La Parole de Dieu

La Bible

Dieu a écrit les 66 livres de la Bible par l’intermédiaire d’une quarantaine d’hommes qui étaient sous l’influence de Son Saint-Esprit. Comme le disait Pierre :

En effet, ce n’est pas par une volonté humaine qu’une prophétie a jamais été apportée, mais c’est poussés par le Saint–Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu. (2 Pierre 1:21)

Les prophéties bibliques qui se sont déjà réalisées sont la meilleure preuve que la Bible est la Parole de Dieu.

Certains des exemples les plus spectaculaires de prophéties accomplies sont des prédictions de l’Ancien Testament concernant la naissance, la vie, la mort et la résurrection de Jésus-Christ.

Il y en a approximativement 300, toutes écrites entre quatre et cinq siècles avant Sa naissance.

Michée 5:2, Ésaïe 7:14 et 9:6 prédisaient que le messie naîtrait à Bethléem d’une jeune fille vierge, qu’on L’appellerait le Prince de la Paix, et qu’Il existe depuis toujours.

La trahison de Judas pour trente pièces d’argent est prédite en Zacharie 11:12–13,

Sa crucifixion en Psaume 22:16,18 (“Ils ont percé mes mains, mes pieds,”),

et Sa résurrection en Psaume 16:10 (“tu ne m’abandonneras pas dans le séjour des morts, tu ne laisseras pas ton serviteur fidèle se décomposer dans la tombe”)

Bien entendu, ces prophéties ne sont qu’un petit échantillon des milliers de prophéties qui se sont réalisées concernant des empires, des individus, et des événements de portée mondiale que les prophètes bibliques avaient prédits, et qui prouvent l’origine divine de la Bible.

Comme le disait Jésus à propos de Ses prophéties :

Je vous dis tout cela pendant que Je suis encore avec vous. … avant que ces choses arrivent, pour qu’au jour où elles se produiront, vous croyiez. (Jean 14:25,29)

Ce que la Bible signifie pour nous

La Bible est le plan de Dieu pour nous mener à la vie éternelle : le fondement inébranlable de la vérité sur lequel nous bâtissons, et qui nous a été donné par Dieu.

C’est la Bible qui nous donne la véritable immortalité grâce à la résurrection qui nous ouvre les portes d’une félicité céleste et éternelle avec Dieu.

La Bible est le livre plus important au monde; son auteur est le seul qui puisse garantir une vie d’amour et de bonheur céleste et éternel.

La Bible est notre fondation, notre guide, notre référence ; c’est le mètre-étalon qui nous permet d’évaluer toutes choses, et en particulier les paroles que Dieu nous adresse aujourd’hui.

La loi de son Dieu est dans son cœur ; ses pas ne chancellent pas. (Psaume 37:31)

A contrario, si Sa loi n’est pas dans notre cœur, nos pas chancelleront et nous nous détournerons du droit chemin.

Pourquoi nous avons besoin de la Parole de Dieu

Si vous pensez ne plus avoir besoin de la Parole maintenant que vous avez reçu le Saint-Esprit, permettez-moi de vous rappeler que Jésus disait :

Les paroles que Je vous ai dites sont Esprit et vie (Jean 6:63)

J’ai trouvé la vérité lorsque j’ai finalement décidé de prêter attention à Son Esprit, ou plutôt à la voix de l’Esprit dans Sa Parole. En effet, Ta parole est comme une lampe qui guide tous mes pas, elle est une lumière éclairant mon chemin. (Psaume 119:105)

Il vous est impossible d’avoir la foi si vous n’avez pas la Parole, parce que la foi c’est quelque chose qui se bâtit sur une étude fidèle de la Parole de Dieu.

Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole du Christ. (Romains 10:17)

L’essentiel c’est de connaître la Parole, puisqu’elle est le contrat et la loi. Par conséquent, vous êtes en droit de l’invoquer et d’exiger du Seigneur qu’Il honore Ses promesses. Vous devez invoquer les clauses du contrat (la Parole) auprès du législateur (Dieu) et exiger qu’Il l’honore.

