Le privilège de savoir

 La gloire de Dieu, c’est de tenir certaines choses cachées[1]

Ce n’est pas sans raison que, dans certaines situations bien précises, il est si difficile de connaître la volonté de Dieu. Il y a des raisons pour lesquelles tout n’est pas clairement tranché noir ou blanc.

Il existe de nombreuses situations où il est difficile de discerner la volonté de Dieu.

Avec qui sortir.

Dans quelle université s’inscrire.

Qui épouser.

Où déménager.

Quel emploi choisir.

Et ce n’est pas parce que vous négligez de prier. Vous priez sans doute beaucoup. Ce n’est pas parce que vous ne cherchez pas à connaître Sa volonté. Vous la désirez sans doute vivement.

Mais si l’on en croit ce verset du Livre des Proverbes, c’est parce que Dieu cache certaines choses.

Alors, pour quelle raison ? Après tout, c’est paradoxal, cela paraît constituer un obstacle aux desseins de Dieu et au rôle qu’Il vous a réservé dans Son plan.

Ce n’est pas parce qu’Il ne veut pas que vous connaissiez Sa volonté. Il veut que vous connaissiez Sa volonté encore plus que vous. En fait, c’est parce que Dieu a quelque chose de bien plus important pour vous :

Lui.

Dieu ne s’amuse pas à cacher Sa volonté là-Haut au Ciel, en espérant que vous ne la trouverez jamais. Mais Il aime jouer à cache-cache. Il ne veut pas seulement que vous trouviez Sa volonté, Il veut aussi que, ce faisant, vous Le trouviez Lui. Parce que si Sa volonté était évidente, nous chercherions seulement à la connaître, au lieu de Le chercher, Lui.

C’est pour cette raison qu’Il la cache. C’est pour cela que c’est aussi difficile.

L’objectif principal de Dieu, ce n’est pas de vous dévoiler clairement Sa volonté. L’objectif, ce n’est pas Sa volonté. L’objectif principal, c’est Lui. Il veut avant tout que vous Le découvriez, Lui.

Tandis que vous courez après Dieu et Sa bonne et parfaite volonté, gardez ces deux vérités à l’esprit:

Dieu n’est pas un raccourci pour obtenir tout ce dont vous rêvez. Il est tout ce dont vous rêvez.

Dieu ne veut pas vous donner un guide pour la vie. Il veut être Lui-même votre Guide.

Ce qui pourrait vous arriver de pire ce n’est pas de vous tromper sur la volonté de Dieu. Le plus grand danger c’est d’arriver à saisir la volonté de Dieu, tout en Le connaissant à peine.

Vous pourriez aimer la femme qu’Il vous a destinée mais perdre votre premier amour.

Vous pourriez trouver la carrière idéale et en faire votre dieu.

C’est la raison pour laquelle Il ne vous écrit pas Sa volonté en grosses lettres dans les nuages. En fin de compte, Il veut que vous appreniez quelque chose de bien plus important que de savoir quelle sera la prochaine étape de votre vie.

Il veut que vous fassiez Sa connaissance.

—Pasteur Steven Furtick

***

Tout bien considéré, ce n’est pas en nous laissant faire ce que nous voulons que Dieu nous apprend les plus grandes leçons spirituelles, mais c’est en nous faisant attendre, en faisant preuve d’indulgence, de patience et d’amour à notre égard, jusqu’à ce que nous soyons prêts à prier sincèrement la prière qu’Il a enseignée à Ses disciples : Que Ta volonté soit faite. Le fait d’accepter tout ce que cela implique est la grande victoire de la foi qui triomphe du monde.

—Elisabeth Elliot

***

Tant que nous ne sommes pas à Lui, Il ne peut pas nous bénir. Lorsque nous essayons de conserver un territoire qui n’appartient qu’à nous seuls, nous essayons de garder un territoire de mort. C’est pourquoi, par amour, Il réclame tout. Aucune négociation n’est possible avec Lui.

—C. S. Lewis [2]

***

Il semble impossible que quelqu’un puisse vouloir les bénédictions du Seigneur sans vouloir le Seigneur, que quelqu’un puisse rechercher Ses dons sans avoir le désir de trouver Celui qui les donne. Pourtant cela arrive plus souvent qu’on ne le croit.

Les gens  refusent la soumission complète qui est nécessaire pour entrer en contact personnel avec le Christ.

Ils lisent des ouvrages traitant de Ses bénédictions et de Ses promesses, ils demandent qu’on prie pour eux et assistent à toutes sortes de réunions ; mais pour ce qui est de s’isoler avec Lui dans la prière et de demeurer avec Lui, en Lui ouvrant leur cœur pour qu’Il puisse s’occuper d’eux directement – ça, c’est hors de question.

Ils refusent de Lui être confrontés parce qu’alors Il pourrait les regarder droit dans les yeux et leur parler de certains petits détails qu’ils préféreraient passer sous silence.

Ils ne veulent pas avoir de contact personnel avec Lui, parce que la lumière de Sa présence pourrait révéler certaines choses qu’ils ne sont pas disposés à entendre.

