Accueil Sois un ami Onze « trucs » pour une vie simple

Onze « trucs » pour une vie simple

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Onze « trucs » pour une vie simple

1/ Contents avec moins
L’argent ne fait pas le bonheur, donc au lieu de nous tourmenter pour ce que nous n’avons pas, considérons ce que  nous avons et soyons reconnaissants.
2/ Couper les excès
Minimisons les excès coûteux ; trouvons des moyens d’économiser, comme de fermer les lumières et les robinets.
3/ Respecter le budget
Réfléchissons à un  budget mensuel qui nous permette de vivre bien mais frugalement et d’économiser ici et là, et… tenons-nous y !
4/  « Acheter malin »
Achetons en gros, recherchons les promotions, les articles d’occasion. Économisons avant d’effectuer un achat important au lieu d’acheter à crédit (c’est beaucoup plus cher quand on fait le calcul)
5/ Manger à la maison
Cuisiner coûte moins cher et nous permet de sélectionner des aliments sains. Si nous allons au restaurant, nous pouvons économiser en sautant le dessert, en achetant moins de boissons, voire en partageant les portions.
6/ Bricoler
Si quelque chose est cassé, nous pouvons le réparer nous-même, si possible, au lieu de faire appel à un artisan. Cela peut même être amusant d’apprendre, et certainement moins cher.
7/ Ignorer les pubs
Quand les pubs nous attaquent, faisons un effort mental pour nous dire que leur but est de faire de l’argent pour quelqu’un d’autre aux dépens de notre porte-monnaie.
8/ Offrons des cadeaux qui comptent autrement
Les cadeaux où nous investissons du temps et de l’amour sont ceux qui comptent le plus. Par exemple un « Bon pour faire ensemble quelque chose qui te plairait »
9/ le facteur-santé
En restant en bonne santé, nous pouvons économiser beaucoup. Mangeons équilibré, prenons le temps de faire de l’exercice et de nous reposer.
10/ Résister
Ne soyons pas victimes de la mode et des pressions diverses. Avant d’acheter quelque chose, considérons ce que nous avons déjà pour voir si nous avons besoin d’en changer.
11/ Les priorités
Qu’est ce qui est le plus important dans la vie ?
Quand ces choses occupent nos pensées, les biens matériels sont moins importants.
Investissons dans notre relation avec Dieu et avec les autres, et ne nous soucions pas autant de ce que nous possédons.
_________________________________________________

Comment fuir le stress

 Je m’étais fait une obligation, tous les dimanches matin, d’être avec la petite Marcia, âgée de quatre ans. Je passais la prendre à son foyer adoptif avant la messe afin de m’assurer qu’elle aille bien au catéchisme.
Ce jour-là, en moins de sept minutes, elle avait épuisé toutes les ressources de mon sac à surprises, depuis les livres à colorier jusqu’aux puzzles. Même les friandises ne l’avaient pas intéressée plus de trente secondes.
Je pris son adorable visage entre mes mains. Puis, la regardant droit dans les yeux, je lui demandai à voix basse :
— Qu’est-ce qu’il te faut pour te rendre heureuse aujourd’hui ?
À son tour, me fixant des yeux, elle murmura à mon oreille :
— Je voudrais m’asseoir sur tes genoux !
Je la pris dans mes bras. Elle s’y blottit, en reposant sa petite joue si douce contre mon cou. Elle resta ainsi sans bouger pendant toute l’heure qui suivit.
À moi aussi, qui suis pourtant adulte, il m’arrive d’être comme Marcia — agitée, insatisfaite, impossible à contenter.
Mais j’aimerais, à l’avenir, être aussi avisée qu’elle, aussi simple et honnête dans l’expression de mes besoins. Ma nervosité s’évanouit comme par enchantement lorsque je me repose en Jésus.
 — Auteur anonyme
_________________________________________________

Là-bas dans les champs avec Dieu

Elizabeth Brett Browning
Les petits soucis qui m’agitaient,
Je les ai perdus, c’était hier,
Dans les champs qui s’étendaient,
Dans les vents venus des mers ;
Dans le bêlement des troupeaux,
Les arbres et leur frémissement ;
Dans les beaux chants des oiseaux,
Les abeilles et leur bourdonnement.
Les peurs folles de ce qui pourrait arriver,
Je les ai toutes au loin jetées
Dans l’herbe à l’odeur de trèfle coupé,
Dans le foin fraîchement récolté ;
Parmi les cosses de maïs,
Là où les coquelicots ferment les yeux,
Là où les mauvaises pensées finissent,
Là où les bonnes grandissent,
Là-bas, dans les champs, avec Dieu !
_________________________________________________

Tu es unique !

