Le grand combat de l’esprit !

Un appel à l’action pour tous ceux qui souhaitent sincèrement changer le monde

Côte à côte, nous combattons pour notre foi, pour la vérité et pour la liberté. Pour libérer l’homme des privations, pour le libérer de l’esclavage, de la douleur, du mal et de la peur.

Nous voulons que les pauvres du monde soient nourris, vêtus, logés, et qu’ils aient la possibilité de travailler pour subvenir à leurs besoins en toute liberté, dans la paix, la santé et le bonheur.

Nous consacrons toute notre énergie à instaurer un climat de liberté où nous pourrons tous vivre heureux en coopération, et où chacun recevra en fonction de ses besoins et contribuera en fonction de ses capacités. Tels sont quelques-uns de nos objectifs.

… afin qu’aussi leur abondance supplée à vos besoins, de sorte qu’il y ait égalité, qu’il est écrit : Celui qui recueillait beaucoup n’avait pas plus, et celui qui recueillait peu n’avait pas moins. (2 Corinthiens 8:14)

L’homme ne peut être heureux tant qu’il souffre de la faim ou de la malnutrition, et qu’il est malade ou en mauvaise santé. Il ne peut être pleinement lui-même tant qu’il est victime de l’oppression, de la tyrannie, de l’exploitation et du surmenage.

Il ne peut être satisfait tant qu’il doit endurer les horreurs de la guerre, les conflits incessants et le perpétuel cauchemar de l’insécurité et de la peur.

Nous croyons que tous ces fléaux sont imputables au manque d’amour de la part des hommes à l’égard de Dieu et de leurs semblables, ainsi qu’à leur rejet de Ses lois qui prônent l’amour, la foi, la paix et l’harmonie. Ces lois sont le fondement de notre foi en Dieu et de toute vraie croyance.

Il est bon de savoir pourquoi et contre quoi nous nous battons, mais encore faut-il savoir comment se battre. Notre lutte n’est pas de celles qu’on mène avec des armes et des bataillons. Il ne s’agit pas d’une guerre physique où s’affrontent des hommes, des nations et des races, et qui met aux prises les riches et les pauvres, le socialisme et le capitalisme.

Il ne s’agit pas d’une guerre opposant des systèmes politiques et économiques, des sociétés et des cultures, des religions et des croyances. Il ne s’agit pas d’une guerre qui donne libre cours à la haine et au ressentiment, ni d’une guerre marquée par la cruauté et l’extermination, la vengeance, la torture, la destruction et la mort ! Il ne s’agit pas d’une guerre dont l’objectif est d’assujettir des populations, de s’emparer de territoires ou de se couvrir de gloire !

De telles guerres n’ont jamais rien réglé, ni résolu les problèmes fondamentaux de l’humanité. Au contraire, elles n’ont entraîné qu’un surcroît de souffrances, d’agonie, de douleur, de famine et d’esclavage ; elles engendrent un cortège infernal de rancœurs, de vengeances, d’atrocités, de tortures, de privations, de destructions, de gâchis, de misères, de pauvreté et de mort !

La plupart de ces guerres atroces et égoïstes menées par les hommes n’aboutissent à rien d’autre qu’un changement de maîtres et d’esclaves, un terrible cercle vicieux où les riches se retrouvent de plus en plus riches mais de moins en moins nombreux, et où les pauvres se retrouvent de plus en plus pauvres et de plus en plus nombreux, où tout le monde est misérable, et où chacun vit dans l’angoisse et côtoie à chaque instant la mort.

Notre combat à nous est un combat de l’esprit, dans la foi et l’amour, qui a pour objectif de gagner les cœurs et les esprits, et de sauver l’homme, corps et âme. Nous luttons pour libérer l’homme des forces spirituelles maléfiques qui entravent son cœur et son esprit, et qui sont à la racine de son égoïsme, de sa cruauté et de sa méchanceté.

L’homme connaît mal la foi, l’amour et la puissance de Dieu, et il ignore Ses lois d’amour qui sont pourtant faites pour notre bonheur éternel. Notre combat a pour objectif de libérer les cœurs et les esprits de leur assujettissement au mal et de l’esclavage du Diable, lesquels sont à l’origine de toutes sortes de maux.

Nous sommes engagés dans une guerre entre le bien et le mal, entre Dieu et le Diable, entre la bonté et la méchanceté, entre l’amour et la haine, entre la vie et la mort, entre la joie et la tristesse ! Notre combat est un combat universel entre les bons esprits du Ciel et les mauvais esprits de l’Enfer, lesquels s’affrontent pour contrôler nos âmes et nos corps, non seulement ici-bas, mais aussi dans le monde de l’esprit.

Par conséquent, nous ne devons pas seulement nous battre pour les droits de l’homme, nous devons également mener le combat, bien plus important, de l’esprit, et ce avec les armes, combien plus puissantes, de la foi, de l’amour et de la compassion, ainsi qu’avec des paroles et des actes de bonté.

