Récompenses

La Bible contient de nombreuses promesses de récompenses qui seront décernées aux fidèles dans cette vie et dans l’au-delà. Mais quelle est la nature de ces promesses et quel est le but de ces récompenses ?  Quelle relation y a-t-il entre la façon dont nous menons notre vie ici-bas et les récompenses que nous recevrons ? Sommes-nous bien certains que chacun de nous recevra une récompense ?
La Parole de Dieu répond à ces questions et à d’autres. Nous allons les examiner de plus près, si vous le voulez bien.
Le Tribunal de Dieu
La Bible nous dit que tous les êtres humains comparaîtront individuellement en jugement ; tous ceux qui ont vécu depuis l’aube des temps comparaîtront devant Dieu, qu’ils soient ou non sauvés.
L’apôtre Paul disait : « Ne devons–nous pas tous comparaître devant le tribunal de Dieu ? … Ainsi chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui–même. (Romains 14 :10,12)
Car nous devons tous comparaître devant le Christ pour être jugés par Lui ; alors chacun recevra ce qui lui revient, selon ce qu’il aura fait en bien ou en mal durant sa vie terrestre » (2 Corinthiens 5 :10)
Pour nous qui sommes croyants, notre comparution devant le Christ n’aura pas pour objet de déterminer si nous méritons ou non d’être condamnés pour nos péchés, puisque maintenant, il n’y a plus de condamnation pour ceux qui appartiennent à Jésus–Christ. (Romains 8 :1)
Du fait que nous avons reçu Jésus comme sauveur, nous sommes justifiés aux yeux de Dieu. Bien que nous soyons coupables d’avoir péché contre Dieu, Jésus a pris la punition à notre place et, par conséquent, nous ne sommes pas jugés ni reconnus coupables pour nos péchés.
Oui, vraiment, Je vous l’assure : celui qui écoute ce que Je dis et qui place sa confiance dans le Père qui M’a envoyé, possède, dès à présent, la vie éternelle, et il ne sera pas condamné ; il est déjà passé de la mort à la vie. (Jean 5 :24)
En tant qu’enfants adoptés dans la famille de Dieu, pardonnés et justifiés aux yeux de Dieu par le sacrifice de Jésus, nous ne connaîtrons pas la séparation d’avec Dieu, comme ce sera le cas de ceux qui ont délibérément choisi de se séparer de Lui dans cette vie-ci.
Galates 4 : 4-7 dit : mais, quand l’accomplissement du temps est venu, Dieu a envoyé son Fils né de femme, né sous la loi, afin qu’il rachetât ceux qui étaient sous la loi, afin que vous reçussions l’adoption. Et, parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé l’Esprit de son Fils dans nos cœurs, criant : Abba, Père : de sorte que tu n’es plus esclave, mais fils : et, si fils, héritier aussi par Dieu. 
Au contraire, nous vivrons éternellement dans la présence de Dieu. Toutefois, nous comparaîtrons devant le tribunal du Christ, pour rendre compte de ce que nous avons fait de notre vie et pour recevoir ce que nous aurons mérité, en fonction de nos actes dans cette vie.
Donc, s’il est vrai que nous ne serons pas condamnés (à proprement parler), nous devrons néanmoins rendre compte de nos actes devant le Seigneur. On peut voir le jugement des enfants de Dieu comme une évaluation de notre vie ; ce sera le moment où nous recevrons différents niveaux de récompenses, ou le moment où nous en serons privés.
L’heure est venue où … tes serviteurs les prophètes, tous ceux qui T’appartiennent, tous ceux qui Te révèrent, petits et grands, seront récompensés. (Apocalypse 11 :18)
Chacun de nous comparaîtra devant notre Sauveur, Lequel, comme l’explique Paul, éclairera ce qui est caché dans la nuit, Il mettra les pensées des cœurs en pleine lumière. Alors, chacun recevra de Dieu les félicitations qu’il mérite. (1 Corinthiens 4 :5)
Lorsque nous passerons en jugement, nous ne serons pas condamnés, mais nous recevrons, au contraire, les félicitations, ou les éloges, que le Seigneur jugera bon de nous prodiguer.
Différents niveaux de récompense
Dieu accordera-t-Il les mêmes félicitations ou les mêmes récompenses à tout le monde ? La Bible indique qu’il y aura différents niveaux de récompenses pour ceux qui sont sauvés, et que ces récompenses seront modulées suivant la façon dont nous aurons vécu pour Jésus.
