« L’état de notre monde » (Part 2)

C’est le titre d’une nouvelle série de blogs que je vais publier. Ce sont des articles qui intéresseront tout le monde. Ils parlent de sujets divers et ils sont  justes informationnels.
Je glisserais quand même un petit commentaire à la fin de chacun d’entre eux. Comme vous le savez, je n’ai pas « une langue de bois » et j’ai de fortes convictions dans ma vie. Mais le but de ces blogs c’est de vous laisser avoir votre propre opinion et faire vos propres recherches !
Patrick
_________________________________________________

Sommaire :

«Choquant!», «un scandale!» : après ADP, l’État prêt à «privatiser» ses barrages !
Actes anti-chrétiens en France: « un étrange silence » mais « on finit par être habitués »
La Sorbonne dénonce l’annulation d’une pièce d’Eschyle jugée raciste par des militants
Toute une équipe de pompiers pour sauver un gros rat coincé dans une plaque d’égout
Bravant des eaux infestées de crocodiles, trois Australiens honorés pour leur courage
Les transformations en Crimée en cinq ans vues par des hommes politiques étrangers
Les Tatars de Crimée sont prêts à parler à l’Onu du respect de leurs droits
Un « renforcement de la répression » en France dénoncé par le Défenseur des droits
_________________________________________________

«Choquant!», «un scandale!» : après ADP, l’État prêt à «privatiser» ses barrages !

La Commission européenne a lancé une procédure d’infraction contre la France concernant les concessions de ses barrages hydroélectriques: en vertu des règles de l’UE, elle demande leur ouverture à la concurrence. Paris affirme avancer dans ce sens et 150 établissements seraient concernés. « Ce qui est choquant c’est le transfert d’une richesse qui appartient à tous les Français vers le privé. Nous parlons d’une rente. Un barrage n’a pas de concurrent »
Charles-Henri Gallois goûte peu le dernier coup de pression de Bruxelles. Celui qui est cadre dans un grand groupe et responsable des questions économiques au sein de l’UPR (Union Populaire Républicaine), parti anti Union européenne, fait partie des opposants à la privatisation des barrages hydroélectriques français, ou tout du moins de leurs concessions. Le 7 mars, la Commission européenne a lancé une procédure d’infraction contre Paris et sept autres pays européens afin « que les marchés publics dans le secteur de l’énergie hydroélectrique soient attribués et renouvelés dans le respect du droit de l’UE »
​Les barrages hydroélectriques français sont propriétés de l’État. Des concessions ont été attribuées après la guerre, pour une durée de 75 ans dans la plupart des cas. 150 de ces concessions seront arrivées à terme d’ici 2023. Et la Commission verrait d’un très bon œil que des concurrents d’EDF puissent se tailler une part du gâteau.
Préparez-vous: nouvelle privatisation de biens stratégiques à venir… Comment dépouiller un pays de ses richesses (Lire le petit livre de l’Union Européenne et de Bruxelles) ________________________________________________

Actes anti-chrétiens en France: « un étrange silence » mais « on finit par être habitués »