Ils ne cherchent pas à Le toucher personnellement parce qu’ils ne sont pas prêts à accepter de payer le prix qu’une telle intimité exige.

Non, mieux vaut ne pas essayer de Le toucher, parce que cela impliquerait une soumission sans condition, une allégeance totale, une véritable remise en question.

Mieux vaut laisser le cœur en dehors de tout cela et se contenter d’une foi intellectuelle plutôt que d’une foi qui vient du cœur.

C’est ainsi que raisonnent, peut-être inconsciemment d’ailleurs, ceux qui veulent la bénédiction mais pas Celui qui la donne, qui veulent le don mais pas Celui qui le donne.

Mais la foi mentale n’amènera pas la bénédiction, et il ne peut pas y avoir de dons sans Celui qui les donne, car le Christ est Lui-même l’accomplissement de chacune de ces promesses, la solution de chaque problème, la réponse à chaque besoin.

Vous ne pouvez rien faire sans Lui.

Vous devez vous mettre en contact direct avec Lui. Vous devez traiter directement avec le Christ en personne.

Vous devez toucher Jésus, parce qu’il ne peut y avoir de dons sans Celui qui les donne, ni de bénédictions sans Celui qui bénit !

Après tout, c’est le moyen le plus rapide et le plus facile : il faut entrer dans Son faisceau de lumière blanche, abandonner vos défenses, en finir avec tous les subterfuges et vous rendre sans condition.

Vous ne pouvez pas crocheter le verrou du Trésor de Dieu. Vous devez obligatoirement entrer par la porte. C’est Jésus Lui-même qui est la porte.

Voilà la bénédiction suprême, le plus grand bénéfice de la vie de foi, la plus haute récompense : c’est que vous pouvez toucher personnellement le Seigneur, vous pouvez entrer directement en présence de Celui qui donne, le Roi des rois.

Cette intimité a bien plus de valeur que tous les dons du monde.

Ce contact personnel est plus précieux que toutes les bénédictions parce qu’il ne vous apporte pas seulement la satisfaction de tous vos besoins matériels, mais également la satisfaction de vos besoins spirituels, et qu’il ouvre à votre âme la porte vers de nouveaux horizons de gloire, de nouveaux sommets d’accomplissement, et des visions de richesses inimaginables en Jésus-Christ.

A vous qui voulez recevoir une bénédiction et qui cherchez à obtenir quelque chose de Dieu, permettez-Moi de vous  citer le verset suivant ; laissez-le s’enfoncer profondément dans votre cœur, et je prie très sincèrement qu’il se réalise pleinement dans votre vie :

Fais de l’Éternel tes délices, et Il te donnera ce que ton cœur désire. [3]

Puisse Dieu révéler à chacun de nous, ici même et maintenant, – pour que nous laissions rapidement de côté les choses qui sont secondaires, – que c’est du Christ, de Jésus Lui-même, que nous avons le plus grand besoin dans notre vie, et qu’Il est la seule source d’abondance.

O Seigneur, révèle-nous que nous ne pouvons pas avoir la bénédiction sans Celui qui la donne ; ni la victoire sans le Vainqueur ; ni la lumière sans le Soleil de Justice ; ni le parfum sans la Rose de Sharon ; ni la sainteté sans Celui qui est Saint ; ni la guérison sans Celui qui guérit ; ni la vie abondante sans Celui qui donne la vie …

Car Jésus est tout et en tout, la source de toute abondance, la rivière qui ne tarit jamais !

—Virginia [4]

***

[1] Proverbes 25:2 SEM

[2] La plénitude de gloire

[3] Psaume 37:4.

[4] Des rivières qui ne tarissent jamais, « Le don ou Celui qui donne ? », version éditée pour Anchor.

__________________________________________________________________

Patrick commentaire :

Parfois, les gens sont si près de la vérité ; ils peuvent presque la toucher de leur main et avoir la victoire finale ; mais à la dernière seconde, quand ils sont prêts à recevoir la couronne, ils s’enfuient pour retourner dans leurs doutes, se cacher dans la masse de gens qui font partie de large et spacieux le chemin qui mène à la perdition !

Je crois sincèrement quand les gens prennent la décision de retourner en arrière cela doit vraiment briser le cœur du Seigneur ! Si près du but mais pourtant manquant, si près de la vérité mais refusant d’en payer le prix fort !

Le monde est rempli de si j’avais su, si c’était à refaire, si je pouvais recommencer, etc.

Mais si vous lisez ce texte, il n’est pas trop tard pour prendre la bonne décision ! Tout ce que vous avez à faire, c’est ouvrir votre cœur à Jésus et le laisser entrer !

Voici, je me tiens à la porte et je frappe : si quelqu’un entend ma voix et qu’il ouvre la porte, j’entrerai chez lui et je souperai avec lui, et lui avec moi. Celui qui vaincra, -je lui donnerai de s’asseoir avec moi sur mon trône, comme moi aussi j’ai vaincu et je me suis assis avec mon Père sur son trône. Que celui qui a des oreilles écoute… (Apocalypse 3 :20 à 22)

Je prie pour vous que vous preniez la bonne décision. Que Dieu vous bénisse !

Patrick Etienne

___________________________________________________________________

 

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post