Les belles choses que la vie nous offre !

Mariés depuis 66 ans, ils passent leurs dernières heures côte à côte

Rachel Molinatti | 20 novembre 2018

Alors qu’ils étaient hospitalisés au même endroit mais dans des services différents, Mary et Ron ont pu être réunis et partager ensemble leurs derniers moments.

Mariés depuis 66 ans, Mary et Ron ont pu vivre leurs derniers instants ensembles grâce à la gentillesse de l’équipe hospitalière. Originaires du North Lincolnshire (Royaume-Uni), les deux époux étaient tous les deux gravement malades et hospitalisés dans le même hôpital, à Hull, mais dans des services différents. La chambre de Mary était située neuf étages plus bas que celle de son mari.

« Nous étions heureux d’avoir pu les aider à être ensemble »

Lorsque l’état de Ron s’est détérioré, les membres du personnel se sont organisés pour que sa femme puisse être transférée dans un lit à proximité de celui dont elle avait partagé la vie durant plus d’un demi-siècle.

« Nous savons que cela a fait une grande différence pour Madame Bilton, de pouvoir être à ses côtés, s’asseoir au bord de son lit et lui tenir la main avant sa mort. […] Nous avons tous pleuré quand Monsieur Bilton est décédé, mais nous étions heureux d’avoir pu les aider à être ensemble », a expliqué à la BBC Rosie Featherstone, un membre du personnel.

Mary est morte quelques jours après Ron et ils ont été enterrés dans leur région d’origine.

« Je promets de te rester fidèle, dans le bonheur et dans les épreuves, dans la santé et dans la maladie, et de t’aimer tous les jours de ma vie », se disent les époux le jour de leur mariage. En voilà une belle illustration.

Patrick : Je suis très ému en écrivant cette histoire parce que l’histoire de ce couple est un tel bel exemple pour la génération d’aujourd’hui.

Cela me rappelle l’histoire de ce vieux couple, quand on a demandé à la femme quel était leur secret pour une si longue longévité ensemble. La femme a alors répondu : « Je suis d’une génération où on nous a appris de ne pas jeter les choses ; quand quelque chose n’allait pas, on les réparait ! »

Cette histoire en dit long sur la fidélité, ce qui est vrai de l’amitié aussi !

_______________________________________________

Elle a fait une chose invraisemblable pour sauver son fils

Une jeune mère habitant dans l’état du Massachusetts a sauté par la fenêtre avec son bébé dans les bras pour le protéger des flammes. Si les faits remontent à quelques années, son témoignage demeure bouleversant.

« Je l’ai embrassé en lui disant que je l’aimais et j’ai sauté avec lui par la fenêtre »

C’est un témoignage bouleversant qu’a livré il y a quelques années Christina Simoes, jeune mère alors âgé de 23 ans. Pour sauver son fils des flammes, elle n’a pas hésité à se jeter par la fenêtre, le protégeant de son corps.

Si cette chute lui a coûté l’usage de ses jambes, elle ne regrette pas un seul instant son geste, a-t-elle confié.

Patrick : Comme l’histoire au-dessus, ce genre d’histoire remue votre cœur et le retourne !

Je crois personnellement que l’amour d’une mère pour son enfant est une des plus belles et glorieuses choses de la vie.

Là encore, j’ai une petite histoire vraie pour illustrer cela.

Il y avait cette petite poule rousse qui se promenait fièrement avec ses poussins dans la ferme. Quand un feu s’est déclaré soudainement dans la région, détruisant beaucoup d’habitations sur son passage. Le brasier arriva à la ferme pour dévorer tout sur son passage. Pas moyen d’échapper aux flammes. Le lendemain, quand le feu fut circoncis par les pompiers, ils ont trouvé cette scène incroyable qui leur a donné les larmes aux yeux. La petite poule rousse avait été complètement carbonisée par les flammes, mais sous ses ailes, blottis en dessous de son corps, on a retrouvé les petits poussins sain et sauf ; elle avait donné sa vie pour sauver ses petits !