Nous devons libérer les hommes de la peur avec la foi ; nous devons les libérer de la haine avec l’amour ; de la tristesse avec la joie ; de la guerre avec la paix ; de la pauvreté avec l’abondance ; de la mort avec le bonheur céleste éternel !

La plume est bien plus redoutable que l’épée. Notre combat est un combat de mots et d’idées, pour électriser l’esprit des hommes avec la foi et l’amour !

Nous désirons remplir leur cœur d’amour, de paix et de joie, pour libérer leur esprit, en même temps que nous voulons agir avec amour et tendresse pour soulager leur corps de la douleur !

Nous devons donc mener une guerre de paroles face aux idées maléfiques, une offensive de foi face à la peur, une guerre d’espérance face au doute. Nous devons inspirer l’homme à croire en Dieu et en Son amour, à croire en Son plan pour le glorieux futur qui attend les hommes dans le Royaume de Dieu sur Terre.

Ce Royaume qu’on verra bientôt apparaître, sera dirigé par des hommes et des femmes épris de justice, et on n’y connaîtra plus ni peine, ni pleurs, ni douleur, ni mort, mais tout y sera lumière, santé, bonheur, paix et abondance pour tous (Apocalypse 21:1–4)

Nous devons inculquer aux hommes les Paroles de Dieu porteuses d’amour et de vie, la Bible, afin qu’ils aient Sa vie, Son amour et Son bonheur pour l’éternité !

Les puissants empires bâtis à la pointe de l’épée ont disparu, mais depuis des siècles, Ses paroles d’amour et de vie continuent d’apporter la joie, la paix, l’amour, la vie et l’espoir à des milliards d’hommes et de femmes.

Les Alexandre et les César, les Genghis Khan, les Napoléon et les Hitler n’ont connu qu’un règne éphémère, mais les paroles et les idées des prophètes de Dieu vivent à jamais.

La Parole de Dieu est universelle, elle ne connaît pas de frontières d’état ou d’empire, ni de barrières raciales. Elle n’est assujettie ni au temps ni à l’espace, et ne se soumet ni aux hommes de guerre ni à la force des armes. Elle s’adresse à tous les hommes, et elle unit leur cœur et leur esprit dans la foi, dans l’amour de Dieu et des hommes, pour le plus grand bien de tous !

Les philosophes, les maîtres à penser, les prophètes et les hommes de Dieu ont rarement dirigé des empires, mais ils ont gagné des quantités d’hommes avec leurs paroles, leur foi et leurs idées. Et ces idées ont capturé les cœurs, les esprits et les âmes, en les libérant pour toujours.

Les fidèles de Dieu se comptent par milliards depuis des millénaires, et l’éternel Royaume d’amour de Dieu a conquis les royaumes des esprits humains immortels, et cela de façon bien plus profonde et durable que les empires de l’homme conquis à la pointe de l’épée.

On ne peut forcer l’être humain à être bon, ni l’obliger, par force de loi, à être juste. Comme on dit : Un homme persuadé malgré lui n’a pas changé d’avis. Il nous faut convaincre sa conscience, gagner son cœur, inspirer son esprit et sauver son âme, pour qu’il ait envie de faire le bien plutôt que le mal !

Pour gagner l’amour d’une femme, il faut la courtiser, on ne peut pas la forcer à nous aimer. On ne peut pas changer le monde sans changer les mentalités, et on ne peut pas changer les mentalités sans d’abord changer les cœurs. Et pour cela, il faut l’inspiration de l’Esprit de Dieu qui est seul à pouvoir sauver l’homme, corps et âme. Nous devons œuvrer pour sauver l’homme dans sa totalité, et pas seulement son corps et son environnement.

Nul ne peut être heureux avec un cœur lourd, un esprit accablé ou troublé, et une âme qui n’est pas sauvée. Nous devons nous employer à sauver l’homme tout entier, pas seulement une partie de l’homme.

Nous devons sauver le monde entier, pas seulement une partie du monde. Nous devons sauver l’homme pour l’éternité, pas seulement pour le temps présent ! Et seuls la puissance, la vie, la lumière, l’amour et les Paroles de Dieu peuvent y parvenir !

Nous devons, par tous les moyens possibles, annoncer Ses Paroles à tous les hommes. Il nous faut mettre Ses idées, Ses espérances, Sa foi, Son amour, le plan qu’Il a pour chaque créature, à la portée des yeux, de l’esprit et de la pensée de tous les êtres humains ; pour que tous les cœurs puissent être transformés, tous les esprits inspirés, toutes les âmes sauvées – en même temps que les corps.

Pour qu’un jour nous puissions tous vivre dans l’amour, tous ensemble et pour toujours ! Notre vision du salut de l’homme doit être aux dimensions du monde, et pas seulement confinée à notre propre nation.