Les actes anti-chrétiens se multiplient en France, notamment des dégradations et des profanations d’églises catholiques. Cette tendance continue. Benjamin Blanchard, directeur général de SOS Chrétiens d’Orient, s’est penché sur le sujet.
Trois églises catholiques sont profanées par jour en France, apprend-on d’un rapport du ministère de l’Intérieur pour 2018. L’incendie de l’église Saint-Sulpice à Paris et l’attaque à la basilique Saint-Denis n’ont eu lieu que durant le seul mois de mars, précédés par des actes de vandalisme commis, par exemple, dans les églises à Nîmes, Maisons-Laffitte, Houille, Dijon et Lavaur en février. Le ministère de l’Intérieur a recensé 1.063 délits de ce type pour l’année 2018. Ce nombre est en légère hausse par rapport aux 1.038 actes anti-chrétiens en 2017 dont 878 atteintes aux édifices et sépultures chrétiens.
[Une église profanée trois fois en 10 jours, une autre incendiée, une crèche incendiée, l’église Saint-Nicolas de Maisons Laffitte vandalisée, un calvaire du XIIIe siècle tronçonné…Tout cela en moins de deux semaines!]
​Le directeur général de SOS Chrétiens d’Orient Benjamin Blanchard s’étonne de la situation qui s’est déjà enracinée en France:
« C’est vrai que dans tous ces actes de christianophobie, auxquels on assiste en France, on voit un étrange silence. Il n’y a pas du tout le même bruit que par rapport à d’autres actes qui frappent d’autres religions ou d’autres communautés »
​Selon lui, bien que la recrudescence dans le monde entier des actes-antichrétiens soit inquiétante, il est impossible de comparer leur situation en France et au Proche-Orient:
« On ne peut pas tout mettre sur le même plan. Il faut penser que, notamment en Irak, beaucoup de chrétiens et beaucoup d’Irakiens ont été chassés de chez eux. Ils ont tout perdu, tous leurs biens, etc. […]. D’autres populations, comme les Yézidis, ont connu un sort pire encore. Donc, certains ont été massacrés, des femmes violées, etc. Donc, il ne faut pas comparer avec ce qu’il se passe en France, même si bien sûr, c’est inquiétant et c’est grave »
​Cependant, M.Blanchard admet que les chrétiens et en France, et au Moyen-Orient sont confrontés à une sorte d’omerta sur les actes les discriminant.
« Je suis actuellement en Jordanie, j’accompagne un groupe et j’avais le témoignage d’un réfugié irakien chrétien, il y a deux jours, devant mon groupe qui nous disait que ce dont il avait le plus souffert, c’est le silence, c’est le désintéressement du monde entier face à leur sort [des chrétiens, ndlr] »
​L’incendie à l’église Saint-Sulpice, événement marquant, aurait dû provoquer un tollé, à son avis, mais «on n’a pas vu une levée de boucliers, à laquelle on était en droit de s’attendre».
« C’est un peu surprenant, mais on finit par être habitués, hélas, à ce silence quand ce sont des actes qui touchent les chrétiens », conclut-il.
« S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi » « Ils diront toutes sortes de mal à votre sujet » « Mais ayez bon courage, Moi, j’ai vaincu le monde » « Celui qui croit en Moi est plus que vainqueur » « Et c’est ici la victoire qui a vaincu le monde, savoir notre foi ! »
_________________________________________________

La Sorbonne dénonce l’annulation d’une pièce d’Eschyle jugée raciste par des militants

La direction de la Sorbonne a dénoncé ce mercredi l’annulation de la pièce de théâtre Les Suppliantes d’Eschyle dont la présentation a été empêchée par un groupe de militants antiracistes.
Les individus qui ont fait irruption le 25 mars à l’université de la Sorbonne pour empêcher par la force la présentation d’une pièce de théâtre d’Eschyle dont la mise en scène leur a semblé raciste est « une atteinte très grave et totalement injustifiée, à la liberté de création », a déclaré mercredi l’université de la Sorbonne.
« Sorbonne Université dénonce solennellement les événements qui se sont déroulés hier soir à la faculté des Lettres de Sorbonne Université. Empêcher, par la force et l’injure, la représentation d’une pièce de théâtre est une atteinte très grave et totalement injustifiée, à la liberté de création […]. Les accusations de racisme ou de “racialisme” sont révélatrices d’une incompréhension totale», lit-on dans le communiqué de la Sorbonne Université avant de promettre de tout faire «pour que cette pièce puisse être jouée dans des conditions sereines »
La pièce Les Suppliantes d’Eschyle devait être jouée dans l’amphithéâtre Richelieu de la Sorbonne dans le cadre du festival du théâtre antique Les Dionysies. Pendant ce spectacle, mis en scène par Philippe Brunet, directeur du théâtre Démodocos et professeur de grec ancien à l’université de Rouen, les acteurs et actrices portent des masques noirs et blancs selon les usages de l’époque.
Selon les militants de la Ligue de défense noire africaine (LDNA), de la Brigade anti-négrophobie et du Conseil représentatif des associations noires (CRAN), les masques et maquillages noirs que les acteurs devaient utiliser pour personnifier les Danaïdes, s’apparentent à « blackface »
Le metteur en scène Philippe Brunet a lui aussi publié une déclaration suite à l’annulation du spectacle.
« Il y a une différence d’ethnie géographique, pas de race. Aucun racialisme là-dedans, aucun racisme encore moins de notre part. L’an dernier, ne disposant pas de masques, nous avons maquillé les peaux blanches des comédiennes européennes ou asiatiques. Sinon, l’opposition dépeinte par le texte d’Eschyle n’est pas manifeste […]. Le théâtre est le lieu de la métamorphose, pas le refuge des identités. Le grotesque n’a pas de couleur », a-t-il noté.
Laissez-mois vous dire, ces gens qui font partie de tous ces lobbies se ridiculisent eux-mêmes ! Parlez-moi de bigots, de gens étroits d’esprit, d’incultes, etc. Ils ont fait tout un cirque pour qu’on retire ce mot « tête-de- nègre » dans les boulangeries, mais les religieuses, elles, sont restées !
_________________________________________________

