Les histoires racontées par Jésus : les enfants sur la place du marché, Luc 7.31–35

La parabole des enfants sur la place du marché est l’une des moins connues.
Plus tôt, dans le chapitre sept de l’évangile de Luc, on nous dit que Jean-Baptiste avait envoyé certains de ses disciples voir Jésus avec pour instruction de Lui demander :
Et ayant appelé deux de ses disciples, Jean les envoya vers Jésus, disant : Es-tu celui qui vient, ou devons-nous en attendre un autre (Luc 7:19)
En leur présence, Jésus guérit des aveugles, des estropiés, des lépreux et des sourds, et Il ressuscita des morts. Puis, Il leur demanda de retourner voir Jean pour lui raconter les miracles dont ils avaient été témoins.
(En cette heure-là, il guérit plusieurs personnes de maladies et de fléaux et de mauvais esprits, et il donna la vue à plusieurs aveugles) Et Jésus, répondant, leur dit : Allez, et rapportez à Jean les choses que vous avez vues et entendues : que les aveugles recouvrent la vue, que les boiteux marchent, que les lépreux sont rendus nets, que les sourds entendent, que les morts ressuscitent, et que l’évangile est annoncé aux pauvres. ((Luc 7:21 et 22)
Une fois que les disciples de Jean furent partis, Jésus dit à ceux qui étaient avec Lui :
Et lorsque les messagers de Jean s’en furent allés, il se mit à dire de Jean aux foules : Qu’êtes-vous allés voir au désert ? Un roseau agité par le vent Mais qu’êtes-vous allés voir ? Un homme vêtu de vêtements précieux ? Voici, ceux qui sont vêtus magnifiquement et qui vivent dans les délices, sont dans les palais des rois. Mais qu’êtes-vous allés voir ? Un prophète ? Oui, vous dis-je, et plus qu’un prophète. C’est ici celui dont il est écrit : “Voici, j’envoie mon messager devant ta face, lequel préparera ton chemin devant toi” car je vous dis: Parmi ceux qui sont nés de femme, il n’y a aucun prophète plus grand que Jean le baptiseur; mais le moindre dans le royaume de Dieu est plus grand que lui. (Et tout le peuple qui entendait cela, et les publicains, justifiaient Dieu, ayant été baptisés du baptême de Jean. (Luc 7:24-29)
Les gens qui avaient été baptisés par Jean étaient inspirés par ce que Jésus disait. Par contre, on nous dit que les pharisiens et les enseignants de la loi ne croyaient pas à son message ;
(Et tout le peuple qui entendait cela, et les publicains, justifiaient Dieu, ayant été baptisés du baptême de Jean mais les pharisiens et les docteurs de la loi rejetaient contre eux-mêmes le conseil de Dieu, n’ayant pas été baptisés par lui) (Luc 7:29 et 30)
C’est dans ce contexte précis que Jésus leur raconta l’histoire des enfants sur la place du marché.
A qui donc comparerai-je les hommes de cette génération, et à qui ressemblent-ils Ils sont semblables à des petits enfants qui sont assis au marché et qui crient les uns aux autres et disent : Nous vous avons joué de la flûte et vous n’avez pas dansé ; nous vous avons chanté des complaintes et vous n’avez pas pleuré. Car Jean le baptiseur est venu, ne mangeant pas de pain et ne buvant pas de vin, et vous dites : Il a un démon. Le fils de l’homme est venu, mangeant et buvant, et vous dites : Voici un mangeur et un buveur, un ami des publicains et des pécheurs. (Luc 7 :31-34)
Plusieurs fois dans l’Évangile de Luc Jésus a parlé en termes très négatifs de la génération qui vivait à son époque :
Et Jésus, répondant, dit : O génération incrédule et perverse, jusques à quand serai-je avec vous et vous supporterai-je ? (Luc 9:41)
Cette génération est une méchante génération (Luc 11 :29)
afin que le sang de tous les prophètes qui a été versé depuis la fondation du monde soit redemandé à cette génération, depuis le sang d’Abel jusqu’au sang de Zacharie, qui périt entre l’autel et la maison : oui, vous dis-je, il sera redemandé à cette génération. (Luc 11:50 et 51)
Car comme l’éclair qui brille, luit de l’un des côtés de dessous le ciel jusqu’à l’autre côté de dessous le ciel, ainsi sera le fils de l’homme en son jour. Mais auparavant il faut qu’il souffre beaucoup, et qu’il soit rejeté par cette génération. (Luc 17:24 et 25)
Jésus décrivit la réaction des Pharisiens à Jean et à Lui-même en prenant l’illustration d’un groupe d’enfants, dont certains participaient à des activités ensemble, et d’autres refusaient d’y participer.
Jésus voulait dire que les disciples de Jean-Baptiste, ainsi que ses disciples, étaient ceux qui participaient à ces activités. Il soulignait également la différence entre son approche et celle de Jean, différence qui se reflétait dans les actes de leurs disciples respectifs.
Jean vécut une vie d’ascète parce qu’il comprenait que la venue du royaume de Dieu exigeait le jeûne et le sacrifice de soi. Le livre de Matthieu nous donne une idée de son mode de vie :
Or Jean lui-même avait son vêtement de poil de chameau et une ceinture de cuir autour de ses reins ; et sa nourriture était des sauterelles et du miel sauvage (Matthieu 3:4)
Luc décrit le mode de vie austère de Jean en précisant qu’il ne mangeait pas de pain et ne buvait pas de vin. Le fait que Jean ne boive pas de vin avait été prédit par un ange avant même sa conception :