Pour ce qui est du fondement, nul ne peut en poser un autre que celui qui est déjà en place, c’est–à–dire Jésus–Christ. Or on peut bâtir sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses ou du bois, du chaume ou du torchis de paille. Mais le jour du jugement montrera clairement la qualité de l’œuvre de chacun et la rendra évidente. En effet, ce jour sera comme un feu qui éprouvera l’œuvre de chacun pour en révéler la nature. Si la construction édifiée sur le fondement résiste à l’épreuve, son auteur recevra son salaire; mais si elle est consumée, il en subira les conséquences. Lui, personnellement, sera sauvé, mais tout juste, comme un homme qui réussit à échapper au feu. (1 Corinthiens 3 :11-15)
Il est donc clair que tous les chrétiens ne recevront pas la même récompense. Certains vont se rendre compte que même s’ils sont sauvés, la façon dont ils ont vécu ne reflétait absolument pas l’amour de Dieu ; ils n’ont pas vécu de manière à porter du fruit, ni dans leur vie ni dans celle des autres, et par conséquent, ils ne se sont amassés aucun trésor au ciel.
L’image qui ressort de ce passage, c’est celle d’une maison qui a pris feu : tout ce que les occupants possédaient a brûlé, mais ils ont réussi à en sortir indemnes. Ils ont beaucoup perdu mais en même temps, ils sont reconnaissants d’être sains et saufs, et d’avoir échappé aux flammes.
Ce que nous faisons dans notre vie ici-bas aura des répercussions dans l’au-delà, puisque chacun de nous recevra la récompense méritée, en fonction de sa conduite durant sa vie terrestre et les actions –– bonnes ou mauvaises –– qu’il aura accomplies dans son corps.
car il faut que nous soyons tous manifestés devant le tribunal du Christ, afin que chacun reçoive les choses accomplies dans le corps, selon ce qu’il aura fait, soit bien, soit mal.       (2 Corinthiens 5:10)
Cela ne veut pas dire que nos œuvres nous épargneront le jugement, parce que seule la foi en Jésus peut faire cela. Cela veut dire que la manière dont nous menons notre vie, une fois que nous avons été sauvés, sera prise en compte pour déterminer quelles récompenses nous recevrons.
Dieu s’attend à ce que notre foi en Christ se traduise par des actes et une vie qui soient à l’image du Christ. Tous nos actes prennent leur source dans les orientations de notre cœur et, en tant que croyants, ce que nous faisons dans la vie devrait refléter notre relation avec Jésus.
La façon dont nous vivons est une indication de l’état de notre relation personnelle avec le Christ ; et la façon dont cette relation personnelle se manifeste dans notre vie, dans notre caractère, nos décisions, nos échanges avec les autres, etc…, entre en ligne de compte pour déterminer quelles récompenses nous recevons.
C’est ce que Jésus enseignait lorsqu’Il disait:
Amassez–vous plutôt des trésors dans le ciel, où il n’y a ni rouille, ni mites qui rongent, ni cambrioleurs qui percent les murs pour voler. Car là où est ton trésor, là sera aussi ton cœur. (Matthieu 6 : 20 et 21)
Quand nous vivons notre foi en appliquant les enseignements de Jésus, nous avons un trésor au ciel.
Va vendre tes biens, distribue le produit de la vente aux pauvres, et tu auras un capital dans le ciel. Puis viens et suis–Moi. (Matthieu 19 :21)
Si tu donnes une réception, invite des pauvres, des estropiés, des paralysés, des aveugles. Si tu fais cela, tu en seras très heureux, précisément parce que ces gens–là n’ont pas la possibilité de te rendre la pareille. Et Dieu te le revaudra lorsque les justes ressusciteront. (Luc 14 :13 et 14)
Ces versets nous apprennent que lorsque nous manifestons de l’amour, lorsque nous agissons conformément à la Parole de Dieu et que nous lui obéissons, en ayant les bons motifs, nous serons récompensés au ciel.
L’importance du motif                                                                                                            
Nos motifs jouent un rôle important dans la récompense que nous recevrons, comme en atteste le Sermon sur la Montagne, dans lequel Jésus soulignait que ceux qui faisaient de bonnes choses pour de mauvais motifs avaient déjà reçu leur récompense, ce qui implique qu’ils ne recevront aucune récompense pour ces choses dans la vie future. 
