Nos Héroïnes Cachées

(En honneur à toutes nos mamans)

Une jeune maman s’engageait sur le chemin
de la vie. « La route sera-t-elle longue ? »
demanda-t-elle. « Longue et accidentée,
lui répondit son guide. Mais la fin en sera
plus belle encore que le commencement »

Quoi qu’il en soit, notre jeune maman était
heureuse, et, à ses yeux, rien ne pouvait
surpasser le bonheur qu’elle éprouvait.

Elle se mit donc à jouer avec ses enfants,
elle leur cueillit des fleurs sur le bord du
chemin, elle se baigna avec eux dans les
eaux cristallines d’un ruisseau. Le soleil
leur souriait et si bonne était la vie qu’elle
s’exclama :

« Non, rien ne pourra jamais être plus
beau que ça ! »

La nuit tomba, puis la tempête se leva.
Le sentier s’obscurcit, les enfants se
mirent à trembler de froid et de peur.
La maman les prit dans ses bras et les
couvrit de son manteau. Les enfants
lui dirent :

« Oh ! maman, nous n’avons pas peur
parce que tu es là, le danger ne peut
pas nous atteindre »

Et la maman se prit à penser :

« C’est encore plus beau que la
splendeur du soleil, car aujourd’hui,
j’ai enseigné le courage à mes enfants »

Le matin fit son apparition. Il leur fallait
gravir une colline. Excités, les enfants se
mirent à l’escalader mais ils ne tardèrent
pas à s’épuiser.

La maman, épuisée elle aussi, ne cessait
pourtant de les encourager :

« Juste un peu de patience et nous
sommes arrivés ! »

Les enfants aussitôt se remirent à grimper
et, parvenus au sommet, s’écrièrent :

« Maman, nous n’y serions pas arrivés
sans toi ! »

Et, ce soir-là, la maman s’endormit sous
les étoiles en se disant :

« Aujourd’hui a été encore plus beau
qu’hier, car mes enfants ont appris à
persévérer dans l’épreuve. Hier, je leur
ai apporté le courage, aujourd’hui,
la force »

Mais le lendemain, d’étranges nuages
vinrent obscurcir la terre, des nuages
maléfiques, porteurs de haine et de
guerre.

Les enfants cherchaient leur chemin à
tâtons et trébuchaient. La maman leur
cria :

« Levez les yeux. Regardez en haut,
vers la Lumière ! »

Alors les enfants regardèrent et
aperçurent, par-delà les nuages,
une Gloire éternelle, et cette
Gloire les guida à travers les
ténèbres. Ce soir-là, la maman
se dit :

« C’est le plus beau jour de ma
vie, car je leur ai montré Dieu »

Les jours passèrent, puis les semaines,
les mois, les années… La maman prit
de l’âge, se courba, se tassa. Mais ses
enfants, eux, devinrent grands et forts,
et ils marchaient avec courage.

Quand le chemin se faisait difficile,
ils lui venaient en aide, et quand il
était rocailleux, ils la portaient dans
leurs bras car elle était légère comme
une plume.

Enfin, ils parvinrent à une colline d’où
l’on apercevait une route baignée de
lumière et une porte d’or qui s’ouvrait
toute grande.

Et la maman leur dit :

« Mon voyage touche à sa fin.
Maintenant, je sais que la fin de la
route est encore plus belle que le
commencement, car, à présent,
mes enfants sont capables de
marcher tout seuls, et les enfants
de mes enfants »

Ses enfants lui répondirent :

« Maman, tu continueras de nous
accompagner, même après avoir
franchi cette porte »

************

Patrick commentaire :

Je ne sais pas pour vous, mais je suis
tout ému en écrivant ce blog, et je
suis vraiment heureux qu’il y ait un
jour dans l’année dédié aux mamans
du monde entier.
Qu’elles soient : Chrétiennes, Juives,
Musulmanes, Noires, Blanches,
Asiatiques, Africaines, etc. Elles sont
toutes des mamans qui aiment leurs
enfants.
Dieu aime les enfants et Il en veut
plein dans son Royaume.
Il y a des enfants au ciel, et il
continuera d’avoir des naissances.
Dieu, est le Dieu de la vie ; le Dieu
de l’amour et de la procréation.

Alors, une très joyeuse fête,
à toutes nos mamans autour
du monde !

88888

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post