Noël tout simplement

Ces dernières semaines, j’ai surfé un peu sur internet pour voir ce qui était dit au sujet de Noël et tout ce qui l’accompagne. Et je dois dire que j’ai découvert une vraie cacophonie d’opinions et d’idées de toutes sortes !
Prenons la date du 25 décembre par exemple qui est supposée être la date de la naissance du Christ, et bien sûr, il y a un tas d’arguments sur ce sujet. Mais est-ce que les gens réfléchissent deux minutes ?
Si vous n’êtes pas croyant, pourquoi vous embêter là-dessus ; c’est juste une pure perte de temps vous ne croyez pas ? Par contre, si vous l’êtes, pourquoi vous tirer les cheveux en quatre sur la date réelle ?
Ce qui faut retenir bien sûr, c’est que Jésus est né quelque part un jour dans l’année… Correct ? Et une autre chose qui faut retenir, c’est que Dieu a envoyé son fils pour sauver l’humanité (c’est-à-dire vous et moi) Alors, la date de sa naissance ne change rien à ce fait ! Ce qui change, c’est si nous croyons en lui ou pas !
Pourquoi le 25 décembre après tout ? Parce que cette date réuni tous les Chrétiens du monde entier pour célébrer la venue de Jésus. Qu’on soit à New-York, Paris, Moscou, où Jérusalem, tout le monde sait que c’est un jour de fraternité, de paix, de pardon, et de penser aux autres. Tous les pays ont leur façon de fêter Noël dans leurs coutumes.
Oui, mais tout cela est païen d’origine ! Je voudrais vous poser une question : connaissez-vous une période dans l’année qui est aussi belle que la saison de Noël, où les gens chantent d’aussi beaux hymnes, où les gens sont si heureux de se retrouver en famille, où les enfants débordent de joie pour retrouver leurs cadeaux ? Connaissez-vous un message d’espoir et de paix aussi puissant que celui de Noël ?
D’accord, mais le Père Noël n’a-t-il pas définitivement détrôné Jésus ; ne croyez-vous pas ? Eh bien, j’ai une bonne nouvelle pour vous : Noël reste la fête la plus fêtée dans le monde entier ! Quant à détrôner Jésus, même tous les missiles et les armes nucléaires misent ensemble seraient complètement ridicules. Attendez la fameuse bataille d’Armageddon pour que Jésus fasse une démonstration !
Ne croyez-vous pas que Noël est dépassé et qu’il va disparaître avec le temps ? C’est ce qu’on a dit de la Bible, pourtant la Bible, année après année, reste le best-seller (le plus vendu) de tous les livres, le plus traduit, et le plus lu, etc. On peut dire que Noël fait vraiment partie du patrimoine mondial !
Pourtant, à Noël, les gens ne pensent pas à la naissance de Jésus vraiment, mais plutôt au bon repas qu’ils vont faire, ainsi que les cadeaux qu’ils vont offrir et recevoir. Tout le monde sait que Noël est devenu une fête commerciale où il faut dépenser de plus en plus !
Le fait qu’ils pensent comme cela montre qu’ils savent que leur plaisir va être temporaire seulement. Ils réalisent que ces choses ne peuvent pas les satisfaire complètement, et au fond d’eux-mêmes, ils aimeraient retourner à cette époque où les Noëls avaient plus de sens et de joies !
Noël a-t-il encore un sens aujourd’hui ? Oui, absolument plus que jamais ! Parce que Noël c’est la vraie fête de l’amour.
La Bible dit que Dieu est amour et parce qu’Il a tant aimé le monde, Il a envoyé son unique Fils pour mourir par amour pour nous, afin que nous puissions vivre avec Lui pour toujours.
Alors, fêtons Noël avec le Christ ; le bébé dans sa mangeoire, et adorons comme les rois mages, la venue au monde de notre Sauveur !
JOYEUX NOËL A TOUS & QUE SON AMOUR RÉSIDE DANS VOTRE CŒUR POUR Y RESTER !
Patrick Etienne
_________________________________________________

 C’EST QUOI AU JUSTE, NOËL ?  