Toute une équipe de pompiers pour sauver un gros rat coincé dans une plaque d’égout

Un gros rat piégé dans une plaque d’égout a été sauvé par une équipe de pompiers de la ville allemande de Bensheim, comme le montre une vidéo diffusée sur YouTube.
Un rat d’égout, piégé en travers d’une plaque d’égout à cause de la graisse qu’il avait accumulée, a été sauvé par une équipe de pompiers volontaires en Allemagne, comme on peut le voir dans une vidéo diffusée sur YouTube.
La vidéo est vite devenue virale, ayant été visionnée plus de 895.000 fois.
Des internautes compatissants pour ce rongeur jugé en général comme nuisible, ont publié des photos de l’opération, les accompagnant de commentaires laudatifs.
Ce rat n’est pas gros, ce sont les orifices de la plaque qui sont trop petits, indique un internaute.
​« Merci d’avoir sauvé ce petit rat. Les rats sont des êtres mal compris. Ils sont adorables et intelligents », a écrit un internaute.

« Merci pour votre compassion », a écrit un autre internaute.

les rats sont vecteurs de maladie grave ! Ils sont responsables des dizaines de milliers de morts sur notre planète. Non seulement ils sont porteurs de maladies graves, mais ils détruisent les récoltes et les entrepôts !
_________________________________________________

Bravant des eaux infestées de crocodiles, trois Australiens honorés pour leur courage

La récompense a trouvé ses héros: trois Australiens ont été décorés pour leur bravoure après avoir risqué leur vie en 2013 en se jetant dans une rivière infestée de crocodiles pour sauver plusieurs personnes de la noyade.
En octobre 2013, Troy Glover voyageait au nord de l’Australie avec familles et amis, logeant dans deux bateaux-maisons abritant une douzaine de personnes en tout et navigant sur le fleuve Mary, qui compte l’une des populations de crocodiles les plus élevées au monde, rapporte le portail News.com.au.
Les 12 membres du groupe se sont retrouvés fouettés par des vents violents de 220 km/h, faisant chavirer l’une des péniches et entraînant à l’eau la femme de M. Glover ainsi que plusieurs de leurs amis. Sans hésiter, Troy Glover a plongé dans le fleuve pour essayer de leur venir en aide, devant s’y reprendre à trois fois, en retenant son souffle le plus longtemps possible, avant que sa femme ne soit en sécurité.
La scène se déroulait sous les yeux de Philip Abram et Michael Jerram qui pêchaient à proximité et se sont également jetés dans l’eau infestée de crocodiles.
Les trois hommes ont fait tout leur possible pour sauver les personnes en danger. Seule une femme, Toni Forder, manquait à l’appel, emportée par le courant. Philip Abram s’est alors lancé à sa rescousse.
« Pour moi, il a été le plus courageux, il a plongé directement dans l’eau et a nagé vers Toni qui devait déjà être à 100 mètres de là et l’eau était infestée de très gros crocodiles », se souvient Troy Glover.
Tous les trois ont été récompensés par leur bravoure par le gouverneur général Peter Cosgrove. Les décorations de bravoure australiennes sont attribuées aux personnes qui mettent en péril leur propre sécurité au service des autres.
Très belle histoire de courage ! N’est-ce pas encourageant de voir qu’il y a des gens qui sont prêts à risquer leur vie pour en sauver d’autres ! « Personne n’a un plus grand amour que celui-ci qui donne sa vie pour les autres ! »
_________________________________________________