_______________________________________________

La dernière lettre touchante d’une mère mourante à sa fille

Une Américaine a partagé sur Twitter début novembre la dernière lettre que sa maman lui avait écrite. Il en ressort des paroles de sagesse pour nous tous.

Quand Peggy Summers apprend qu’elle a un cancer en phase terminale à 55 ans, elle sait qu’elle a une dernière chose à faire : écrire à ses enfants pour s’assurer de leur sagesse au plan matériel, émotionnel et spirituel. C’est son devoir de mère.

Avant de mourir, elle se met donc à écrire une lettre à chacun d’eux, y compris à sa fille Hannah, encore une adolescente. La lettre est si touchante que cette dernière, qui fait des études d’infirmière, décide de la partager sur son compte Twitter. Elle accompagne la lettre d’un message à tous :

« S’il vous plaît, serrez vos parents un peu plus dans vos bras et ne pensez pas qu’ils seront toujours là, car vous ne savez jamais quand vous pourriez les perdre »

« Plus je lisais la lettre et plus je me disais qu’il fallait que je la publie », confie Hannah au Telegraph, car « il n’y a pas meilleur exemple que celui de ma mère, si attentive aux autres qu’elle pensait à elle en dernier »

Cela a dû lui être difficile d’écrire ces lettres, physiquement et moralement. Hannah s’en rend bien compte. Mais elle comprend aussi que cela devait être très important pour sa maman. Ces lettres sont un trésor d’amour et de sagesse, un merveilleux cadeau qu’une mère en fin de vie puisse offrir à ses enfants. Peggy ne sera jamais loin, comme elle écrit à chacun d’entre eux :

« Je sourirai avec toi à chaque grand moment de ta vie »

Cette sagesse, Peggy la transmet à ses enfants, mais Hannah a raison, elle peut nous faire du bien à nous aussi. Alors elle l’a postée :

Hannah,

Si tu lis cette lettre c’est que mon intervention ne s’est pas bien passée… J’ai fait de mon mieux pour vaincre cette terrible maladie, mais j’imagine que Dieu avait d’autres projets pour moi. Je t’en prie, ne sois pas en colère. Dans la vie, il n’y a pas que de belles choses et nous devons apprendre à les affronter indépendamment du mal que cela fait. Je veux que tu sois heureuse et que tu utilises les dons que Dieu t’a donnés.

Tu seras une merveilleuse infirmière parce que tu es merveilleuse. Tu étudies dur, ne t’inquiète pas pour le travail. Si tu veux travailler l’été, c’est bien, mais tu dois te concentrer sur tes études.

Sois patiente avec papa, ce sera difficile pour lui et il aura besoin de temps. Chacun de vous doit compter sur l’autre et parler beaucoup à l’autre. Je sais bien, ce n’est pas un de nos points forts, mais essaie et ne jette pas l’éponge. Rappelle-toi que beaucoup de personnes t’aiment, alors parle avec elles souvent.

Utilise ton bon sens pour des choses comme ne pas aller te balader toute seule ou tenir dans ta voiture un kit de secours en hiver. Si tu peux aller à l’école en voiture avec quelqu’un d’autre fais-le, et évite les fêtes car en général il y a toujours quelque chose qui ne va pas. Les jeunes ne sont pas tous méchants mais la plupart d’entre eux te diront des choses pour essayer de t’en faire faire d’autres. Essaie d’être avec des personnes qui ont les mêmes convictions, car elles te rendront plus forte.

Souviens-toi, je serai toujours avec toi, n’oublie jamais que je suis fière de toi comme je l’ai toujours été. Que Dieu soit toujours dans ta vie et n’ai jamais honte de faire savoir aux autres que tu L’aimes. Si un jour tu as des enfants, veille à ce qu’ils sachent combien je les aime et combien je voudrais être là pour les voir.

Tu feras des grandes choses dans la vie, et je sourirai avec toi à chaque grand moment que tu traverseras. Je remercie le Seigneur de nous avoir donné cette année pour nous rapprocher, de nous avoir donné tant de bons moments à passer ensemble. Accroche-toi à ces beaux souvenirs et dis à tout le monde, le plus souvent possible, que tu les aimes.

