Première édition : Michael Roy                                          Mise à jour et révision : Scott Mac Gregor                                  Les citations bibliques sont extraites de la Bible du Semeur (BDS). À moins qu’il ne soit fait mention d’une autre version.
*******
Avant-propos de Patrick : L’édition de ce petit livre est parue en 2011 en Français. Donc cela signifie que certaines références datent de 8 ans en arrière. Mais cela ne devrait pas vous arrêter de le lire. En dehors de cela, cela ne change pas la majorité de ce qui est écrit dedans, ainsi que pour l’accomplissement des prophéties.

LE FUTUR DÉVOILÉ

D’anciennes prophéties s’accomplissent
En ce début de troisième millénaire, au vu des événements qui se déroulent sous nos yeux, nous ne pouvons nous empêcher de nous interroger sur ce que nous réserve l’avenir. Sommes-nous au seuil d’un formidable nouvel ordre mondial fait de paix et d’abondance pour tous ? Ou bien sommes-nous sur le point de sombrer dans un chaos sans précédent ? Ou peut-être est-ce les deux à la fois ?
Cet ouvrage fournit des réponses qui vous prépareront à affronter ce qui nous attend.
Les prophètes de la Bible ont fait de nombreuses prédictions qui se rapportent au monde d’aujourd’hui. Tout au long de ces pages, nous examinerons en détail des prophéties et des prédictions qui datent de deux ou trois mille ans, et qui décrivent avec exactitude des événements qui ont eu lieu — ou qui doivent avoir lieu — à notre époque.
Nous étudierons, entre autres, certaines prophéties se rapportant à nos moyens de transport rapides, à l’accroissement sans précédent des déplacements internationaux, ou encore à l’explosion des connaissances à laquelle on assiste aujourd’hui dans tous les domaines. D’autres avancées technologiques, telles que les opérations bancaires électroniques et le système financier et monétaire universel qui entrera bientôt en vigueur, ont aussi été prédites avec une précision surprenante.
Nous évoquerons également les effets néfastes du réchauffement de la planète, ainsi que l’apparition de nouvelles maladies meurtrières telles que le SIDA, l’Ébola, le SRAS, etc. L’analyse des prédictions contenues dans ce livre vous fera découvrir sous un nouveau jour les transformations radicales qui secouent le monde actuel, tout en vous préparant aux changements cataclysmiques qui vont bientôt se produire.
La grande question
Tout au long de l’histoire, de nombreux maîtres religieux et voyants ont entrevu le futur. Un exposé, que beaucoup considèrent comme le discours le plus profond et le plus détaillé du genre, fut prononcé il y a 2000 ans sur une colline située à l’extérieur de la Jérusalem antique. C’est là qu’un petit groupe d’hommes en quête de vérité s’était rassemblé autour de leur maître, Jésus de Nazareth, un charpentier devenu prédicateur. Leur question incita Celui-ci à formuler une réponse qui allait embrasser des siècles d’histoire avant de se concentrer sur notre époque.
« Comme Il était assis sur le mont des Oliviers, Ses disciples s’approchèrent, Le prirent à part, et Lui demandèrent : « Dis-nous quand cela se produira et quel signe annoncera Ta venue et la fin du monde » (Matthieu 24 :3)
Ses disciples Lui demandaient de préciser quand aurait lieu ce que l’on a coutume d’appeler le « Retour du Christ », lorsqu’Il reviendra prendre possession du monde pour instaurer le Royaume de Dieu sur terre. L’expression « fin du monde » ne signifie nullement ici l’anéantissement de la planète, mais plutôt la fin du règne inhumain et injuste des hommes.
Dans Sa réponse, Jésus ne se limita pas à un seul signe annonciateur de la « Fin », mais Il énuméra de nombreux signes précis dont il fallait guetter l’apparition. De remarquables prédictions émanant d’autres auteurs bibliques viendront compléter ce tableau. Examinons sans plus attendre les « signes » qui font l’objet de ces prophéties.
Les réponses saisissantes
 « Vous entendrez parler de guerres et de menaces de guerres. … On verra se dresser une nation contre une nation, un royaume contre un autre. Il y aura des famines, (des pestes, Darby) et des tremblements de terre en divers lieux. Mais ce ne seront que les premières douleurs de l’enfantement »Jésus (Matthieu 24:6-8)
 Chacun sait que le monde connaît la guerre, les famines, les épidémies et les tremblements de terre depuis des millénaires. Cependant, vous serez peut être étonné d’apprendre à quel point les choses ont empiré dans un passé récent. Revenons, si vous le voulez bien, à la première partie du passage cité …

