LE FUTUR DÉVOILÉ

D’anciennes prophéties s’accomplissent

Les citations bibliques sont extraites de la Bible du Semeur (BDS) principalement, mais d’autres citations peuvent être prises en compte.

***

Un monde en guerre

Vous entendrez parler de guerres et de menaces de guerres … On verra se dresser une nation contre une nation, un royaume contre un autre.

Depuis des millénaires, le monde et l’humanité connaissent le fléau de la guerre, mais aucune période de l’histoire n’a connu une escalade de conflits comparable à celle des cent dernières années.

Avant 1914, la guerre n’avait jamais eu la dimension universelle qu’elle allait prendre au cours des deux guerres mondiales qui suivirent. Seules 12 petites nations ne furent pas engagées, militairement ou de quelque autre manière, dans la Seconde Guerre mondiale.

De part et d’autre, un total de 93 millions de soldats combattirent dans les forces armées, dont 25 millions trouvèrent la mort. Les pertes civiles furent phénoménales et énormes : rien qu’en URSS, on en dénombra plus de 20 millions.

On a pu lire dans le Washington Post : Les conflits armés du 20ème siècle ont été

des guerres totales dirigées contre les militaires aussi bien que les civils … En comparaison, les guerres barbares du passé font figure de bagarres de rue.

D’autres journaux et observateurs ont, eux aussi, décrit l’immense carnage :

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, on a compté pas

moins de 130 guerres qui ont fait plus de 23 millions de morts.

Il faut ajouter à ce chiffre 20 millions de victimes, dues à la

famine ou à d’autres facteurs directement liés à la guerre.

Tandis que le nombre des conflits majeurs — définis comme

faisant plus de 1000 morts par an — tournait autour d’une

douzaine tous les ans dans les années

cinquante, et n’a jamais dépassé la barre des vingt dans les

années soixante et soixante-dix, ce nombre a brusquement

grimpé dès le début des années quatre-vingts.

Au cours des années quatre-vingt-dix, on a déploré 56

guerres dans 44 pays.

Il s’agissait, pour la plupart, de guerres civiles déclenchées

par des factions qui cherchaient à s’emparer du pouvoir ou

d’un territoire.

On estime que le nombre des victimes de guerres du vingtième

siècle — qui s’élève à 110 millions — est trois fois plus élevé

que le nombre des victimes de toutes les guerres survenues au

cours des dix-neuf siècles précédents.

En outre, depuis la Seconde Guerre mondiale, 70% de ces

victimes sont des civils, un chiffre qui a atteint 90% durant

les années quatre-vingt-dix.

Comme le prouvent les statistiques, ce sont les innocents qui

payent le prix fort en temps de guerre.

En seulement dix ans, entre 1990 et 2000, 2 millions

d’enfants ont été tués.

Depuis 1945, les guerres ont fait 35 millions de réfugiés.

—————————————————————————————————

(Patrick : Bien sûr, depuis l’an 2000 les conflits et les pertes humaines ont augmenté. Si vous êtes intéressés, vous pouvez faire une petite recherche sur l’internet, il y a de très bonnes statistiques disponibles. Mais ce n’est pas ce que nous voulons faire ressortir ici, sinon que la Bible est exacte sur la prophétie que Jésus a donnée à ses disciples deux millénaires avant notre ère moderne, dans Matthieu 24)

—————————————————————————————————

Le monde avait espéré que la chute du mur de Berlin, survenue en novembre 1989, ne mettrait pas seulement fin à la guerre froide entre les deux superpuissances, mais qu’elle signalerait l’avènement d’une ère de paix universelle. Malheureusement, il n’en fut rien.

Purifications ethniques et terreurs tribales

Dans la prophétie on verra une nation se dresser contre une autre nation, le terme nation traduit le mot grec ethnos qui signifie plus précisément race ou tribu.

Autrement dit, Jésus annonçait que les groupes ethniques se dresseraient les uns contre les autres. On en a eu la preuve tragique ces dernières années.

L’historien Arthur Schlesinger, lauréat du Prix Pulitzer, tire la sonnette d’alarme : Si le 20ème siècle fut le siècle des conflits idéologiques, on assiste maintenant à un affrontement entre ethnies. 

L’Associated Press (AP) révèle qu’au 20ème siècle, le nombre des meurtres perpétrés par les états contre leurs propres populations dépasse celui des morts causées par les guerres entre pays ennemis !

Évoquant les purges de Staline, la Révolution Culturelle chinoise, les champs de mines du Cambodge, les purifications ethniques en Bosnie et au Kosovo, et les horreurs du Ruanda, le verdict est sans appel :

Même si l’on ne compte pas les guerres, le 20ème siècle aura été

celui des bains de sang.