Sais-tu quels sont les gens les plus heureux ? Ceux qui s’acceptent simplement tels que Dieu les a faits, qui apprennent à se contenter de ce qu’ils ont, et qui ne se soucient pas de ce que pensent les autres. Quand on s’efforce de correspondre à l’idéal que les autres semblent se faire de nous, on n’a pas la vie facile; mais c’est dans l’humilité qu’on trouve la liberté.
A mon avis, quand on est sincère, il faut bien admettre qu’on admire les gens qui ont le courage d’être eux-mêmes, le courage de vivre une vie honnête, une vie saine, basée sur un certain système de valeurs. Malheureusement, ceux qui décident de vivre ainsi, et qui s’engagent dans cette voie, doivent souvent endurer la solitude et un sentiment d’isolement.
Quand j’étais jeune, je n’aimais pas mon physique. Je trouvais mon nez trop gros, je me trouvais trop maigre, je pensais que j’étais laid. J’en faisais un énorme complexe d’infériorité, et il m’a fallu beaucoup de temps pour m’en débarrasser.
C’était dû en partie à mon orgueil et, en partie, au fait que je me comparais aux autres. Mais plus tard en prenant de l’âge, je me suis rendu compte que ces choses-là n’étaient pas vraiment importantes. J’ai compris que Dieu m’avait fait comme Il voulait que je sois, parce qu’Il m’aimait ainsi.
Il t’aime tel(le) qu’Il t’a fait(e), et tu es beau (belle) à Ses yeux. Nous sommes tous uniques, spéciaux. A Ses yeux, nul d’entre nous ne peut être laid, quel que soit notre physique.
L’amour propre a beaucoup à voir avec notre relation avec le Seigneur. Plus on s’approche de Lui et plus on est en paix avec Lui, plus on sera satisfait, en paix avec   soi-même, détendu.
Si tu es proche de Dieu, tu es beau (belle) et attirant(e) parce que Sa lumière brille à travers toi.
Puis-je te donner un petit conseil ? Dès que tu en as l’occasion, mets-toi à l’aise et écoute Dieu te parler de toi-même. Ou alors, demande à quelqu’un d’autre de L’écouter pour toi, pour qu’Il te dise comment Il te voit, quelles sont tes beautés, tes forces intérieures, quels sont les dons et les aptitudes qu’Il aime te voir manifester, qu’Il aime voir briller en toi pour les autres. Et accepte les encouragements qu’Il veut te prodiguer.
_________________________________________________

Les petits plaisirs de la vie

Notre ami Thomas est un passionné du jardinage et c’est toujours un grand plaisir de se promener dans son jardin. Il y a quelques jours, j’admirais de magnifiques chrysanthèmes doubles qu’il avait exposés.
— Oui, ils sont beaux, admit-il, non sans une pointe d’hésitation.
J’attendais la suite…
— Il est vrai, ajouta-t-il, que nous avons fait de merveilleuses trouvailles, nous avons créé    de nouvelles variétés, etc. Pourtant, vous savez, je trouve qu’on oublie trop facilement les variétés plus simples, les petites fleurs dont la perfection est faite de délicatesse.
Et il me fit traverser la pelouse pour me montrer un exemple.
Nul ne voudrait, à mon avis, renoncer aux progrès étonnants réalisés grâce à l’ingéniosité et au savoir-faire de l’homme dans toutes sortes de domaines, mais n’oublions pas pour autant  la prière de Rudyard Kipling : « Apprends-nous à apprécier les choses toutes simples »
 — Francis Gay
_________________________________________________

Une once ou deux de paradis

J’aimerais acheter un parfum,
Quelque chose de simple, pas compliqué,
Je pensais par exemple à l’odeur
Des rues de la ville que la pluie a lavées ;
Ou peut-être ce que sent,
Juste après son bain, un bébé;
Ou le bouquet fortement épicé
Des feuilles de menthe verte, écrasées et pilées;
Auriez-vous cet arôme magnifique
Du pain à peine sorti du four ?
Ou le parfum somptueux
Des draps frais pour un nouveau jour ?
Et la senteur simple des frites chaudes
Et croustillantes, un jour de froid ?
Et l’odeur irrésistible du bacon,
Brun et croustillant, qui frit dans la poêle ?
Ou la senteur superbe et engageante
D’un joli feu de bois ?
Peut-être auriez-vous le parfum vif
De l’automne dans l’air,
Ou cette odeur plus séductrice,
D’un jour de printemps, rare et vert.
J’aimerais acheter un parfum,
N’importe quelle simple fragrance ;
Une once ou deux de paradis
Enveloppé d’arôme terrestre, je pense.
—Helen Marshall
Les possessions, le succès apparent, la publicité, le luxe — j’ai toujours trouvé tout cela méprisable. Je crois sincèrement qu’un mode de vie simple et modeste, c’est ce qu’il y a        de mieux pour tout le monde, aussi bien pour le corps que pour l’esprit.
— Albert Einstein
C’est Dieu qui a créé les petites joies et les plaisirs tout simples de la vie. Il a créé nos corps avec nos cinq sens pour nous permettre de voir et d’admirer ce qui est beau, de savourer ce qui est délicieux, d’entendre ce qui est mélodieux, de palper ce qui est agréable au toucher, et de sentir le parfum d’une fleur ou l’odeur d’un bon repas qui se prépare.
— David
Quiconque a une attitude de louange trouve de la joie dans tout ce qu’il fait : qu’il s’agisse de se promener dans les bois, de rencontrer un ami, de contempler un beau paysage, de préparer un bon repas, de faire un cadeau, d’acquérir un savoir-faire, d’enseigner un enfant, de venir en aide à quelqu’un, de trouver des façons de se rendre utile, de découvrir une touche de vérité cachée, d’approfondir une vérité déjà connue, de s’adresser à Dieu dans la prière, de transmettre Son amour à travers de petites actions, ou de plus grandes. Il y a tant et tant de choses dans la vie pour nous rendre heureux : des choses toutes simples, toutes petites, si joyeuses, si précieuses.
Apprends-nous, Jésus, à saisir toutes les occasions de bonheur que Tu nous as préparées. Ouvre nos yeux, que nous puissions voir les mille reflets chatoyants dont Tu fais briller le sentier de notre vie. Et que nous puissions Te remercier car ce sont ces reflets qui font que notre vie vaut la peine d’être vécue.
— Chloe West
« La véritable foi en Dieu est, en effet, une source de richesse quand on sait être content avec ce qu’on a »     (1 Timothée 6:6)
_________________________________________________