Il a une barbe et des cheveux blancs, il porte une fourrure rouge et blanche et il est au centre des célébrations de Noël. On l’appelle le Père Noël. Mais est-ce vraiment lui qui donne son sens à Noël ?
Il se faisait tard en cette veille de Noël et je m’enfonçai dans mon fauteuil, fatigué mais content. Les enfants étaient couchés, les cadeaux empaquetés, le lait et les biscuits disposés devant la cheminée pour le Père Noël. Alors que j’admirais l’arbre décoré, je ne pouvais m’empêcher de ressentir que quelque chose manquait. Bercé par le scintillement des lumières, je ne tardais pas à m’endormir.
Je ne sais pas combien de temps j’ai dormi, mais soudain je sentis une présence. Vous pouvez imaginer ma surprise lorsqu’en ouvrant les yeux, je vis le Père Noël, debout devant  mon sapin. Il était revêtu de fourrure de la tête aux pieds. Mais il ne correspondait pas à l’image du joyeux luron que nous décrit la légende. L’homme qui se tenait devant moi semblait triste et désenchanté. Des larmes même lui mouillaient les yeux.
─ Père Noël, qu’est-ce qui ne va pas ? Lui demandai-je. Pourquoi pleurez-vous ?
─ C’est à cause des enfants, dit-il tristement.
─ Mais ils vous aiment, lui répondis-je.
─ Oh ! Je sais bien qu’ils m’aiment, ainsi que les cadeaux que je leur apporte, répliqua-t-il. Mais, de nos jours, les enfants semblent avoir oublié le véritable esprit de Noël. Ce n’est pas de leur faute. C’est que les adultes ont oublié de les instruire. D’ailleurs beaucoup d’entre eux ignorent ces choses.
─ Et que faut-il apprendre aux enfants ? Demandai-je.
Le visage du vieil homme, empreint de bonhomie, se radoucit encore. Ses yeux se mirent à briller au milieu de ses larmes. Il parlait avec tendresse.
─ Il faut leur apprendre le vrai sens de Noël. Leur apprendre que Noël, c’est bien plus que les choses que l’on voit, que l’on entend ou que l’on touche. Leur apprendre le symbolisme qui se cache derrière les coutumes et les traditions de Noël. Leur montrer ce qu’elles représentent réellement.
Le Père Noël mit la main dans son sac pour en retirer un tout petit sapin, qu’il posa sur le manteau de ma cheminée :
─ Apprends-leur le sens de l’arbre de Noël. Le vert est la deuxième couleur de Noël. Le sapin majestueux, dont la couleur ne change pas, représente l’espérance de la vie éternelle en Jésus. Sa cime, qui pointe vers le ciel, nous rappelle que les pensées de l’homme devraient, elles aussi, se tourner vers en-haut.
Le Père Noël replongea sa main dans le sac et en sortit une étoile brillante qu’il installa au sommet du petit arbre :
─ L’étoile était le signe céleste de la promesse. Dieu promit un sauveur au monde et, à la naissance de Jésus, l’étoile fut le signe de l’accomplissement de cette promesse. Apprends aux enfants que Dieu tient toujours Ses promesses et que les hommes sages, à l’instar des mages, continuent de Le chercher.
Le rouge est la première couleur de Noël, poursuivit le Père Noël, tout en sortant un ornement rouge dont il habilla le petit sapin. Le rouge est une couleur vive, intense, profonde, la couleur du sang qui coule dans nos veines. C’est le symbole du plus grand don de Dieu. Apprends aux enfants que le Christ a donné Sa vie et a versé Son sang pour qu’ils aient la vie éternelle. Quand ils voient la couleur rouge, cela devrait leur rappeler ce don merveilleux de la vie.
Le Père Noël trouva une clochette dans son sac, qu’il accrocha à l’arbre :
─ Les brebis égarées retrouvaient leur chemin grâce au son de la clochette. Il en est de même aujourd’hui : elle continue de tinter pour que tous puissent retrouver le troupeau. Apprends aux enfants à suivre le vrai Berger qui a donné Sa vie pour les brebis.
