Accueil Sois un ami « L’état de notre monde » (Part 14)

« L’état de notre monde » (Part 14)

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

« L’état de notre monde » (Part 14)

C’est le titre d’une nouvelle série de blogs que je vais publier. Ce sont des articles qui intéresseront tout le monde. Ils parlent de sujets divers et ils sont  justes informationnels.
Je glisserais quand même un petit commentaire à la fin de chacun d’entre eux. Comme vous le savez, je n’ai pas « une langue de bois » et j’ai de fortes convictions dans ma vie. Mais le but de ces blogs c’est de vous laisser avoir votre propre opinion et faire vos propres recherches !
Patrick
____________________________________________

Sommaire :

Fin de l’impression des billets « Ben Laden » dans la zone euro
Mikhaïl Gorbatchev commente l’appel de Trump au désarmement nucléaire
Aucun policier n’a encore été jugé ou sanctionné suite aux 220 enquêtes confiées à l’IGPN
« De colonisé à colonisateur » : les arguments ivoiriens contre le franc CFA
Un cerveau humain dans celui d’une souris : quelles conséquences ?
Un mini-cerveau humain implanté à des rats
Une révolution médicale: la première greffe de tête humaine couronnée de succès
Les enfants d’Israéliens tués demandent 360 M USD d’indemnisation à l’Iran et la Syrie
_________________________________________________

Fin de l’impression des billets « Ben Laden » dans la zone euro

C’est officiellement la fin de la production et de l’émission des coupures de 500 euros, aussi surnommées «billets Ben Laden» car potentiellement utilisées pour      « faciliter les activités illicites » Selon la Banque centrale européenne, ces billets continueront toutefois à être utilisés «comme moyens de paiement».
L’Allemagne et l’Autriche, les seuls pays européens qui continuaient de diffuser des billets de 500 euros, ont officiellement cessé de les imprimer le vendredi 26 avril. Ils ont ainsi rejoint les 17 autres pays de la zone euro qui avaient déjà mis fin à l’impression de ces coupures violettes le 27 janvier.
Cette mesure ne signifie toutefois pas la fin de l’utilisation de ces billets, lesquels ne représentent que 2,4% de la totalité des coupures en euros en circulation et 20% de la valeur cumulée de l’ensemble des billets en euros.
Le Banque centrale européenne (BCE) a précisé sur son site que les billets de 500 euros demeureraient «légaux et pourront par conséquent continuer à être utilisés comme moyens de paiement».
C’est en 2016 que la BCE avait décidé de renoncer à leur impression qui, selon elle, pourrait « faciliter les activités illicites » Surnommé « billet Ben Laden », cette coupure est soupçonnée d’être utilisée pour le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.
L’Allemagne et L’Autriche, où les transactions en espèce représentent respectivement 85% et 80% de toutes celles effectuées, ont bénéficié d’une extension pour la mise en œuvre de cette mesure afin de « garantir une meilleure transition »
Quelle escroquerie ! Nos gouvernements sont les premiers coupables! Un gouvernement autorisera n’importe quelle action illégale à partir du moment qu’il en tire profit et que cela rentre dans les caisses de l’Etat ! Voici une vidéo intéressante à voir : https://www.youtube.com/watch?v=odKmGEU57ZQ
_________________________________________________