Nous ne devons pas nous limiter à résoudre les problèmes du moment, à répondre aux seuls besoins de cette vie et de notre environnement, ni rechercher les intérêts d’un seul peuple, d’une seule nation, race ou culture, d’une seule religion ou idéologie, d’un seul système politique ou économique.

Il n’y a pas de salut pour l’homme s’il n’est pas pour tous les hommes. Il doit englober toute l’humanité pour que tous soient heureux.

Les quatre-vingt-dix-neuf brebis étaient rentrées au bercail ; pourtant le berger n’eut de cesse qu’il ait retrouvé et secouru celle qui était perdue. Les brebis n’étaient pas au complet et il ne pouvait se reposer tant que l’une d’entre elles était encore égarée et malheureuse ! (Cf. Matthieu 18:12–14 ; Luc 15:3–7 ; Jean 10:1–16)

Nous devons rechercher et trouver toutes Ses brebis perdues pour leur apporter Ses paroles de vie et de foi. Nous devons toutes les ramener au bercail, afin qu’au bout du compte, il n’y ait plus qu’un seul troupeau rassemblé sous la houlette d’un seul Berger, et ce pour toujours.

Nous sommes tenus de nous adresser à tous, même à ceux qui n’écouteront pas ou refuseront d’être sauvés. C’est un message que nous devons à tous les hommes, mais en particulier à ceux qui le croiront et le recevront.

Dieu ne désaltère que les âmes assoiffées. Quant à ceux qui se croient rassasiés, ceux qui pensent pouvoir se passer de Lui, ou qui ne voient pas pourquoi ils devraient changer, ceux-là, Dieu les renverra les mains vides ! (Cf. Luc 1:53)

Alors, ne perdons pas de temps à essayer de persuader ceux qui ne veulent pas comprendre : il n’est de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre ! Nourrissez les affamés, éclairez ceux qui cherchent la lumière et, sans plus tarder, aimez les mal-aimés.

Si Dieu est avec nous, rien ne pourra nous vaincre, quels que soient le nombre et la force de nos adversaires. Ayez foi en Dieu ! Si Dieu est pour nous, qui se lèvera contre nous ? (Romains 8:31)

Si vous faites le bien, qui peut vous en empêcher ? Nul ne pourra résister à la puissance de Dieu et à Ses forces célestes à travers vous, si vous êtes du même bord que Lui et faites ce qui est juste ! (Cf. Actes 5:38–39)

Nous combattrons jusqu’à la victoire finale, gloire à Dieu ! Sans doute perdrons-nous quelques batailles, mais nous gagnerons la guerre, et le monde sera bientôt à nous, pour Dieu et Son Royaume !

N’abandonnez jamais ! Ne vous découragez pas, mais gardez la foi et soyez confiants, car Dieu est avec nous et nous ne pouvons échouer ! Nous sommes obligés de gagner, car Dieu est avec nous et nous menons une guerre sainte et juste, de foi et d’amour, pour Dieu et nos semblables.

Or l’amour ne peut échouer, car Dieu est amour ! (1 Corinthiens 13:8 ; 1 Jean 4:8) Jésus disait : Le Ciel et la Terre passeront mais Mes Paroles ne passeront jamais.     (Matthieu 24:35)

Alors, utilisez et propagez ces Paroles d’amour, par la parole et par l’action, et par tous les moyens qui sont à votre disposition. C’est ainsi que vous apporterez à vos semblables lumière, espoir et vie, amour et paix, épanouissement et abondance, sans parler du bonheur céleste éternel !

Il est sage de donner une vie qu’on ne pourra garder, en échange d’un amour qu’on ne pourra jamais perdre !

(L’auteur de ce texte est l’œuvre d’un missionnaire qui a œuvré toute sa vie pour apporter l’amour de Jésus aux autres)

***

Patrick commentaire :

Un texte magnifiquement bien écrit. Dedans il y a tous les ingrédients, toutes les réponses aux problèmes des hommes, toutes les promesses que nous avons besoin d’entendre et mettre en application.

Tout commence en agissant individuellement en acceptant de changer notre propre vie, d’avoir un nouveau regard sur la vie et sur les autres, répondre à l’appel qui est au fond de nous de vraiment vouloir changer les choses ; de changer le monde !

Tout ce que nous avons besoin au départ c’est de la foi juste comme ce petit grain de moutarde qui croit que tout est possible et que rien n’est impossible à Dieu !

La foi est la clé sacrée qui ouvre les portes aux miracles ; qui déplace des montagnes ; qui arrête les guerres ; qui ouvre un chemin entre les eaux du déluge ; qui peut éteindre les incendies et aussi arrêter les ouragans les plus violents.

Rien ne peut vous arrêter, vous dissuader, vous faire douter ou tout simplement vous faire compromettre si vous avez cette conviction au fond de vous !

Dieu a donné entre nos mains les armes les plus puissantes de l’univers qui sont la foi, la prière et son amour !

                                           ***

 

 

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post