Profite de la vie et vis chaque jour qui passe comme si c’était le dernier. Mais surtout n’oublie pas que je t’aime plus que tu ne pourras jamais comprendre.

Maman 

Article traduit par Isabelle Cousturié

Patrick : Vous allez me dire que je vous vends de l’émotion ce matin dans mon blog. Pourtant, il n’y a rien de plus beau qu’une belle histoire vraie, n’est-ce pas ?

Il y a quelque chose qui dit : on devient ce qu’on passe son temps à lire, et on finit par croire ce qu’on entend tout le temps !

Que cela ne soit pas dit de vous ! Remplissez votre esprit et votre cœur de choses positives, constructives, qui édifient, qui vous donnent envie de combattre et d’aimer, qui vous apportent l’espoir, qui encourage et vous donne la foi qu’il y a encore beaucoup de bonnes choses dans la vie.

La Bible  nous dit qu’on devient l’esclave de par qui on est vaincu ! Alors, qui a le dessus dans notre vie ? Soyons l’esclave de l’amour ; l’esclave pour le bien de l’humanité !

Il n’y a pas un plus grand honneur, un plus beau témoignage, une plus belle chose, que de donner sa vie par amour pour les autres !

_______________________________________________

Une mère écrit à son bébé disparu

Les parents d’Ismaël ont perdu leur bébé quelques jours après sa naissance. Malgré sa douleur, sa mère lui écrit pour lui dire à quel point il a marqué sa vie.

Découvrez dans cette vidéo l’histoire d’Ismaël et de ses parents. Même si l’enfant n’a vécu que deux jours, il a laissé derrière lui une trace indélébile. Sa mère lui a écrit une lettre dans laquelle elle lui dit : « Je t’ai aimé dès le début »

Mais les parents ont souhaité aller jusqu’au bout de la grossesse. Ismaël est né le 8 décembre. Il a été baptisé. Mais deux jours après, il est mort dans les bras de sa maman. Elle lui a écrit cette lettre :

« Je t’ai aimé dès le début et je ne suis pas préoccupée de savoir comment tu serais. Je t’ai accompagné même si je savais que ta perte me ferait du mal.

La douleur et le vide dans mon cœur sont immenses. Mais je revivrais volontiers tout cela pour te connaître, t’aimer, t’attendre et te bercer dans mes bras.

Quand je t’ai pris dans mes bras, tu as ouvert tes petits yeux, tu m’as regardée et tu m’as montré que chaque minute passée ensemble valait la peine.

Je me sens une mère qui a reçu la plus grande des grâces au monde en ayant eu un fils comme toi. Tu seras toujours dans notre cœur.

Ma grande consolation est de savoir qu’un jour nous serons de nouveau ensemble pour toujours.

Prie pour nous, mon fils, afin que personne ne puisse enlever de mon cœur la trace que tu as laissé »

Patrick : La vie est magnifique ; elle est un miracle ! Chaque minute en vaut la peine et elle laisse une empreinte profonde dans notre cœur !

Un jour prochain, nous comprendrons pleinement pourquoi nous sommes allés à travers toutes ces choses qu’elle nous offre, et ce jour-là, nous comprendrons pourquoi.

Aujourd’hui, le monde semble s’assombrir et baisser les bras devant toute cette injustice et ces souffrances, mais ces choses sont temporaires, même si parfois nous avons du mal à le comprendre.

Le moment que nous apprécions le plus après une tempête c’est de voir le soleil réapparaître dans le ciel pour réchauffer notre cœur ; la vie qui reprend le dessus et qui efface tous les dommages causés par la tempête.

Mes amis-es, il y a un but pour chaque chose dans ce monde ; il y a un but pourquoi vous êtes ici aujourd’hui ; il y a un but pourquoi les hommes doivent apprendre les conséquences de leurs actes ; il y a un but, qu’il y a un commencement et une fin, qu’avant que le jour se lève, il y a les plus grandes ténèbres ; oui ! Il y a un but dans tout !

Peut-être, mais sûrement, il y a un but, pourquoi j’écris ce blog ce matin !

_______________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

88888

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post