Mikhaïl Gorbatchev commente l’appel de Trump au désarmement nucléaire

L’ex-dirigeant de l’Union soviétique Mikhaïl Gorbatchev, qui avait signé à l’époque le Traité FNI que les USA ont récemment quitté sur décision de Donald Trump, a apprécié l’idée du Président américain de renoncer aux armes nucléaires. Il a toutefois déploré le fait que ces derniers temps Washington fasse preuve de politique contradictoire.
Le Président américain a déclaré vendredi à Fox News que les États-Unis, la Russie et la Chine auraient dû renoncer aux armes nucléaires. Par la suite, un haut fonctionnaire de l’administration américaine a confirmé à CNN que la Maison-Blanche élaborait des options pour un nouvel accord sur le contrôle des armements qui devrait remplacer le Traité New Start expirant en février 2021.
Cette initiative n’est pas passée inaperçue aux yeux de Mikhaïl Gorbatchev, ancien Président de l’URSS, qui a signé le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) avec le Président américain Ronald Reagan en 1987.
« Ce serait bien si cela devenait réalité. C’est important pour l’humanité. Nous ne pouvons avoir d’autres objectifs », a-t-il souligné, cité par les médias russes.
Il a toutefois noté que ces derniers temps les paroles de Washington étaient en contradiction avec ses actes. Il a rappelé que Donald Trump non seulement avait retiré les États-Unis du Traité FNI et de l’accord sur le nucléaire iranien mais aussi annoncé que son pays ne ratifierait pas le Traité sur le commerce des armes.
« La question s’impose: d’où ces contradictions, et à quoi nous devons réagir, aux paroles ou aux actes? Le Président [Trump, ndlr] en particulier et les Américains dans leur ensemble, ont-ils décidé ce qu’ils veulent faire ? Voici les questions auxquelles ils doivent répondre », a-t-il conclu.
Commentant la déclaration de Donald Trump, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a souligné que Moscou préfèrerait voir Washington faire des avancées concertes.
« En termes d’intention exprimée, cela peut être salué. Mais en termes d’initiative sérieuse, cela ne peut être évalué du tout, car il n’y a pas encore d’initiative », a-t-il souligné.
Ne tournons pas autour du pot et arrêtons d’être des enfants naïfs ! Les Etats-Unis ont déjà prouvé avec l’histoire qu’ils en sont capables (Hiroshima et Nagasaki) Et ce n’est pas les seules fois ! Ils voulaient l’utiliser au Vietnam aussi ! Churchill, aves les U.S.A, planifiés juste après 1945, d’en construire plus d’une centaine pour se débarrasser de l’URSS !
_________________________________________________

Aucun policier n’a encore été jugé ou sanctionné suite aux 220 enquêtes confiées à l’IGPN

Plus de 220 enquêtes sont en cours suite aux signalements de violences policières présumées, mais aucun verdict n’a encore été rendu car ces « enquêtes judiciaires (…) prennent un peu de temps », a déclaré Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, sur France info.
Christophe Castaner a réagi ce vendredi 26 avril aux signalements de violences policières présumées, affirmant que l’IGPN [Inspection générale de la police nationale, ndlr] était en train d’enquêter sur 220 cas présumés mais qu’aucun verdict n’avait encore été rendu.
« Dès qu’il y a une plainte, il y a une enquête. Il y a 220 enquêtes confiées à l’IGPN qui sont en cours », a déclaré le ministre de l’Intérieur au micro de France info. Elles ne sont pas à ce jour terminées, selon M. Castaner, car « ce sont des enquêtes judiciaires. Elles prennent un peu de temps »
« Je vous le dis, s’il y a des décisions judiciaires il y aura évidemment des sanctions administratives », a-t-il assuré.
Demandant « l’exemplarité » aux fonctionnaires, le ministre a également défendu l’usage de la force par la police.
« À un moment donné, si on dit à la police et à la gendarmerie « Vous n’avez pas le droit d’utiliser la force », elles doivent subir, se laisser agresser, ne rien faire et laisser casser des magasins, laisser menacer l’équilibre et l’ordre dans nos villes », a indiqué M. Castaner.
Quelque 13.460 balles de défense ont été tirées depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, affirmait l’Intérieur le 24 avril.
Le collectif militant « Allo Place Beauvau » dénombre pour sa part 260 blessures à la tête, 23 personnes éborgnées et cinq mains arrachées au cours des manifestations.
Le 6 mars, la Haut-commissaire de l’Onu aux droits de l’Homme, Michelle Bachelet, avait exhorté le gouvernement français à mener une enquête complète sur tous les cas rapportés d’usage excessif de la force, tout en l’encourageant à poursuivre le dialogue.
C’est difficile de regarder un homme comme Castaner et ne pas le mépriser pour sa conduite! N’oubliez pas ce qu’il a dit une fois pubiquement : « Des violences policières, j’en ai pas vu ! » Par contre on peut s’étonner avec quelle rapidité les « Gilets Jaunes » sont jugés, jetés en prison illico !
(Interrogé sur l’incident avec un Gilet jaune matraqué par un policier lors de l’acte 20 à Besançon, le ministre de l’Intérieur a affirmé n’avoir jamais vu un policier attaquer un manifestant)
_________________________________________________