La foi dans Sa Parole guérit non seulement notre âme mais aussi notre corps.

Je suis l’Éternel qui te guérit.

Car c’est Lui qui pardonne tous tes péchés, c’est Lui qui te guérit de toute maladie,

Il envoya Sa parole, Il les guérit.

Les promesses les plus précieuses et les plus grandes nous ont été données, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine.

(Exode 15:26 ; Psaume 103:3, 107:20; 2 Pierre 1:4)

La Parole est notre meilleure arme contre l’ennemi, pour briser son emprise sur l’esprit et le cœur des gens.

Car les armes avec lesquelles nous combattons sont spirituelles et non pas humaines ; elles tiennent leur puissance de Dieu qui les rend capables de renverser des forteresses. (2 Corinthiens 10:4)

Quand le diable a menti à Jésus pour le tenter, ce dernier lui a simplement opposé l’Écriture :

Il est écrit (Matthieu 4:3–10)

Le diable est un fieffé menteur, c’est le père du mensonge. Il le sait et il ne peut pas supporter d’entendre la Parole.

Résistez au diable, et il fuira loin de vous. (Jacques 4:7)

Il tournera les talons et s’enfuira sans demander son reste. Brandissez l’épée de l’Esprit chauffée à blanc, c’est à dire la Parole de Dieu, et plongez-la en plein dans le cœur du diable !

Flanquez-lui une bonne volée ! Réduisez-le au silence! Faites-le déguerpir ! Dites-lui que vous n’avez rien à faire avec lui, et qu’il ferait mieux de filer en vitesse !

De plus, la Parole nous donne des exemples de la façon dont Dieu a procédé par le passé.

Quelle est la première chose qui devrait vous venir à l’esprit lorsque vous vous mettez à réfléchir et que vous priez pour obtenir une réponse de Dieu ?

Pensez à des situations similaires dans la Parole: comment ont-ils résolu le problème ?

Tous ces événements leur sont arrivés pour nous servir d’exemples. Ils ont été mis par écrit pour que nous en tirions instruction. (1 Corinthiens 10:11)

Nous serons appelés à instruire le monde, comme le prophète Daniel l’avait prédit :

Les hommes …qui auront de la sagesse enseigneront un grand nombre (Daniel 11:33)

Cela devrait vous inciter à étudier et à mémoriser la Parole, pas seulement pour votre bénéfice personnel ou pour être un meilleur témoin de votre foi, mais aussi pour que vous puissiez en instruire d’autres qui, à leur tour, en instruiront d’autres qui en instruiront d’autres qui en instruiront d’autres, et ainsi de suite.

L’obéissance à la Parole

Si vous obéissez à ce que Dieu vous demande de faire, Il vous révélera davantage de vérité ; et une fois que vous aurez mis en pratique ce qu’Il vous a montré, Il vous en donnera un peu plus ; et petit à petit, au fur et à mesure que vous suivez Ses instructions, Il vous en montrera davantage.

Salomon l’exprimait en ces termes :

Le sentier des justes est comme la lumière de l’aurore dont l’éclat ne cesse de croître jusqu’en plein jour. (Proverbes 4:18)

Dès que nous commençons à lire la Parole écrite de Dieu, nous nous mettons en position de L’écouter ; et le Seigneur peut alors commencer à parler et à nous transmettre la Parole vivante.

Jésus disait :

Si quelqu’un M’aime, il gardera Ma parole (Mes paroles écrites), et Mon Père l’aimera ; nous (la Parole vivante) viendrons vers lui et nous ferons notre demeure chez lui.  (Jean 14:23)

***

 

Pour nous permettre de joindre les deux bouts, je travaillais sans relâche à notre petite affaire familiale. Je recherchais une certaine stabilité dans la vie. Je pensais sans doute que posséder m’apporterait le bonheur.

Mon enfance avait été difficile. Après la mort de ma mère, mon père, qui devint alcoolique, fut incapable de prendre soin de mes deux frères et de moi-même.