Sur tous les continents, mis à part l’Amérique du Nord et l’Australie,

des gouvernements ont massacré des milliers, voire des millions de

leurs concitoyens,  le plus souvent en les incitant à s’entretuer.

On estime qu’au cours du 20ème siècle, soi-disant le plus civilisé,

la rage meurtrière de l’homme a causé la mort de plus de

170 millions d’êtres humains …

C’est d’ailleurs au cours de ce siècle qu’est apparu le terme de

génocide. 

S’il est vrai que l’avenir paraît sombre, le jour est proche où Dieu interviendra en personne dans notre monde de violence pour y abolir à jamais la guerre.

La Bible nous assure que lorsque Jésus reviendra gouverner la Terre,

Il sera l’arbitre des peuples. Oui, Il sera le juge de nombreuses nations. Martelant leurs épées, ils forgeront des socs pour leurs charrues, et, de leurs lances, ils feront des faucilles. Plus aucune nation ne brandira l’épée contre une autre nation, et l’on n’apprendra plus la guerre.

(Ésaïe 2:4)

Nous aurons l’occasion de nous pencher sur ce règne de paix universelle.

Mais pour l’heure, revenons à la dure réalité du monde actuel.

 _____________________________________________________________________

LE FUTUR DÉVOILÉ

D’anciennes prophéties s’accomplissent

Les citations bibliques sont extraites de la Bible du Semeur (BDS) principalement, mais d’autres citations peuvent être prises en compte.

*** 

Maman, j’ai faim

Et il y aura des famines …

Vivons-nous à une époque de recrudescence de la famine ?

Près de la moitié de la population mondiale vit avec moins de 5 dollars par jour quand ce n’est pas moins. Plus de 4 milliards d’individus – restent confrontés à de grandes difficultés pour satisfaire leurs besoins élémentaires.

Plus d’un milliard d’entre eux souffrent de faim chronique, ce qui veut dire qu’ils ne consomment pas assez de calories quotidiennement pour se maintenir en bonne santé et mener une vie active.

Les enfants sont les premiers touchés par la famine. La malnutrition est directement ou indirectement responsable de millions de décès d’enfants qui surviennent chaque année.

Des dizaines de pays dans le monde font face à des situations de famines importantes et exceptionnelles, où des millions de personnes doivent être secourues en recevant des aides alimentaires de toute urgence. Comme les années précédentes, cet état de fait était principalement imputable à la sécheresse et aux conflits, et l’Afrique étant la région du monde la plus touchée.

La sécheresse et d’autres mauvaises conditions météorologiques ont entraîné des pénuries alimentaires catastrophiques dans de nombreux pays.

La guerre, les conflits internes, les séquelles d’anciens conflits ont déclenché des crises dans de nombreux pays, auxquelles est venu s’ajouter le mauvais temps.

Une situation économique déplorable a sévèrement mis en danger la sécurité de l’alimentation, plus une météo catastrophique.

Par ailleurs, les effets dévastateurs des guerres civiles, actuelles et anciennes, menacent la sécurité alimentaire de plusieurs  millions d’habitants dans de nombreux pays.

Plusieurs climatologues ont averti sur la Pollution de l’Environnement, estimant que les ravages dus au réchauffement global ne font que commencer : Les forêts vont mourir, le paludisme va se propager et des hordes de réfugiés affamés vont errer d’un pays à l’autre, au gré de changements climatiques extrêmes.

Alors qu’il avait fallu attendre 1830 pour que la population mondiale atteigne le milliard d’individus …

il n’a fallu qu’un siècle de plus pour atteindre le second

milliard (en 1930) …

30 ans pour le 3ème milliard (en 1960) …

16 ans pour le 4ème milliard (en 1976) …

11 ans pour le 5ème milliard (en 1987) …

La population mondiale a augmenté de 77 millions en 2002 …

En 2011 à 7 milliards …

soit plus du double de la population en 1960.

Nous sommes en 2021 et la population mondiale est montée

à plus de 7.8 milliards d’habitants !

Or, au fur et à mesure que la population mondiale s’accroît, la

quantité d’eau potable et la surface des terres arables diminuent.

Une solution simple

L’ironie de l’affaire, c’est qu’on a les moyens de produire suffisamment de nourriture pour satisfaire les besoins alimentaires d’une population grandissante.

S’il est vrai que certaines famines sont le fait de la sécheresse ou d’autres catastrophes naturelles, la plupart d’entre elles pourraient être évitées du fait

qu’elles sont la conséquence directe de l’égoïsme et de la cruauté des hommes envers leurs semblables.