Les transformations en Crimée en cinq ans vues par des hommes politiques étrangers

Les transformations de la Crimée depuis sa réunification avec la Russie il y a cinq ans sont impressionnantes, selon Frank Porsche, chef d’une délégation allemande en visite sur la péninsule.
Frank Porsche, vice-président de l’association allemande pour la sécurité et la politique et chef d’une délégation en visite en Crimée, s’est dit impressionné par la façon dont la péninsule a changé depuis sa réunification avec la Russie.
« Nous constatons que ces cinq dernières années il y a eu des développements et des investissements. Nous avons été impressionnés par le pont de Crimée et le nouvel aéroport. En Allemagne un aéroport est en chantier depuis 10 ans et les travaux ne sont pas encore terminés », a-t-il déclaré lors d’une rencontre avec les chefs du parlement de Crimée.
Selon M. Porsche, rien n’avait été fait pour le développement de la péninsule et pour les Tatars qui y vivent lorsqu’elle était ukrainienne.
 « Nous sommes étonnés par ce qui a été fait pour cette ethnie au cours de ces dernières années », a-t-il signalé, ajoutant avoir vu beaucoup de choses en Crimée et avoir constaté que les gens y étaient heureux et contents de leurs vies.
Valter Cardi de la mairie de Bologne, qui a également participé à cette rencontre au parlement de Crimée, a mis l’accent sur le rythme de développement de la péninsule.
« Des travaux sont menés tous azimuts. Je peux comparer, parce que j’ai vu la Crimée d’il y a cinq ans. Je vois que vous bâtissez un avenir radieux pour vos enfants et que vous faites beaucoup pour les jeunes. Les fondements de cet avenir pour vos enfants ont été posés lors du “printemps de Crimée” car le choix qui avait été fait était démocratique et la population avait pris sa décision sans ingérence extérieure », a-t-il indiqué, insistant sur le fait que les sanctions antirusses devaient être levées.
« Lors de cette visite, j’ai eu l’occasion de me convaincre de la joie avec laquelle les habitants célébraient le “printemps de Crimée”. J’ai vu dans leurs yeux le bonheur pendant les quatre jours des festivités », a déclaré M. Cardi.
Il estime qu’il y a cinq ans les habitants de la péninsule avaient fait un bon choix et que ce qu’il voyait dans les rues le confirmait.
La Crimée, rattachée à l’Ukraine par Nikita Khrouchtchev en 1954, à l’époque de l’URSS, a réintégré la Russie à la suite d’un référendum organisé en mars 2014. 96,77% des habitants de la péninsule ont voté pour le rattachement. L’Ukraine ne reconnaît pas les résultats du plébiscite et continue à considérer ce territoire comme le sien.
Ça, c’est une autre image de la Russie qui est contraire à celle que l’Ukraine et l’Occident montre. Les Russes aiment leur pays, leur peuple, et ce témoignage, racontait par des Allemands, en est une bonne preuve !