Ainsi, lorsque tu donnes quelque chose aux pauvres, ne le claironne pas partout. Ce sont les hypocrites qui agissent ainsi dans les synagogues et dans les rues pour que les autres chantent leurs louanges. Vraiment, Je vous l’assure : leur récompense, ils l’ont d’ores et déjà reçue. … Quand vous priez, n’imitez pas ces hypocrites qui aiment à faire leurs prières debout dans les synagogues et à l’angle des rues : ils tiennent à être remarqués par tout le monde. Vraiment, Je vous l’assure : leur récompense, ils l’ont d’ores et déjà reçue. … Lorsque vous jeûnez, n’ayez pas, comme les hypocrites, une mine triste. Pour bien montrer à tout le monde qu’ils jeûnent, ils prennent des visages défaits. Vraiment, Je vous l’assure : leur récompense, ils l’ont d’ores et déjà reçue ! (Matthieu 6 :2,5,16)
Dans chacun de ces exemples, Jésus nous dit de faire ces choses en secret, et ton Père, qui voit dans le secret, te récompensera. Nous devons les faire en secret, c’est-à-dire que nous les faisons pour le Seigneur et non pas dans l’espoir qu’on nous en attribue le mérite ou pour avoir bonne réputation.
Quand nous nous comportons d’une manière qui plaît à Dieu, avec l’intention de Lui obéir et de Le louer, quand nous sommes animés du désir de vivre d’une manière qui glorifie le Seigneur, et non pas nous-mêmes, alors nous nous amassons un trésor au ciel.
Le fait de bien comprendre ce concept nous aide à voir clairement que la manière dont nous vivons notre foi et dont nous bâtissons notre vie sur le fondement du Christ, joue un rôle déterminant dans les récompenses que nous recevrons dans l’au-delà.
Si nous construisons notre vie avec des matériaux qui glorifient Dieu, si nous vivons conformément à Sa Parole, si nous L’aimons et que nous Le servons de tout notre cœur, de toute notre âme, de toute notre pensée et de toute notre énergie, alors nous bâtissons notre ouvrage avec de l’or, de l’argent et des pierres précieuses.
Il va de soi que le contraire est tout aussi vrai. Si nous ne bâtissons pas notre ouvrage avec des matériaux solides et durables, cela aura une incidence directe sur notre récompense.
On trouve une illustration de ce concept dans la parabole du roi et des deux serviteurs qui avaient fait ce que leur maître leur avait demandé de faire, et qui reçurent, le premier dix talents, le second cinq talents, tandis que le troisième serviteur, qui n’avait pas exécuté les ordres de son seigneur, ne reçut aucune récompense.
Bien entendu, nous devrions comprendre que les récompenses dont il est question dans les paraboles et dans d’autres passages de la Bible ont pour objet de nous enseigner certains concepts, et qu’il ne s’agit pas de nous révéler ce que seront réellement ces récompenses.
Quand nous lisons qu’un serviteur se voit accordé le gouvernement de dix villes, nous ne devrions pas automatiquement en déduire que nous recevrons en récompense un certain nombre de villes à gouverner.
La parabole nous transmet la notion des différents niveaux de récompenses, et non pas la nature précise de ces récompenses.
L’amour est la source
Dans notre discussion sur le thème des récompenses, nous devons aussi comprendre que cela ne veut pas dire que nous pouvons passer un accord contractuel avec Dieu, qui stipulerait que si nous faisons x ou y, nous aurons droit à telle ou telle récompense.
C’était l’attitude des pharisiens à l’époque de Jésus. Ils étaient convaincus que s’ils observaient scrupuleusement la loi, Dieu était en quelque sorte dans l’obligation de les récompenser pour leurs bonnes œuvres.
C’est une attitude qui est très répandue dans toutes les religions non chrétiennes ; c’est aussi un piège courant qui guette les chrétiens, car, dans notre zèle pour plaire à Dieu, nous pouvons être tentés de gagner sa faveur par nos œuvres et notre obéissance aux règles.
Plutôt que de voir les récompenses comme une sorte de rémunération pour les choses que nous avons faites pour le Seigneur ici-bas, il serait certainement plus approprié de les considérer comme le signe que le Seigneur reconnaît notre amour pour sa Parole, ainsi que l’obéissance à son enseignement.