Un monde en guerre

« Vous entendrez parler de guerres et de menaces de guerres … On verra se dresser une nation contre une nation, un royaume contre un autre »
Depuis des millénaires, le monde et l’humanité connaissent le fléau de la guerre, mais aucune période de l’histoire n’a connu une escalade de conflits comparable à celle des cent dernières années.
Avant 1914, la guerre n’avait jamais eu la dimension universelle qu’elle allait prendre au cours des deux guerres mondiales qui suivirent. Seules 12 petites nations ne furent pas engagées, militairement ou de quelque autre manière, dans la Seconde Guerre mondiale. De part et d’autre, un total de 93 millions de soldats combattirent dans les forces armées, dont 25 millions trouvèrent la mort. Les pertes civiles furent phénoménales : rien qu’en URSS, on en dénombra plus de 20 millions. On a pu lire dans le Washington Post :
« Les conflits armés du 20ème siècle ont été des guerres totales dirigées contre les militaires aussi bien que les civils… En comparaison, les guerres barbares du passé font figure de bagarres de rue »
 D’autres journaux et observateurs ont, eux aussi, décrit l’immense carnage :
Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, on a compté pas moins de 130 guerres qui ont fait plus de 23 millions de morts. Il faut ajouter à ce chiffre 20 millions de victimes, dues à la famine ou à d’autres facteurs directement liés à la guerre. Tandis que le nombre des conflits majeurs — définis comme faisant plus de 1000 morts par an — tournait autour d’une douzaine tous les ans dans les années cinquante, et n’a jamais dépassé la barre des vingt dans les années soixante et soixante-dix, ce nombre a brusquement grimpé dès le début des années quatre-vingts. Au cours des années quatre vingt-dix, on a déploré 56 guerres dans 44 pays.
Il s’agissait, pour la plupart, de guerres civiles déclenchées par des factions qui cherchaient à s’emparer du pouvoir ou d’un territoire.
On estime que le nombre des victimes de guerres du vingtième siècle —qui s’élève à 110 millions — est trois fois plus élevé que le nombre des victimes de toutes les guerres survenues au cours des dix-neuf siècles précédents. En outre, depuis la Seconde Guerre mondiale, 70% de ces victimes sont des civils, un chiffre qui a atteint 90% durant les années quatre vingt-dix.
Comme le prouvent les statistiques, ce sont les innocents qui payent le prix fort en temps de guerre. En seulement dix ans, entre 1990 et 2000, 2 millions d’enfants ont été tués. Depuis 1945, les guerres ont fait 35 millions de réfugiés.
Le monde avait espéré que la chute du mur de Berlin, survenue en novembre 1989, ne mettrait pas seulement fin à la guerre froide entre les deux superpuissances, mais qu’elle signalerait l’avènement d’une ère de paix universelle. Malheureusement, il n’en fut rien.
Purifications ethniques et terreurs tribales
Dans la prophétie « on verra une nation se dresser contre une autre nation », le terme « nation » traduit le mot grec ethnos qui signifie plus précisément « race » ou « tribu ». Autrement dit, Jésus annonçait que les groupes ethniques se dresseraient les uns contre les autres. On en a eu la preuve tragique ces dernières années. L’historien Arthur Schlesinger, lauréat du Prix Pulitzer, tire la sonnette d’alarme : « Si le 20ème siècle fut le siècle des conflits idéologiques, on assiste maintenant à un affrontement entre ethnies »
L’Associated Press (AP) révèle qu’au 20ème siècle, le nombre des meurtres perpétrés par les états contre leurs propres populations dépasse celui des morts causées par les guerres entre pays ennemis ! Évoquant les purges de Staline, la Révolution Culturelle chinoise, les champs de mines du Cambodge, les purifications ethniques en Bosnie et au Kosovo, et les horreurs du Ruanda, le verdict est sans appel :
Même si l’on ne compte pas les guerres, le 20ème siècle aura été celui des bains de sang. Sur tous les continents, mis à part l’Amérique du Nord et l’Australie, des gouvernements ont massacré des milliers, voire des millions de leurs concitoyens, le plus souvent en les incitant à s’entretuer. On estime qu’au cours du 20ème siècle, soi-disant le plus civilisé, la rage meurtrière de l’homme a causé la mort de plus de 170 millions d’êtres humains. … C’est d’ailleurs au cours de ce siècle qu’est apparu le terme de « génocide »
Le conflit du Kosovo a apporté sa touche finale au siècle le plus violent de l’histoire de l’humanité. Comme au Kosovo, la plupart des guerres depuis la Seconde Guerre mondiale ont été des conflits internes. Depuis 1989, sur 103 conflits armés, on a recensé 97 conflits internes.
S’il est vrai que l’avenir paraît sombre, le jour est proche où Dieu interviendra en personne dans notre monde de violence pour y abolir à jamais la guerre. La Bible nous assure que lorsque Jésus reviendra gouverner la Terre, « Il sera l’arbitre des peuples. Oui, Il sera le juge de nombreuses nations. Martelant leurs épées, ils forgeront des socs pour leurs charrues, et, de leurs lances, ils feront des faucilles. Plus aucune nation ne brandira l’épée contre une autre nation, et l’on n’apprendra plus la guerre » (Ésaïe 2:4).
Nous aurons l’occasion de nous pencher sur ce règne de paix universelle. Mais pour l’heure, revenons à la dure réalité du monde actuel.
(A suivre part deux)

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post