2016-05-26_004702Les mystères des convois de Stalingrad

Une expédition unique consacrée au 70ème anniversaire
de la bataille de Stalingrad vient de prendre fin dans
le chenal de la Volga. Les plongeurs russes ont mis
trois jours à explorer le lit du fleuve à la recherche
des bateaux coulés pendant la Seconde guerre mondiale.

C’est en été 1942 que la guerre est arrivée sur la
Volga avec l’armée allemande en marche sur Stalingrad.

Si les Allemands avaient pris la ville, ils auraient
couper par la même occasion une artère vitale,
importante, par laquelle transitaient les produits
pétroliers destinés à tous les fronts. Il fallait donc
défendre la ville à tout prix.

La bataille de Stalingrad, l’une des plus grandes de
la Seconde Guerre mondiale, est traitée dans de
nombreux livres et films mais la lumière doit encore
être faite sur de nombreux épisodes des combats sur
la Volga.

Les experts n’en pensent pas moins que l’histoire
n’avait jamais atteint cette intensité de rage
meurtrière semblable à celle qui s’était déchaînée
lors du franchissement de ce fleuve.

Vedettes blindées, dragueurs de mines et autres
bateaux ont effectué plus de 35 000 missions en
transportant sous les tirs nourris de l’artillerie
allemande plus de 90 000 personnes sur la rive
droite de la Volga.

Pendant cette bataille, la flotte fluviale de la
Volga a perdu au moins 200 bateaux de tous les
types.

Maintenant, 70 ans après, les plongeurs russes
sont venus sur les lieux des combats à la
recherche des bateaux coulés, -a raconté à la
Voix de la Russie le chef de l’expédition
Alexandre Elkine.

” Notre but consiste à retrouver certains bateaux
considérés comme disparus ou tout simplement
inconnus parce que tous les bateaux n’ont pas été
recensés.

Nous avons travaillé dans le secteur ou les chars
allemands avaient débouché sur la Volga. C’était
un véritable goulot d’étranglement du moment que
leurs tirs couvraient toute l’étendue du fleuve.

Nous avons aussi exploré le site ou avait coulé
le paquebot Joseph Staline. Il a été remonté dans
l’après-guerre mais nous avons pu retrouver des
fragments de ses superstructures et un grand
nombre de débris “.

Plusieurs dizaines de plongeurs venus des quatre
coins de la Russie ont pris part à cette action.

Le plupart d’entre eux sont des plongeurs
expérimentés qui ont à leur actif de nombreuses
plongées réussies dans les différents points du
monde.

Dans leurs recherches, ils s’orientaient sur les
données obtenus grâce aux sonars et aux systèmes
de positionnement par satellite.

Pourtant, ils n’ont pas réussi à explorer les 15
épaves prévues au programme en raison des
conditions difficiles et du temps limité,
– explique Alexandre Elkine.

L’année prochaine les plongeurs ont l’intention de
reprendre le travail.

« Ce n’était qu’une première étape et les membres
de l’expédition Les mystères des convois de
Stalingrad comptent localiser exactement les
épaves des autres bateaux et, avec un peu de chance,
découvrir et remonter à la surface les objets et
les documents permettant d’identifier tant les
bateaux que les soldats qui y ont péri ».

Les plongeurs sont sûrs de pouvoir tourner ainsi
quelques pages nouvelles de la Bataille de Stalingrad.

Commentaire de Patrick:
C’est une grave erreur de mélanger la politique
avec les commémorations importantes. Des milliers de
soldats ont donné leur vie pour changer le cours de
cette guerre dans cette bataille.
Nos dirigeants devraient avoir honte pour cet oublie.
Cela montre qu’ils n’étaient pas sur le champs de
bataille ce jour-là, peut-être, s’ils avaient dû y être,
cela aurait changé sûrement leur façon de pensée!

88888

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post