Jésus disait : Si vous M’aimez, vous obéirez à mes commandements. (Jean 14 :15)
Autrement dit, vous menez votre vie conformément à ses enseignements, parce que vous L’aimez. Notre façon de vivre reflète notre amour pour Dieu. Dieu ne nous demande pas seulement d’observer un ensemble de règles ; Il désire que nous nouions une relation intime avec Lui, que nous devenions une bonne personne, un bon arbre qui porte de bons fruits. Ce que nous sommes détermine ce que nous faisons.
Nous sommes récompensés parce que nous aimons Dieu, et l’amour et la grâce qu’Il nous a accordés nous poussent à nous comporter et à communiquer avec Dieu et les autres de manière à Le glorifier.
Les récompenses que Dieu décidera de nous donner, dans cette vie-ci ou dans la suivante, n’auront pas été gagnées ou méritées uniquement par nos œuvres, pas plus que nous ne pouvons mériter l’amour de Dieu ou son salut. Les récompenses sont des bénédictions que nous recevons parce que nous manifestons notre amour pour le Seigneur de façon tangible.
Notre plus grande récompense c’est d’avoir une relation avec notre Créateur, le Dieu d’amour qui nous a sauvés grâce au sacrifice de son Fils – et nous jouissons déjà de cette bénédiction ici-bas.
Nous vivons dans la présence de Dieu, nous sommes remplis de son Esprit, nous pouvons ressentir sa bonté et la manifestation de son amour par des petites et des grandes choses.
Pour le croyant, la plus grande bénédiction, la plus belle récompense, c’est d’avoir le Seigneur dans sa vie.
Intérêt personnel ou égoïsme ?
S’agissant de récompenses, on pourrait se poser la question de savoir si c’est notre intérêt personnel qui nous motive à appliquer les enseignements du Seigneur dans notre vie, laquelle application débouche sur des récompenses ?
Auquel cas, est-ce une attitude condamnable ? De nombreuses références au concept de la récompense figurent dans le Nouveau Testament, et elles ont été mises là pour une bonne raison.
Elles ont certainement encouragé les martyrs, qui étaient sur le point de perdre la vie pour s’être accrochés aux promesses de Dieu et avoir refusé de renier leur foi. Elles aident et ont aidé de nombreux chrétiens à répondre à l’appel de Dieu pour Le servir, en tant que pasteurs, missionnaires, ou d’une autre manière, alors qu’au départ, ils avaient d’autres plans et d’autres rêves ou espoirs dans la vie. Ils ont choisi de Le suivre parce qu’ils L’aiment, et ils le font en ayant l’assurance qu’ils seront récompensés.
Cet espoir d’une récompense est une forme d’intérêt personnel, mais ce n’est pas de l’égoïsme, et il y a une différence de taille entre les deux. L’égoïsme ne pense qu’à son propre intérêt et à son bien-être au détriment de celui des autres.
S’agissant de récompenses, l’intérêt personnel est axé sur notre désir de communion avec Dieu et notre volonté de Lui plaire, ce qui nous motive à vivre pour la gloire de Dieu ; ainsi, nous sommes animés par des sentiments de piété qui font de nous des êtres charitables et bienveillants, ce qui inspire les autres à venir au Seigneur.
La possibilité de recevoir des récompenses peut nous motiver à agir d’une manière qui plaît à Dieu, et d’apprécier ces récompenses par anticipation. La possibilité de perdre une récompense peut aussi nous motiver.
Tout au long du Nouveau Testament, les récompenses encouragent et motivent le lecteur à vivre d’une manière qui reflète la nature de Dieu, à faire les changements qui s’imposent dans sa vie, et à persévérer, comme en témoignent les versets suivants :
Aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez de l’argent sans espérer recevoir quelque chose en retour. Alors vous aurez une grande récompense … (Luc 6 :35)
Si quelqu’un donne à boire, ne serait–ce qu’un verre d’eau fraîche, au plus insignifiant de mes disciples parce qu’il est mon disciple, vraiment, Je vous l’assure, il ne perdra pas sa récompense. (Matthieu 10 :42)
Ne savez–vous pas que, [dans une course], tous les concurrents courent pour gagner et, cependant, un seul remporte le prix ? Courez comme lui, de manière à gagner. Tous les athlètes s’imposent une discipline sévère dans tous les domaines pour recevoir une couronne, qui pourtant sera bien vite fanée, alors que nous, nous aspirons à une couronne qui ne se flétrira jamais. (1 Corinthiens 9 :24 et 25)
Quel que soit votre travail, faites–le de tout votre cœur, comme pour le Seigneur et non pour des hommes. Rappelez–vous que le Seigneur vous récompensera : vous recevrez les biens qu’il réserve aux siens. Car le véritable Maître que vous servez, c’est le Christ.     (Colossiens 3 :23 et 24)
Les récompenses que nous recevrons pour avoir vécu conformément aux instructions de Dieu ne sont pas réservées à l’au-delà, puisqu’Il nous promet également des récompenses matérielles et spirituelles ici-bas.