Le Père Noël posa une bougie sur la cheminée et l’alluma. La douce lueur de sa petite flamme illumina la pièce :
─ La lumière de la bougie exprime la reconnaissance des hommes envers Dieu parce qu’Il leur a donné Son Fils en cette veille de Noël, il y a de cela bien longtemps. Enseigne aux enfants à suivre les pas du Christ, à faire le bien tout autour d’eux. Apprends-leur à faire briller leur lumière devant les hommes, afin qu’en la voyant, ils glorifient Dieu. Tel est le sens des lumières qui scintillent dans l’arbre, on dirait qu’il y a des centaines de bougies qui brillent. Chacune d’elles représente l’un des précieux enfants de Dieu.
À nouveau, le Père Noël plongea la main dans son sac et, cette fois, en sortit un petit sucre d’orge rayé de rouge et de blanc. Il le suspendit à l’arbre en disant doucement :
─ Le sucre d’orge est une canne de bonbon dur.  De couleur blanche, il symbolise la naissance virginale et la pureté de Jésus. Il est en forme de « J » en souvenir du nom de Jésus, qui vint sur terre pour nous sauver. Sa forme rappelle aussi la houlette du Bon Berger, utilisée pour secourir tous ceux qui, comme des brebis, se sont égarés ou sont tombés dans les précipices du monde. À l’origine, le sucre d’orge était décoré de trois petites rayures rouges. Celles-ci représentaient les lacérations endurées par Jésus, qui nous ont valu notre guérison. Sur le sucre d’orge se trouvait également  une large bande rouge qui représentait le sang que Jésus a versé sur la croix pour nous obtenir la vie éternelle. Enseigne toutes ces choses  aux enfants.
Le Père Noël sortit une magnifique couronne de verdure fraîche et odorante, liée par un joli nœud rouge.
─ Le ruban nous rappelle le lien parfait, qui est l’amour. La couronne représente toutes les bonnes choses que nous apporte Noël, pour ceux qui ont des yeux pour voir et des cœurs pour comprendre. Elle est faite d’aiguilles de conifères qui se tournent vers le ciel, elle est rouge et verte. Le nœud nous raconte l’histoire de l’amour de Dieu envers tous, et sa couleur nous remémore encore une fois le sacrifice du Christ. Sa forme même est symbolique, représentant l’éternité et le caractère éternel de l’amour du Christ. C’est un cercle sans commencement ni fin. Voilà ce qu’il faut enseigner aux enfants.
─ Mais alors, Père Noël, quelle est votre place dans tout ça ? M’enquerrai-je.
Maintenant qu’il avait séché ses larmes, son visage vint s’illuminer d’un grand sourire. Il éclata de rire :
─ Ah, mon cher ami ! Dieu te bénisse ! Je ne suis moi-même qu’un symbole. Je représente la gaieté familiale et la joie de donner et de recevoir. Si on enseigne tout le reste aux enfants, je ne risque pas de devenir trop important.
J’ai dû me rendormir. À mon réveil, je me suis dit : Je commence enfin à comprendre. Était-ce un rêve ? Je ne sais pas trop. Mais je me souviens des derniers mots du Père Noël :
─ Si tu n’enseignes pas tout cela aux enfants, qui le fera ?
─ Auteur anonyme

Noël, c’est …

L’amour d’une mère pour son fils nouveau-né,
La joie qu’un sacrifice aux autres va donner,
Et pour l’enfant d’un autre, la tendresse d’un père,
Un message qui vient du Roi de l’univers,
Un problème insoluble qui tout à coup s’arrange,
Au milieu de la nuit, le cantique des anges,
La vision d’un prophète enfin réalisée,
Un immense miracle par mon Dieu préparé.
Sublime don d’amour venu du cœur de Dieu,
D’heureuses retrouvailles, des sourires radieux,
Les efforts d’un ami qui va tendre la main
Pour se mettre à la place de l’autre, son prochain,
Une âme voyageuse cherchant la vérité
Qui découvre son rêve en suivant une étoile,
Un merveilleux époux venu chercher sa belle,
Oui, voilà ce qui fait la magie de Noël.
─ Ian Bach
 

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post