« De colonisé à colonisateur » : les arguments ivoiriens contre le franc CFA

Le franc CFA ne peut pas être considéré comme une monnaie pour plusieurs raisons, entre autres parce qu’elle est « une domination » de la France qui empiète sur « la souveraineté des pays africains francophones », a déclaré Henri Doué Tai, chef de la Chambre de commerce ivoiro-russe, lors du Forum économique international de Yalta.
En marge du 5e Forum économique international de Yalta qui s’est tenu en Crimée du 18 au 20 avril 2019, Henri Doué Tai, chef de la Chambre de commerce ivoiro-russe, a expliqué dans un entretien les raisons qui l’avaient poussé à s’y rendre.
Ainsi, Henri Doué Tai a déclaré que la mission de sa venue au forum consistait à développer les relations entre la Côte d’Ivoire et la Russie car, en tant que pays indépendant, la Côte d’Ivoire a la droit de choisir ses partenaires, « pourvu que ces pays aient avec nous des rapports gagnant-gagnant »
À ce sujet, Henri Doué Tai a précisé que son pays devait défendre sa souveraineté et créer sa propre devise. En effet, il avance que « le franc CFA n’est pas une monnaie » car elle est établie en France et non en Afrique « Donc, c’est la France qui décide », « on ne peut même pas l’échanger », a-t-il poursuivi, soulignant qu’« il faut le supprimer »
« Donc, c’est une domination. C’est empiéter à la souveraineté des pays africains francophones », a déclaré le chef de la Chambre de commerce ivoiro-russe, avant d’ajouter qu’« il est temps » de changer les choses.
« On n’a pas de rapports gagnant-gagnant. On a des rapports de subordonné à supérieur. Cela, il ne faut pas se le cacher. De colonisé à colonisateur », a-t-il déploré.
Il convient cependant de rappeler que le Président ivoirien Alassane Ouattara a récemment défendu le france CFA. « Le franc CFA est notre monnaie, c’est la monnaie de pays qui l’ont librement choisi, depuis l’indépendance dans les années 60 », a-t-il déclaré.
« Elle est solide, elle est appréciée, elle est bien gérée », a-t-il ajouté, en concluant que « nous sommes très, très heureux d’avoir cette monnaie qui est stabilisante »
Ce président ivoirien y voit l’intérêt des riches ! Mais disons la vérité, la France veut garder sa mainmise sur ces pays africains (ses colonies), et comme le dit si bien Henri Doué, ce n’est pas du gagnant-gagnant ! Si vous lisez bien cet article, c’est clairement expliqué ! L’Afrique veut sa totale indépendance !
« Le développement et l’avenir de l’État passent nécessairement par le retrait du franc CFA », a déclaré le député nigérien Oumarou Abdourahamane dans un entretien en marge du Forum économique international de Yalta. _________________________________________________

Un cerveau humain dans celui d’une souris : quelles conséquences ?