La guerre, les embargos, la corruption des gouvernements et l’exploitation économique sont autant de symptômes du vrai problème. Pendant que des enfants innocents meurent de faim, les pays riches détruisent des millions de tonnes d’aliments pour maintenir artificiellement les cours à un niveau élevé.

L’Institut Du Pain pour le monde entier écrit : Le problème de la faim dans le monde est enraciné dans l’effondrement des valeurs humanitaires, son rapport milite en faveur d’un accroissement substantiel des programmes de lutte contre la pauvreté. Le rapport dénonce la violence, l’impuissance politique, la pauvreté, la discrimination raciale et les problèmes liés à l’environnement comme étant les principales causes de malnutrition dans le monde.

Le monde produit suffisamment d’aliments pour nourrir toute l’humanité. De nos jours, l’agriculture de la planète produit plus de 20% de calories de plus par personne qu’il y a 30 ans, malgré un accroissement énorme de la population. Cela suffirait pour que chaque être humain dispose d’un minimum de calories par jour.

Une étude montre que la quantité recommandée de calories journalière est de 2500 pour les hommes et de 2000 pour les femmes. Le principal obstacle, c’est que beaucoup de gens ne disposent pas de terres suffisantes pour produire leurs besoins en nourriture, et/ou qu’ils n’ont pas les moyens financiers d’acheter cette nourriture.

L’injustice qui règne dans le monde actuel est d’autant plus criante quand on sait que les bénéfices engrangés chaque année représente juste un tout petit pourcentage de la population mondiale (les plus riches) équivalent aux revenus de plus de la moitié de la population (les plus pauvres).

Si seulement chacun acceptait de suivre la grande Règle d’Or et de faire aux autres ce qu’il aimerait qu’on lui fasse, on pourrait venir à bout de problèmes aussi monumentaux que la faim dans le monde.

La guerre, le pire des gaspillages

La famine est souvent une conséquence de la guerre ; ainsi, plus il y a de guerres, plus il y a de famines.

Dwight D. Eisenhower, l’ancien président américain,

soulignait ainsi l’ampleur de l’absurde gaspillage de

la guerre :

En dernière analyse, chaque fois qu’on fabrique un canon,

chaque fois qu’on lance un navire de guerre ou qu’on tire

un missile, on contribue à spolier ceux qui ont faim et qui

ne peuvent se nourrir, ceux qui ont froid et ne peuvent se

vêtir. Le monde en armes ne se contente pas de gaspiller

de l’argent, il gaspille la sueur de ses ouvriers, le génie

de ses savants, les espoirs de ses enfants …

Sous la menace de la guerre, c’est toute l’humanité qui

se trouve suspendue à une croix de fer …

Le monde ne peut-il apprendre à vivre autrement ?

Dans le monde entier, on a dénombré, en 2002, que des millions de réfugiés ou personnes déplacées, le plus souvent en raison de la guerre, de troubles politiques, de conflits internes et d’agitation sociale.

Dans de telles situations de crise, la malnutrition est un mal endémique, qui fait augmenter de façon exponentielle les risques d’épidémies et de décès.

En 1991, la Guerre du Golfe a coûté aux alliés un demi-milliard de dollars par jour, soit 350 000 dollars par minute. Traduit en clair, avec ces sommes dépensées dans cette guerre, on aurait pu nourrir l’entière population mal nourri du monde pendant des années !

Et ces chiffres sont dérisoires comparés aux milliards qui sont gaspillés chaque année dans le monde pour les armes et la guerre.  Cela signifie qu’on consacre aux dépenses militaires des sommes astronomiques qui pourraient nourrir le monde et être utilisées pour guérir tous ceux qui sont malades.

Les programmes pour amener l’eau potable aux populations pauvres des

pays en voie de développement prennent des années et coûtent des millions

de dollars, si cette argent utilisait pour faire la guerre était utilisé pour ces programmes de survie humaine, cela serait possible d’éradiquer ces fléaux,

comme la faim dans le monde.

Beaucoup de gens sont horrifiés par les sommes dépensées en armements par de petits pays en voie de développement alors qu’une proportion importante de leurs populations sont indigentes ; mais en revanche, on se montre beaucoup plus tolérant à l’égard des nations riches sous prétexte qu’elles peuvent se le permettre.

A suivre  

***

Patrick : Ne prenez pas à la lettre certaine statistique écrites dans ces chapitres, mais plutôt faite vous-mêmes des recherches sur internet pour vous documenter. De nombreux articles sont postés sur le web sur ces sujets et tous ne sont pas d’accord sur ces nombres donnés. Gardez en tête que le but de ces chapitres c’est de démontrer ce que prédit la Bible et ses prophéties sont dignes de confiance !

 

 

 

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post