils accumulent les richesses. … Je me suis mis à réfléchir : j’ai cherché à comprendre, je trouvais tout cela bien trop injuste, jusqu’au jour où je suis entré dans le sanctuaire de Dieu et où j’ai réfléchi au sort qui les attend…

Oui, quand j’avais le cœur amer et tant que je me tourmentais, j’étais un sot, un ignorant, je me comportais avec Toi comme une bête sans raison. Mais je suis toujours avec Toi, et Tu m’as saisi la main droite. Selon Ton plan, Tu me conduis, puis Tu me prendras dans la gloire…

Mais qui t’abandonne se perdra… Tandis que mon bonheur à moi, c’est d’être toujours près de Dieu. Oui, j’ai placé dans le Seigneur, dans l’Eternel, mon sûr refuge »

Nous avons des adages comme: « Le crime ne paie pas », « Les tricheurs ne gagnent jamais », « Celui qui ment ne prospèrera pas ». Mais parfois, le crime paie, les tricheurs gagnent et les menteurs prospèrent.

Et apparemment, Dieu ne le sait pas ou bien Il s’en fiche, puisqu’Il ne fait rien à ce sujet. Ils ne sont pas malades. Ils n’ont pas de problèmes. Tout va bien pour eux. Dieu est-Il endormi ?

Mais quand le psalmiste a pris du recul, il a commencé à voir la situation dans son ensemble et s’est souvenu de la fin de l’histoire. Car, en fait, c’est une question de perspective et de vision globale.

Il se peut que le crime paie temporairement, que les menteurs prospèrent et que les tricheurs gagnent pendant un moment.

Mais, un jour, l’histoire arrivera à sa conclusion et Dieu demandera des comptes. Il corrigera les injustices. Ceux qui ont marché avec droiture et intégrité seront bénis, et ceux qui ont combattu Dieu et ont mal agi seront punis.

Essentiellement, voici ce que dit le psalmiste:

« J’avais perdu la vue d’ensemble et je ne voyais que le moment présent, et rien de tout cela ne me semblait juste. J’étais découragé, frustré et contrarié. Mais Dieu, comme un Père céleste aimant, m’a pris par la main, Il est resté avec moi et m’a aidé à surmonter ma confusion “

Tant que nous vivons dans le moment présent, nous avons tendance à perdre la vue d’ensemble, et il semble que les méchants gagnent et que les bons gars encaissent les coups.

Mais Dieu nous prend patiemment par la main et nous promet:   « Je te conduirai à bon port, et tu y trouveras tout ce que ton âme a toujours désiré. En attendant, il faut Me faire confiance »

À la fin du voyage, lorsque l’histoire se termine, il n’y a qu’une seule chose qui compte, et c’est Dieu.

L’auteur comprend et il n’échangerait jamais sa place avec ceux qui sont prospères l’espace d’un moment. Cette vie terrestre ne dure qu’un instant, comparée à l’éternité.

« Et si je T’ai, rien sur la terre ne compte vraiment » Dieu devient son refuge.

« Je me cacherai en Dieu quand la vie n’aura pas de sens et deviendra difficile. Je sais qu’Il m’aidera à franchir la ligne d’arrivée »

Entre temps, obéissez à Dieu en vivant selon Ses valeurs morales absolues. Quand quelqu’un enfreint les normes morales de Dieu et qu’en apparence, il n’en subit pas les conséquences, ne vous y trompez pas. On ne se moque pas de Dieu. Tout ce qu’un homme sème, il le récoltera.

Rappelez-vous pourquoi Dieu retarde le jugement:

« Le Seigneur ne tarde pas à réaliser Sa promesse comme certains le pensent. Mais Il use de patience envers vous, car Il ne veut pas que qui que ce soit aille à sa perte; au contraire, Il veut que tous aient l’occasion de se détourner du mal » (2 Pierre 3: 9)

Quand le mal prévaut, Ayez confiance en Lui.

Faites le bien, faites-lui confiance et soyez sans inquiétude, ne vous tracassez pas. Quelle devise formidable, n’est-ce pas ? Même si c’est plus facile à dire qu’à faire.

Dans le Psaume 37, David nous conseille de ne pas nous inquiéter de la prospérité des méchants. Il écrit:

« Ne vous inquiétez pas à cause des malfaiteurs, et ne soyez pas envieux des ouvriers d’iniquité … Ne vous inquiétez pas à cause de celui qui prospère dans son chemin …»

Ne vous inquiétez pas, cela ne ferait que vous nuire.

Leur méchanceté est évidente aux yeux de tous, particulièrement pour Dieu. Nous avons l’assurance que les méchants ne L’ont pas trompé et qu’ils recevront une juste punition, au moment parfait, choisi par Dieu.

Quant à vous, gardez la foi dans votre cœur.

————————————————————————-

Patrick :

Quel puissant message d’espoir ! C’est un message que je répète aux gens depuis des années ; encore et encore…

Si quelqu’un me demandait : que ferais-tu si demain il y avait une guerre civile en France ou un énorme cataclysme ? Ma réponse serait toute simple : je continuerai à payer mes factures, à prier et parler de Jésus autour de moi, jusqu’à ce qu’on me dise de ne plus le faire. Je continuerai à faire confiance à Dieu et dans Ses promesses dans la Bible. De garder la foi quoi qu’il arrive et de lui rester fidèle !

J’ai lu, entendu, et vécu moi-même beaucoup de puissants témoignages durant ma longue vie de chrétien. J’ai vu de mes propres yeux des miracles, des vies changées, d’incroyables événements et accomplissements de toutes sortes.

Et s’il y a une chose que je crois vraiment, et que j’ai vu bien des fois, la vie est comme un boomerang, ce que vous semez, vous allez le récolter aussi ; la façon que vous traitez les autres, en retour, vous serez traité de même.

La Bible dit : « Jette ton pain sur la surface des eaux, et tu le retrouveras après bien des jours »

Cela veut dire tout simplement que si on sème le bien dans la vie des autres, un jour, ce bien que nous avons semé, reviendra à nous pour nous aider.

Je ne sais pas si certains d’entre vous ont vus jouer le film      « Le Cid », jouait par Charlton Heston. Dans le film, le Cid capture un groupe de Musulmans. Après leur avoir fait promettre de ne plus lever l’épée contre le roi de l’Espagne, le Cid les libère. Plus tard, quand le Cid doit combattre une invasion des Mores, ce même groupe de Musulmans devient les plus fidèles et loyaux alliés du Cid.

Ici, c’est une belle leçon de miséricorde et d’essayer de gagner nos ennemis à notre cause.

L’amour est la plus grande force de l’univers, et la foi, la plus puissante arme pour combattre le mal.

88888

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post