Une révolution s’annoncerait dans la greffe d’organes après une expérience réussie de greffe d’un « mini-cerveau humain » artificiel à des souris.
Des chercheurs américains ont implanté à des souris des cellules de cerveau humain pour étudier ensuite le changement de comportement de ces rongeurs, lit-on dans une étude publiée dans la revue Nature Biotechnology.
Les biologistes ont fait pousser in vitro des organites de cerveau humain grands comme une graine de lentille et les ont transplantés dans le cerveau de souris. Ce    « mini-cerveau » artificiel a remplacé en partie le leur. Les cellules nerveuses ont pris mais se sont aussi mises à se développer: 233 jours après, leur structure et leur maturité étaient comparables à ceux du cerveau d’un bébé.
Le comportement des souris « au cerveau humain » ne différait pas d’un comportement ordinaire. Au début les cobayes de l’expérience réussissaient mieux les tests de mémoire, mais ils sont ensuite revenus à la norme.
Selon les chercheurs, les résultats de l’étude peuvent être une révolution dans la médecine régénérative: les cellules créées artificiellement pourront être greffées à des humains.
« Bonjour Mr. Frankenstein, comment allez-vous ce matin ? » « Très bien ! J’ai des envies de fromages ! » Je pense qu’à la place, on devrait implanter des cellules de bon sens à nos politiciens & scientifiques !
_________________________________________________

Un mini-cerveau humain implanté à des rats

Des chercheurs ont mené une expérience visant à implanter à des rats et à des souris des mini-cerveaux humains faits à partir de cellules souches. Il s’est avéré que le mini-cerveau est capable de transmettre les signaux nerveux dans l’organisme des rongeurs pendant deux mois.
Des chercheurs de l’Allen Institute for Brain Science (Institut Allen de la science du cerveau) ont mené une expérience visant à implanter un mini-cerveau humain dans le corps des rats et des souris.
Christof Koch et ses collègues ont élaboré une technique pour créer de tels organoïdes à partir de cellules souches. Un mini-cerveau est une version miniature d’un vrai cerveau, capable de remplir les fonctions de celui-ci que partiellement.
Les scientifiques ont ensuite implanté les organoïdes aux cerveaux des rats et des souris reliant les mini-organes avec des vaisseaux sanguins. Les organoïdes se sont bien adaptés: un mini-cerveau a réussi à fonctionner pendant deux mois en transmettant des signaux nerveux.
Bien que les organoïdes ne puissent pas remplir toutes les fonctions du cerveau, les chercheurs estiment que leur implantation dans le cerveau des rongeurs favorisera le développement de l’organoïde et améliorera sa fonctionnalité.
Comme dans certains cas les mini-organoïdes se sont étroitement intégrés au cerveau des rongeurs, en formant des connexions avec les hémisphères du cerveau, les scientifiques ont commencé à se demander si une telle procédure pouvait rendre les animaux capables d’avoir de la conscience ou d’autres caractéristiques propres aux hommes.
On y arrive pas à pas ! Le but de toutes ces recherches s’est d’être capable d’implanter un cerveau humain dans un robot ! Des milliards sont alloués pour la communauté scientifique mondiale pour de telles recherches !
_________________________________________________

Une révolution médicale: la première greffe de tête humaine couronnée de succès

La première transplantation de tête humaine sur un cadavre humain aurait été couronnée de succès en Chine. Les résultats de cette opération permettraient de préparer une transplantation «réelle», qui devrait concerner un volontaire russe.
Des chirurgiens ont réalisé la première transplantation de tête humaine au monde.
L’opération, effectuée sur un cadavre par une équipe de l’Université médicale de Harbin, a duré 18 heures, a annoncé le professeur italien Sergio Canavero lors d’une conférence de presse vendredi à Vienne. Elle a montré qu’il était possible de reconnecter avec succès la colonne vertébrale, les nerfs et les vaisseaux sanguins.
Une opération analogue sur un être humain devrait avoir lieu « de manière imminente », a-t-il ajouté, cité par The Telegraph.
L’équipe qui a mené l’opération a été dirigée par le Dr Xiaoping Ren, qui, l’année dernière, a réussi à greffer une tête sur le corps d’un singe.
« La première transplantation humaine sur des cadavres humains a été faite, et un échange de têtes complet entre des donneurs d’organes de cerveaux morts est la prochaine étape », a déclaré le professeur Canavero.
C’est le programmeur russe Valeri Spiridonov, souffrant de la maladie de Werdnig-Hoffmann, qui atrophie tous les muscles, qui devrait être le premier homme à subir une telle greffe. Et c’est professeur Canavero qui devrait réaliser la transplantation.
Une autre preuve que les scientifiques travaillent durs-durs, jour et nuit sûr de tels projets ; réussir à implanter un cerveau humain dans un robot (une machine !) Nombreux sont les films qui servent de support pour glorifier ces recherches scientifiques humaines !
_________________________________________________