_______________________________________________

Les Tatars de Crimée sont prêts à parler à l’Onu du respect de leurs droits

Les Tatars de Crimée sont prêts à expliquer à l’Onu la réelle situation avec leurs droits dans la péninsule, a déclaré le chef de l’organisation des Tatars de Crimée Inkichaf en réponse au projet de résolution ukrainienne à ce sujet.
Les Tatars de Crimée sont prêts à aller à l’Onu pour raconter la réelle situation dans la péninsule à la communauté internationale, a déclaré le chef de l’organisation des Tatars de Crimée Inkichaf, Eskender Bilialov, dans le contexte du dépôt du projet de résolution ukrainienne concernant la situation des droits de l’homme en Crimée à l’Assemblée générale de l’Onu.
Le document adopté le 14 novembre par la troisième commission de l’Assemblée générale qui traite des questions sociales, liées aux affaires humanitaires ou aux droits de l’homme, formule à la partie russe certaines recommandations relatives à la situation concernant les droits de l’homme et les minorités ethniques dans la péninsule.
« Je suis prêt à aller à l’Onu ou n’importe où pour dire la vérité à propos de ce qui se passe en Crimée », a déclaré M.Bilialov.
Cela étant, il a proposé d’organiser une série de visioconférences où des représentants des peuples de la Crimée pourraient faire savoir à la communauté internationale la vérité sur la réelle situation dans la péninsule et sur les conditions créées pour leur développement.
Le projet de résolution ukrainienne sur des violations des droits de l’homme et des discriminations à l’égard de la population locale a été préparé par 40 pays, dont les États-Unis, le Royaume Uni, la France, l’Allemagne et les pays baltes. Il a été soutenu par 71 États, 25 se sont prononcés contre et 77 se sont abstenus.
Les Tatars de Crimée sont un des groupes ethniques habitant en Crimée. Il compte plus de 200.000 personnes soit 12% de la population. Leur langue est une de trois langues officielles de la Crimée avec le russe et l’ukrainien.
Toujours les mêmes mensonges ! Toujours les mêmes vieilles méthodes ! S’il y a un cas de discrimination, il faut regarder vers l’Ukraine, Israël, certains pays arabes, etc.

_______________________________________________

Un « renforcement de la répression » en France dénoncé par le Défenseur des droits

Dans son rapport annuel, l’institution indépendante s’inquiète entre autres du nombre  «jamais vu» d’interpellations et de gardes à vue «préventives» lors de certaines manifestations en France.
Face à la menace terroriste, aux troubles sociaux et à la crainte d’une crise migratoire, une politique « de renforcement de la sécurité et de la répression » s’est implantée en France, selon le rapport annuel du Défenseur des droits rendu public lundi 11 mars.
« Dans son étude réalisée à la demande du président de l’Assemblée nationale, remise en janvier 2018, le Défenseur des droits constatait déjà que la résurgence de la menace terroriste et la mise en œuvre de l’état d’urgence avaient conduit à placer au premier plan les enjeux de sécurité parfois au détriment des libertés, telle que la liberté de manifester », lit-on dans le rapport.
Le document, qui couvre la période d’éclosion du mouvement protestataire des Gilets jaunes, constate notamment « le nombre “jamais vu” d’interpellations et de gardes à vue intervenues “de manière préventive” » lors de certaines manifestations.
D’après l’institution présidée par l’ex-ministre de la Culture puis de la Justice Jacques Toubon, la gestion de la contestation sociale par les autorités françaises semble « s’inscrire dans la continuité des mesures de l’état d’urgence » mis en place après les attentats du 13 novembre 2015:
« Telle une pilule empoisonnée, le régime d’exception de l’état d’urgence, en place durant près de deux ans, est venu contaminer progressivement le droit commun, fragilisant l’État de droit ainsi que les droits et libertés sur lesquels il repose », indique le document.
Cette politique a notamment « contribué à poser les bases d’un nouvel ordre juridique, fondé sur la suspicion, au sein duquel les droits et libertés fondamentales connaissent une certaine forme d’affaissement, fragilisés par des mesures sécuritaires visant notamment à développer le contrôle dans l’espace public », prétend le Défenseur des droits.
Les Français rejettent en masse Dieu dans leurs institutions, dans leur gouvernement, dans leur éducation, etc. Ils adorent un nouveau dieu qui nomme « laïcité » autant dire que les problèmes n’ont pas fini de pleuvoir sur nous et ce pays… Et je ne vous parle pas ici des dérives !
_________________________________________________
 
 
 
 
                        
88888

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post