car il sera grand devant le Seigneur, et il ne boira ni vin ni cervoise ; et il sera rempli de l’Esprit Saint déjà dès le ventre de sa mère. (Luc 1:15)
A l’inverse, Jésus décrivait l’avènement du royaume de Dieu comme un temps de réjouissances et de festivités, ce qu’Il exprima en le comparant à un banquet de noces.
Et ils lui dirent : Pourquoi les disciples de Jean jeûnent-ils souvent et font-ils des prières, pareillement aussi ceux des pharisiens, mais les tiens mangent et boivent Et il leur dit : Pouvez-vous faire jeûner les fils de la chambre nuptiale pendant que l’époux est avec eux (Luc 5:33 et 34)
Il mangeait, buvait, et se mêlait aux pécheurs. Jean et Jésus avaient des modes de vie très différents, mais ils partageaient un message commun.
Jean, qui avait un mode de vie ascétique, fut accusé d’avoir un démon. Plus tard en Luc, Jésus fut accusé de la même chose :
Mais quelques-uns d’entre eux disaient : Il chasse les démons par Béelzébul, le chef des démons. (Luc 11:15)
Dans l’évangile de Jean, Jésus est accusé à plusieurs reprises d’avoir un démon.
La foule répondit et dit : Tu as un démon ; qui cherche à te faire mourir ? (Jean 7:20)
Les Juifs répondirent et lui dirent : Ne disons-nous pas bien que tu es un Samaritain, et que tu as un démon (Jean 8:48)
 … et plusieurs d’entre eux disaient : Il a un démon, et il est fou ; pourquoi l’écoutez-vous (Jean 10:20)
Il est clair qu’il y avait des gens qui n’avaient pas une très haute opinion de Jésus et de Jean.
Quand Jésus rappela les reproches qu’on Lui avait fait parce qu’il ne vivait pas une vie austère comme Jean, Il précisa qu’on L’avait accusé d’être un glouton et un ivrogne ; pour faire bonne mesure, on Lui avait reproché d’être l’ami des collecteurs d’impôts et des pécheurs.  
Un peu plus tôt dans son évangile, Luc racontait comment les pharisiens et les spécialistes de la Loi avaient exprimé leur indignation parce que Jésus mangeait avec des collecteurs d’impôts et des pécheurs.
Et leurs scribes et les pharisiens murmuraient contre ses disciples, disant : Pourquoi mangez-vous et buvez-vous avec les publicains et les pécheurs Et Jésus, répondant, leur dit : Ceux qui sont en santé n’ont pas besoin de médecin, mais ceux qui se portent mal. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs à la repentance. (Luc 5:30-32)
Jésus mangeait et buvait avec les gens qui avaient besoin de guérison spirituelle et de se repentir. Il est clair que les priorités des pharisiens étaient mauvaises.
Dans sa parabole, Jésus s’en prend à ceux qui Le rejettent et qui rejettent Jean-Baptiste.
Peu importe ce que faisaient les enfants sur la place du marché, certains des autres enfants refusaient de participer. S’ils jouaient un air joyeux à la flûte et dansaient, certains enfants ne voulaient pas se joindre pas à eux. S’ils jouaient un air funèbre, ou une chanson triste, certains enfants ne pleuraient pas.
Jésus voulait montrer qu’il y aura toujours des gens qui rejetteront le message, quelle que soit la façon dont on le présente.
Ils avaient rejeté Jean parce que c’était un ascète. Jésus n’était pas un ascète, et il ne prêchait pas le sacrifice de soi de la même manière que Jean, et pourtant ce sont les mêmes personnes qui Le rejetèrent.
Si leurs critiques avaient été fondées, alors ceux qui avaient rejeté Jean auraient dû être enclins à suivre Jésus ; et inversement, s’ils rejetaient Jésus, ils auraient dû suivre Jean. Mais les pharisiens et les autres spécialistes de la loi juive ne firent ni l’un ni l’autre.
Jésus termina son explication en disant :
Et la sagesse a été justifiée par tous ses enfants. (Luc 7:35)
Les enfants de la Sagesse étaient les gens qui réagissaient à Jean et à Jésus, ceux qui acceptaient leur message, par opposition à l’élite religieuse de l’époque qui rejetait les deux.
Ceux qui rejetaient le message, que ce soit celui qu’ils entendaient de la bouche de Jean ou celui de Jésus, étaient comme des enfants gâtés qui refusaient de jouer avec les autres, quels que soient les jeux auxquels ils jouaient. Ils voulaient que les autres enfants jouent en suivant leurs règles à eux.
La question qui interpelle le lecteur est : Que pensez-vous de Jésus et de Jean ? Serez-vous un des enfants de la sagesse ? Ou bien, serez-vous comme ceux qui ont rejeté le message de Jésus et de Jean et qui voulaient que Dieu joue d’après leurs règles ?

Les enfants sur la place du marché, Luc 7.31–35

Luc 7:31  A qui donc comparerai-je les hommes de cette génération, et à qui ressemblent-ils? 
Luc 7:32  Ils sont semblables à des petits enfants qui sont assis au marché et qui crient les uns aux autres et disent: Nous vous avons joué de la flûte et vous n’avez pas dansé; nous vous avons chanté des complaintes et vous n’avez pas pleuré. 
Luc 7:33  Car Jean le baptiseur est venu, ne mangeant pas de pain et ne buvant pas de vin, et vous dites: Il a un démon. 
Luc 7:34  Le fils de l’homme est venu, mangeant et buvant, et vous dites: Voici un mangeur et un buveur, un ami des publicains et des pécheurs. 
Luc 7:35  Et la sagesse a été justifiée par tous ses enfants. 
88888

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post