Les enfants d’Israéliens tués demandent 360 M USD d’indemnisation à l’Iran et la Syrie

Les quatre enfants d’un couple israélien tué par des combattants du Hamas en Cisjordanie en 2015 ont porté plainte contre les gouvernements iraniens et syriens. Ils demandent 360 millions de dollars de dommages au prétexte que l’Iran et la Syrie financent le mouvement palestinien.
Les quatre enfants d’Eitam et Naama Henkin, un couple israélien tué en Cisjordanie par des combattants du Hamas, ont intenté un procès contre l’Iran et la Syrie pour la mort injustifiée de leurs parents devant un tribunal fédéral à Washington. La partie plaignante veut être indemnisée à hauteur de 360 millions de dollars, selon la requête mise à la disposition de Sputnik.
Eitam et Naama Henkin ont été tués entre les colonies d’Elon Moreh et d’Itamar le 1er octobre 2015 par trois Palestiniens qui avaient ouvert le feu sur leur véhicule avec l’intention d’enlever le couple. Les enfants, dont le plus âgé n’avait que 10 ans, se trouvaient sur le siège arrière au moment de l’attaque mais n’ont pas été blessés. Le père, Eitam Henkin, était de double nationalité israélienne et américaine.
Les trois auteurs de l’assaut ont été arrêtés par l’armée israélienne et condamnés à la prison à vie. Ils ont reconnu avoir commis l’attaque au nom du Hamas.
La plainte, déposée mercredi par le cabinet d’avocat international établi à Washington Stein Mitchell Beato & Missner, et MM Droit, vise notamment les gouvernements iranien et syrien, ainsi que le corps des Gardiens de la révolution islamique (GRI), le ministère iranien du Renseignement et de la Sécurité, la Banque centrale et deux banques commerciales en Iran.
Selon les plaignants, le Hamas reçoit le soutien de l’Iran et de la Syrie et donc, ces derniers sont obligés de réparer les dommages causés par le groupe.
Ils affirment également que le principe de l’immunité souveraine ne s’applique pas aux défendeurs, puisque les États-Unis ont inclus la Syrie et l’Iran dans la liste des pays soutenant le terrorisme, et que le GRI et le Hamas figurent sur la liste américaine des organisations terroristes.
C’est complètement insensé cette demande ! Ce n’est pas parce que les Etats-Unis ont décidé que tel et tel pays serait sur leur liste noire que cela rend légitime ce droit !  Que se passerait-il si toutes les familles palestiniennes demandaient de telles réparations au gouvernement Israélien pour tous leurs enfants tués par les soldats Israéliens ? Israël devrait se rappeler qu’ils étaient eux-mêmes un état terrorisme quand l’Angleterre a dirigé pendant 30 ans (1918-1948) la Palestine, et que des soldats Anglais étaient tués !
_________________________________________________
 
 
 
Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Sois un ami
Je suis ce qu’on peut appeler un « Don Quichotte » de la plume. Ce qui fait qu’un écrivain devient un artiste, c’est qu’il découvre sa vraie personnalité dans ses écrits. Il n’est pas assujetti aux « On dit », où, « Il ne faut pas que j’écrive cela ». Il est vrai avec l’inspiration qui lui est donnée, pure dans ses pensées. Le prix d’une telle liberté est : « Si tu peux être vrai avec toi-même, tu ne peux être faux avec personne » Patrick Etienne
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message