Le Compliment d’Amour

On rêve tous d’être apprécié et on meurt d’envie de recevoir le compliment suprême : celui d’être aimé pour ce qu’on est.
Nous avons besoin que les autres sachent reconnaître nos points forts ou, parfois, qu’ils nous encouragent dans les domaines où nous avons tendance à nous laisser aller.
Les compliments sincères sont simples, et ils ne coûtent rien à donner, mais on aurait tort de sous-estimer leur valeur.
Le plus gentil des compliments que j’aie jamais entendu fut donné par Joseph Choate, ancien ambassadeur en Grande Bretagne.
Quand on lui demanda qui il aimerait être s’il pouvait revenir sur terre après sa mort, il répliqua sans une seconde d’hésitation : « Le second mari de Mme Choate »
—Leo Busc
_________________________________________________

Amoureux pour toujours

L’amour donne le meilleur
Et l’amour n’a pas d’heure.
Sa plus grande joie ?
Donner de la joie.
Il n’a de répit que le meilleur
Soit servi.
C’est pourquoi, le meilleur
de l’amour, c’est le paradis.
—John Oxenham
Plus on aime,
plus on reçoit d’amour
à donner.
—Lucian Price
 
Combien de fois ?
Je t’aime combien de fois, très chère ?
Dis-moi combien de pensées
Il y a dans l’atmosphère
D’une nouvelle année passée,
Dont les heures éphémères
Ne sont qu’une infime partie de l’éternité.
Autant de fois je t’aime, très chère.
J’aime combien de fois, encore ?
Dis-moi le nombre de perles
Qu’on voit dans le décor
D’une pluie tombant fort,
Dans la vague qui déferle
En cascade sur le port,
Voilà combien de fois j’aime encore.
—Thomas Lovell Beddoes
 
Quand un homme et une femme sont amoureux
l’un de l’autre, leur action s’en trouve stimulée
et tout semble leur réussir. Leur démarche est
dynamique, leur digestion facilitée, leurs pensées sont
plus claires, leurs inquiétudes secrètes s’évanouissent;
le monde se présente à eux sous un jour nouveau. Et
leurs accomplissements dépassent ce qu’ils pensaient
pouvoir accomplir.
—Walter Lippmann
 
L’amour vrai, l’amour véritable, l’amour sincère
—c’est bien ce que l’on recherche quand on
tombe amoureux. Et très souvent il ne s’agit que
d’un feu d’émotions passager qui s’éteint sous la
pression des réalités quotidiennes. Mais Dieu peut
donner l’amour véritable. Il peut donner des
sentiments profonds quand on est amoureux, puis à
mesure que le temps passe, Il peut en faire un amour
encore plus profond, plus permanent, plus stable, qui
pourra endurer les difficultés et les obstacles. Mes
amis, recherchez cet amour-là, l’amour de Dieu qui
peut survivre à tout! Et si vous voulez être amoureux
pour toujours, essayez-Le ! —Car Il est amour, et Il est
pour toujours!
—David
_________________________________________________
Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Sois un ami
Je suis ce qu’on peut appeler un « Don Quichotte » de la plume. Ce qui fait qu’un écrivain devient un artiste, c’est qu’il découvre sa vraie personnalité dans ses écrits. Il n’est pas assujetti aux « On dit », où, « Il ne faut pas que j’écrive cela ». Il est vrai avec l’inspiration qui lui est donnée, pure dans ses pensées. Le prix d’une telle liberté est : « Si tu peux être vrai avec toi-même, tu ne peux être faux avec personne » Patrick Etienne
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message