Jésus leur dit : – Vraiment, Je vous l’assure, si quelqu’un quitte, à cause du royaume de Dieu, sa maison, sa femme, ses frères, ses parents ou ses enfants, il recevra beaucoup plus en retour, dès à présent et, dans le monde à venir, la vie éternelle. (Luc 18 :29 et 30)
A présent, nous ne voyons qu’une image confuse, pareille à celle d’un vieux miroir ; mais alors, nous verrons face à face. A présent, je ne connais qu’incomplètement ; mais alors, je connaîtrai Dieu complètement, comme Lui–même me connaît. (1 Corinthiens 13 :12)
Mes chers amis, dès à présent, nous sommes enfants de Dieu et ce que nous serons un jour n’a pas encore été rendu manifeste. Nous savons que lorsque le Christ paraîtra, nous serons semblables à Lui, car nous le verrons tel qu’Il est. (1 Jean 3 :2)
Pas de compétition
Le concept des récompenses célestes n’a rien à voir avec la compétition ou l’orgueil qui pourraient en découler. Il ne s’agit pas de travailler dur pour le Seigneur ici-bas en vue d’obtenir un statut de rock-star au ciel, alors que d’autres seront de simples domestiques.
Et de plus, nous ne serons pas attristés ni dépités si nous avons l’impression que notre récompense n’est pas aussi belle que celle d’un autre, étant donné que ces sentiments et ces émotions n’existent qu’ici-bas sur terre, et qu’au ciel, elles auront  disparu définitivement.
Il essuiera toute larme de leurs yeux. La mort ne sera plus et il n’y aura plus ni deuil, ni plainte, ni souffrance. Car ce qui était autrefois a définitivement disparu. (Apocalypse 21 :4)
L’auteur Wayne Gruden a écrit :
Même s’il y aura différents niveaux de récompenses au ciel, la joie qu’éprouvera chaque personne sera totale et complète pour l’éternité. Si nous nous demandons comme cela peut être possible, eu égard aux différents niveaux de récompenses, cela montre simplement que notre perception du bonheur se fonde sur l’idée que le bonheur dépend de nos possessions, de notre statut social ou de notre pouvoir. En réalité, notre véritable bonheur consiste à trouver notre joie en Dieu et à nous réjouir du statut et de la reconnaissance qu’Il nous a accordés.
La citation suivante exprime très bien ce concept :
Bien qu’il y ait différents niveaux de récompenses, ceux qui iront au ciel seront glorifiés et leurs valeurs seront complètement différentes des valeurs terrestres. Personne ne sera jaloux ni envieux, mais on entendra beaucoup d’éloges. Personne ne dira : « Comment se fait-il que tu aies plus de récompenses que moi ? » Mais on entendra probablement : « C’est formidable la façon dont tu as laissé la puissance du Seigneur travailler en toi ! »,  ou « C’est étonnant de voir toute la persécution que tu as endurée pour le Seigneur » Finalement, au ciel, tout le monde se rendra compte que les récompenses, comme le salut, sont un don de la grâce de Dieu, et tout le monde Le louera en conséquence.
Notre vie de chrétiens est censée être axée sur Dieu, et est censée Le glorifier. Les récompenses que nous recevrons pour avoir vécu ainsi seront une marque extérieure de reconnaissance de l’amour et de l’obéissance que nous aurons manifestés envers Dieu durant notre vie.
Nous devrions régulièrement nous rappeler que notre amour pour le Seigneur, la façon dont Le suivons et dont Lui obéissons, et les actes que nous accomplissons pour sa gloire, sont des facteurs clés pour déterminer quelles récompenses nous recevrons au ciel et, dans une certaine mesure, également ici-bas.
Notre but n’est pas d’avoir des récompenses : c’est de vivre pour Dieu et de L’aimer. Le mieux c’est encore de comprendre que notre plus belle récompense, c’est Dieu Lui-même.
88888

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post