Durant ces années pénibles, il m’arrivait de parler avec le Seigneur et Il me réconfortait. Jésus a toujours été avec moi, mais, triste à dire, je n’ai pas toujours été avec Lui.

Mon travail acharné m’acquit une certaine forme de respectabilité et des avantages matériels, ce qui, à mes yeux, constituait un idéal tout à fait honorable.

Néanmoins, la poursuite de ces  objectifs finit par m’accaparer de plus en plus, et je pensais de moins en moins à Jésus.

Le moment venu, Dieu me bénit avec un merveilleux mari et deux beaux enfants.

Un jour, un missionnaire frappa à ma porte pour me parler du Seigneur. Je fus très heureuse de trouver un ami chrétien comme lui.

Nous restâmes en contact par courrier, et il m’envoya, de façon régulière, des publications chrétiennes. J’aimais les lire, mais j’étais bien trop préoccupée par les affaires de ce monde pour y prêter plus qu’une attention curieuse.

Il fallait faire tourner le magasin, c’était là ma priorité. Y investissant de longues heures et tous nos efforts, nous réussîmes à acheter tout ce que nous voulions : une belle voiture, une télé haut de gamme, des instruments de musique, un ordinateur, etc.

Puis un jour, en octobre 1988, je reçus un coup de téléphone au magasin. Ma maison était en feu ! Arrivée chez moi, je ne pouvais en croire mes yeux ! Ma maison, et tout ce pour quoi j’avais travaillé si dur, étaient en train de partir en fumée !

Oh, que je pleurai, debout dans la rue avec mes enfants, vêtus des seuls effets qui nous restaient, à regarder, là sous nos yeux, s’envoler en cendres le fruit de tant d’années de sacrifices !

Quelques mois plus tard, la société pour laquelle travaille mon mari nous proposa un autre logement. Petit à petit, le choc fut surmonté.

C’est alors qu’un jour, la meilleure amie de mon ancien quartier me fit savoir qu’elle détenait quelque chose qui m’appartenait — un objet qui avait échappé à l’incendie de notre maison.

Nous pensions que rien n’avait pu être sauvé des flammes. Qu’est-ce que ça pouvait être ?

Elle me présenta ma Bible. Comment était-ce possible ?

J’avais moi-même inspecté les ruines et j’avais vu l’endroit exact où je rangeais ma Bible. L’étagère et tout ce qui s’y trouvait — livres, ordinateur, matériel hi-fi et bien d’autres choses précieuses — tout avait été consumé, fondu, ou carbonisé, sans qu’on ne puisse même rien identifier.

Mon amie m’expliqua que son mari s’était vu confier la responsabilité d’inspecter la maison en ruines pour voir si rien n’y restait, et que, ce faisant, quelque chose avait attiré son regard au milieu des cendres et des décombres : ma Bible.

Que ma Bible ait été la seule chose à échapper à un tel enfer était proprement inconcevable ! Il ne pouvait s’agir d’une coïncidence !

C’était Dieu qui m’envoyait un message sur ce qu’Il considérait, Lui, comme important et durable, et je devais changer mes priorités.

Je pris l’habitude de lire la Bible de façon régulière, j’étudiai les publications chrétiennes envoyées par mon ami missionnaire, et, sincèrement, je fis tout mon possible pour modeler ma vie sur les principes d’amour de Dieu.

Aujourd’hui, je suis très heureuse. J’ai échangé ma poursuite des biens matériels contre une quête spirituelle, et je suis profondément assoiffée des Paroles du Seigneur et de Ses voies.

Ma vie est bâtie sur Sa vérité, qui ne peut être entamée par les flammes ni aucune forme de calamité.

“Le ciel et la terre passeront, mais Mes Paroles ne passeront jamais”        (Matthieu 24 :35)

Et puis, je suis toujours en possession de cette Bible. Bien qu’elle ait perdu sa couverture, et que ses bords soient un peu brûlés, la Parole, la vérité de Dieu, n’en demeure pas moins là !

***

Plus dans la section

Sois un ami

Related Post